Les Dossiers de RTL.fr - Ligue 1 2012-2013

L1 - Réactions : Ancelotti remercie Ibra, Girard soulagé, Rousselot appelle à l'aide

Ancelotti qui remercie Ibra, Girard qui fait dans l'humour grinçant après le premier succès de Montpellier à domicile, et Jacques Rousselot, le président de Nancy, qui lance un appel aux investisseurs étrangers pour sauver Nancy : retrouvez toutes les réactions après les matchs de samedi comptant pour la 10ème journée de Ligue 1.

Ecouter, Voir

Crédit : Le Service des Sports

Crédit : Dimitri Rahmelow

Crédit : Le Service des Sports

Crédit : Dimitri Rahmelow

Crédit : Dimitri Moulins

Crédit : Dimitri Moulins

Crédit : Le Service des Sports

Crédit : Ludovic Vandeckerkhove

Nancy - PSG

Carlo Ancelotti (entraîneur du Paris SG)
: "Merci Ibra. C'est un joueur fantastique et au fil des matches, il va améliorer le caractère et la personnalité de l'équipe et va l'aider à gagner. La deuxième période était meilleure pour nous. On a joué avec plus d'intensité. Les entrées de Bodmer et de Rabiot ont donné plus de sécurité à l'équipe et nous avons mérité de gagner. La première période était difficile, Nancy a mis plus d'intensité dans le match. On a commencé avec un problème à droite parce que Pastore n'a pas l'habitude de jouer au milieu de terrain. Une fois replacé derrière les attaquants, l'équipe a été plus en place. Ménez a perdu un peu de confiance après sa première occasion, ensuite il a cherché à faire des choses difficiles. On n'avait pas l'habitude de jouer sur une pelouse synthétique. On avait perdu ici la saison passée et c'est une victoire importante pour nous. (A propos du 8e de finale de Coupe de la Ligue contre Marseille, mercredi) Je n'ai pas l'intention de faire beaucoup de changements." 

Jean Fernandez (entraîneur de Nancy): "J'y ai cru au vu de la première période. C'est là qu'on a perdu le match. On a une frappe sur le poteau, ça ne rentre pas, ils ont une frappe sur le poteau, ça rentre. En deuxième période, ils ont rééquilibré leur équipe, ils avaient plus de densité au milieu et nous ont posé plus de problèmes. Je ne dis pas qu'on méritait de le gagner mais on ne méritait pas de le perdre non plus. Mais on a du mal à concrétiser et je pense qu'il y avait penalty pour nous en première période."

Jacques Rousselot, président de Nancy :  "Je trouve ça un peu navrant de publier un article pour descendre Nancy comme cela le jour du match face au PSG. C'est malvenu et c'est une information en partie erronée. Je ne m'en suis jamais caché, depuis deux ans, voire trois ans, si on veut avancer à l'ASNL et lui offrir les structures qui permettent d'être un grand club, il faut d'autres investisseurs à mes côtés. Cela fait 18 ans que je suis actionnaire, que je soutiens le club, c'est quelquefois difficile économiquement. J'ai besoin d'être accompagné. C'est la raison pour laquelle j'ai mandaté un ou deux cabinets dans la cession des entreprises pour essayer de trouver un Américain, un Indien, un Chinois, un Russe ou peut-être un Français pourquoi pas pour venir m'accompagner dans ma démarche. Je ne suis plus le perdreau de l'année, je n'ai plus 20 ans. Je ne serai pas éternel. Gouverner c'est prévoir, si on veut assurer la pérénité du club, le maintien parmi l'élite, il faut que j'ai à mes côtés d'autres investisseurs qui puissent m'aider à avancer. Je ne cherche pas du tout à me désengager".

 Mamadou Sakho, capitaine du Paris SG: " On s'y attendait, on savait qu'on allait jouer une équipe nancéienne qui allait jouer sur l'impact physique. Je pense qu'on a bien réagi en deuxième période. Quand on a "Ibra" dans l'équipe, c'est sûr que cela facilite les choses mais il ne faut pas oublier le travail que font tous les autres joueurs derrière. C'est bien, on enchaîne les victoires, Paris prend plus de confiance au fur et à mesure des matches mais on reste très concentré sur notre sujet. L'objectif est bien d'être champion; pour le moment, on est en tête et on continue à se concentrer sur les matches à venir pour garder cette place de leader." 

