Les Dossiers de RTL.fr - Présidentielle 2012

Présidentielle : la percée du FN inquiète en Europe

De nombreuses voix se sont élevées lundi en Europe pour s'inquiéter de la progression de l'extrême droite eurosceptique française, qui a réalisé un score historique au premier tour de l'élection présidentielle et confirmé une tendance lourde dans l'Union Européenne en ces temps de crise. Selon les résultats définitifs, Marine Le Pen est en effet arrivée troisième au premier tour, avec 17,9%. Avec près de 6,5 millions de voix, elle réalise un résultat sans précédent pour sa formation, très critique de l'Union européenne.

Le discours Sarkozy, "de l'eau au moulin du FN"

La chancelière allemande Angela Merkel juge que "ce score élevé est préoccupant", a déclaré un porte-parole du gouvernement à Berlin.
  
"Si on répète tous les jours qu'on doit changer Schengen, qu'on doit avoir une politique" dure en matière d'immigration, "qu'on doit parler de l'exception française" pour les entreprises, "tout cela, c'est de l'eau au moulin du FN", a expliqué Jean Asselborn, le chef de la diplomatie luxembourgeoise, qui est socialiste.
  
Et alors que M. Sarkozy est parti en campagne pour le deuxième tour en courtisant les électeurs du FN, leur promettant d'apporter "une réponse" au vote de l'extrême droite, la Commission européenne lui a adressé une mise en garde implicite.

Les responsables européens ne doivent "pas céder à la tentation des discours populistes" et "faire attention à la menace populiste, à la propagation de ses idées parce qu'elles sont fondamentalement contraires aux idéaux portés par la construction européenne", a indiqué un de ses porte-parole, Olivier Bailly.
  
Le gouvernement français compte profiter d'une réunion jeudi à Bruxelles des ministres de l'Intérieur de l'UE, intervenant au beau milieu de la campagne électorale, pour continuer à marteler sa demande concernant l'espace sans passeport Schengen : pouvoir rétablir des contrôles nationaux pendant un mois en cas de défaillance à une frontière extérieure et d'immigration incontrôlée.
  
"Je suis inquiet de ce sentiment que nous constatons contre des sociétés ouvertes, une Europe ouverte. Cela me préoccupe, et pas seulement en France", a estimé lundi le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt.

Un effet domino ?

L'extrême-droite en Europe
Aux Pays-Bas, le parti d'extrême droite islamophobe de Geert Wilders a fait tomber le gouvernement Mark Rutte en s'opposant au "diktat" de Bruxelles sur la réduction du déficit public dans le pays.

La droite extrême ou populiste est aussi très forte en Autriche, en Finlande, en Suède, au Danemark, en Suisse ou encore en Hongrie. Elle en forte progression dans la région de Flandre en Belgique.

Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a jugé qu'il fallait être "très attentif" à ces poussées, tandis que son homologue autrichien Michael Spindelegger estime que le résultat "très impressionnant" de Marine Le Pen "doit tous nous faire réfléchir".
  
 Le FN, qui aura un rôle d'arbitre au deuxième tour, prône un référendum sur une sortie de l'euro et veut replacer les nations au-dessus de l'Europe. Son euroscepticisme est en partie partagé par la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon qui a obtenu 11,11%.
  
Quel que soit le vainqueur du scrutin le 6 mai, les institutions européennes et de nombreux pays espèrent en privé que la rhétorique de la campagne électorale française souvent très critique à l'égard de l'UE baissera d'un cran. Qu'il s'agisse du fonctionnement de Schengen ou de la politique commerciale chez Nicolas Sarkozy, du pacte budgétaire et de la discipline en matière de déficits chez François Hollande, ou du statut de la BCE pour les deux candidats.

(avec AFP)

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

57commentaires
Signaler un abus top houm20 le 25/04/2012 à 08h40 ce n est pas l europe qui est inquiete mais les
technocrates et dirigeants de bruxelle
a voir l organisation qui dirige l europe

http://www.syti.net/Organisations.html
Signaler un abus top RAU60 le 24/04/2012 à 10h31 Ce n'est pas du FN qu'il faut avoir peur.Quand va-t-on arrêter de tergiverser par peur de la réalité.Avec quelles communautés immigrées a-t-on toujours des problêmes?Qui rend impossible toute vie paisible,ne veut pas s'intégrer,détruit ce qui a été mis à sa disposition,transforme ses quartiers en dépotoires,qui prend comme agression un simple regard,qui veut nous imposer ses coutumes et sa loi....et il y en a à dire mais pas assez de place.Comparez avec d'autres communautés!
Signaler un abus top gsoif44 le 24/04/2012 à 07h39 a tous ceux qui ont votés fn,si vous voulez voir marine lepen présidente en 2017,voter gagnant!voter hollande!
Signaler un abus top Kestikonai le 24/04/2012 à 07h28 ce n'est pas le passé de l'extreme gauche qu'il nous faut craindre, mais le futur de l'extreme droite!
Nonaups, tu as le droit d'éxposer tes idées, pas de nous les imposer! perso, je reproche au FN son esprit fermé, le candidat le moins pourri etait surement Bayrou, il avait un programme et n'aurait pas pu gouverner seul, c'était peut être la solution sage....
Signaler un abus top PAGE27 le 24/04/2012 à 06h45 j'ai voté Marine et je voterais Sarkozy,si hollande passe notre pays est foutu
Signaler un abus top km75 le 23/04/2012 à 23h17 NONAUPS ,
Un conseil d'amis:Méfiez vous de ces requins de la nouvelle droite;ils ont changé de casquette, donc pas fiables, ils vont vous avaler en une seule bouchée,sans sel,sans moutarde,c'est certain
Signaler un abus top ratatoutouille le 23/04/2012 à 23h08 22h57 - PatAuLogis - 23/04/12
Faut pas rêver. Avec Sarko on allait aussi droit dans le mur, mais moins vite.
Lisez le petit livre de NKM et vous comprendrez pourquoi on ne votera pas UMP. L'UMP nous a toujours craché à la figure et dans les duel FN/PS, comme à Henin-Beaumont, l'UMP a toujours soutenu le PS contre le FN.
Signaler un abus top milounaa le 23/04/2012 à 23h00 @Nonaups
Quand je dénonce le racisme, ce n'est pas à sens unique, c'est un fléau qui touche tt le monde.
Signaler un abus top PatAuLogis le 23/04/2012 à 22h57 J'espère que les électeurs de MLP, même s'ils ne l'aiment pas, vont voter pour N. Sarkozy et faire barrage à F. Hollande qui mène la France droit dans le mur (droit de vote aux étrangers, dépénalisation du cannabis et j'en passe... avec M. Aubry Premier ministre !!!
Signaler un abus top milounaa le 23/04/2012 à 22h56 @Nonaups
Aimer son pays est une chose et imposer une idéologie est une autre.
Chaque pays souhaite préserver son patrimoine, ses traditions... ce n'est pas le problème au contraire,mais à quel prix??? Ne pas oublier que la France a une histoire, qu'elle a accueillie des immigrés qui ont laiisé derrière eux des enfants, des petits-enfants, qu'ils sont franais, n'en déplaise à certains. Chq français doit être libre de ses croyances.La théorie zemmourienne est ridicule
Voir tous les commentaires
57