Salvatore Sirigu, gardien du Paris SG: "On savait que cela allait être compliqué, on n'avait pas de bons souvenirs de Nancy. On savait que cela pouvait être difficile de jouer dans le froid et sur un terrain dont on n'a pas l'habitude. Nancy ne nous a pas permis de développer notre jeu en première période. On est content d'avoir ouvert le score et d'avoir bien géré la fin du match. C'est normal que Zlatan, avec ses qualités, nous ait débloqué la situation, il nous a habitué à ce type de geste. Pour toute équipe, c'est hyper important de ne pas encaisser de but, cela démontre qu'on travaille bien ensemble. Rien n'est terminé, on n'est qu'à la 10e journée, c'est trop tôt. Nous, on cherche à remporter des points, comme on l'a fait à Nancy." 

Sylvain Armand, défenseur de Paris SG: "Tout le monde arrive à tirer son épingle du jeu à chaque match mais il est vrai qu'Ibrahimovic marque un superbe but. On a eu beaucoup plus d'occasions franches que Nancy, surtout en deuxième période. Je pense que la victoire est méritée. Aujourd'hui, on occupe la première place; à nous de la garder, d'être attentifs car le chemin est encore long." 

Toulouse - Brest

Landry Chauvin (entraîneur de Brest):
"C'est quand même dommage de passer autant de temps à préparer des matches et se saborder de la sorte. Nous avons été trop défaillants dans tous les domaines pour rivaliser avec une équipe qui est en pleine euphorie. Nous avons eu une réaction en seconde mi-temps mais c'est insuffisant. Il y a beaucoup de colère car j'ai l'impression que l'on n'avance pas. Nous ne pourrons pas survivre en L1 en ayant ce genre de comportement à l'extèrieur. C'est mental et il faut y remédier car le championnat est loin d'être terminé". 

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse): "Sur l'ensemble du match la victoire est amplement méritée. On s'est un peu arrêté de jouer en seconde mi-temps mais je ne veux pas insister sur le négatif car nous avions fait une excellente première mi-temps. On s'est rendu le match facile en ouvrant le score. Wissam Ben Yedder a mis un but extraordinaire mais il a aussi beaucoup apporté dans le jeu. Une fois de plus c'est lui qui nous débloque le match en apportant beaucoup à l'équipe. Vous donnerez la signification que vous voulez au fait qu'il m'ait serré la main après son but (sourires). J'ai un groupe qui me plaît. Cette place sur le podium est anecdotique, je le répète. C'est très bien et il faut retenir ce bon début de saison mais il ne faut pas voir plus loin que ça. Il n'y a aucune conclusion à tirer de cette place à la 10e journée. Il va falloir confirmer".

Ali Ahamada (gardien de but de Toulouse): "C'est une victoire importante car elle confirme notre bon début de saison. C'est bien de prendre ces trois points car nous restions sur trois nuls au Stadium. Il faut rester concentrés sur nos performances et on fera le bilan plus tard. Il est trop tôt pour se projeter sur un objectif précis".
    
Etienne Didot (milieu de Toulouse): "On vit une période où tout se passe bien et c'est forcément génial pour le groupe. Il faut quand même veiller à rester les pieds sur terre. C'est bien car on bosse beaucoup pour arriver à produire ce genre de performance. Je suis content que cela porte ses fruits. Nous sommes dans le vrai. Vous allez sans doute beaucoup entendre qu'il ne faut pas que l'on s'enflamme mais c'est tellement vrai (sourires). Il faut profiter de ces moments où tout nous réussit mais il faut rester lucide aussi. On ne se fixe pas de limite mais le championnat est très serré. On sait de quoi on est capable". 

Montpellier - Nice

René Girard (entraîneur de Montpellier): "Il était important de concrétiser dans un match plus que correct où l'on a été présent du début à la fin. Ce match n'était pas évident à gérer après notre match en Coupe d'Europe. Les garçons ont montré que l'on pouvait avoir quelques points de plus, ce que l'on peut regretter. Ces trois points font du bien surtout pour le mental. C'est toujours bien de réapprendre à gagner, d'autant que l'on n'avait pas gagné à la maison cette saison. On est dans un monde où il faut que cela aille vite. On a fait le dos rond alors que l'on traverse un mauvais passage. Ce n'est pas parce que nous avons gagné 3-1 que tout est arrivé. Ce match est plus dans logique de ce que l'on peut faire. Pourquoi vouliez-vous que l'on parle d'urgence après neuf journées ? Il est sûr qu'il fallait prendre des points pour être plus sereins. Urgence, je le regarde à la télé. Ce n'était pas un match facile notamment sur les coups de pied arrêtés où Nice a deux grands qui mettent le boxon en défense. On a fait un match correct en défense, car on ne peut pas dire que l'on ait été très souvent en danger. Mis à part le penalty, Nice n'a pas eu trop d'occasions. Au niveau du bloc-équipe, nous avons été costauds. Et nous nous sommes créés pas mal d'occasions". 

Claude Puel (entraîneur de Nice): "On a fait un bon début, avec vingt cinq minutes intéressantes de notre part. Ensuite, on est tombés dans l'à peu près et on a manqué de simplicité. On est bien reparti en seconde période. Mais on a eu un couac et on a relancé l'équipe de Montpellier. On semblait maîtriser les débats et on pouvait prétendre à mieux. Cela fait mal. On donne des opportunités et des ballons. Il est ensuite difficile de pouvoir intervenir sur ces cadeaux. On va revenir à la maison avec pas mal de frustration. A nous de relever la tête et d'évacuer très vite tout ça. On a la chance de pouvoir enchaîner très vite en Coupe. Cela n'exonère pas nos erreurs qui ont offert trois points à Montpellier, alors que l'on avait le match en mains". 

Reims - Troyes

 Hubert Fournier (entraîneur de Reims): "On peut être déçu de n'avoir pas su réitérer la qualité de notre première période en deuxième. Sans tomber dans la psychose, le scénario se reproduit depuis plusieurs matches: notre retour des vestiaires ne se passe pas bien et on laisse revenir l'adversaire dans le match. Et là, après l'égalisation, on n'a pas réussi à reprendre le dessus pour gagner comme contre Nice (3-1 le 6 octobre, ndlr). La deuxième période, c'était un peu fou-fou. Les deux équipes auraient pu gagner, donc le match nul est logique. C'est un point de perdu par rapport à la première période, mais par rapport à la seconde, c'est presque un point de gagné. Je n'ai pas vu si Ghilas était hors-jeu sur son but. Mais bravo au corps arbitral s'il l'était, parce que je n'aurais pas aimé gagner ce match sur un but non valable". 

Jean-Marc Furlan (entraîneur de Troyes):
"C'est un bon résultat. On sait que tout le monde laisse des plumes dans un derby. On a vu une équipe de Reims en pleine confiance en première période. C'était logique de repartir mené aux vestiaires. Mais je suis très fier de mes joueurs qui ont su revenir. Ils cherchent la confiance et la trouvent. Ils ont encore fait preuve de beaucoup de générosité. En deuxième période, nous avons eu les occasions, c'est vrai, pour gagner. Mais la fin de match a été difficile. Reims sait gagner en fin de match, il a fallu nous montrer solides jusqu'au bout. Notre équipe fait une belle performance. Reims restait sur quatre victoires de suite sur leur pelouse, c'est un gros challenge de réussir à prendre un point ici. Et c'est notre premier point à l'extérieur. Cette soirée est positive, même si mes joueurs, compte tenu de la deuxième période, doivent se dirent qu'ils auraient aussi pu gagner". 


    




L1 - 10ème journée : programme et classement


Vendredi 26 octobre :
Saint-Etienne - Rennes  2 - 0

Samedi 27 octobre :
Lille - Valenciennes 2 - 1
Montpellier - Nice 3 - 1

Nancy - Paris SG 0 - 1
Reims - Troyes 1 - 1

Sochaux - Evian/Thonon reporté à cause de la neige
Toulouse - Brest  3 - 1


Dimanche 28 octobre :
(14h00) Lorient - AC Ajaccio 
(17h00) Bastia - Bordeaux 
(21h00) Marseille - Lyon

Bouton Foot - résultats classement

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

0commentaire

Soyez le premier à réagir à cet article !

Publicité

RTL Pronos

Pronostiquez la 34ème journée de Ligue 1

le grand match

mercredi 23/04/14 18h30
Paris SG Evian TG

Podium de la 33ème Journée

1ère place

avatarleparfumeur de toulon
Points +280

2ème place

avatarmyckdefeu25 de seloncourt
Points +275

3ème place

avatarimperial65 de Tarbes
Points +255
Rejoindre le concours
Retrouvez nos maisons d’exception en ile-de-france Retrouvez nos appartements d’exception en ile-de-france Offres Immobilières

Le prochain QUINTE 17 avril 2014

Chevaux
PRIX DE LA PLACE VENDOME

HIPPODROME DE LONGCHAMP

13h50

Plat

Tous les pronostics de nos experts RTL sont sur notre site hippique : OnRefaitLesCourses.fr

Tirelire en jeu : 7 400 000 €

Je parie avec RTL
Jouer comporte des risques : dépendance, isolement... Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)

Publicité

Publicité

0