La police découvre une importante cache d'armes destinées au banditisme

Une saisie d'armes

Une saisie d'armes

Crédit : AFP / Gérard Julien

La police a découvert mercredi près de Belfort une très importante cache d'armes sans doute destinées au banditisme et a arrêté un homme dans le cadre d'une enquête qui vaut déjà à trois suspects d'avoir été appréhendés fin septembre.

Ecouter, Voir

Crédit : Yannick Olland

Crédit : Julien Dumond

"Probablement destinées à alimenter le milieu du grand banditisme"

"Ces armes étaient très probablement destinées à alimenter le milieu du grand banditisme, à la fois en région parisienne mais aussi sur Marseille et en Corse", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet.

Pierre-Henry Brandet a salué cette "très belle opération de l'Office central de lutte contre la criminalité organisée (Oclco) alors même où la lutte contre le trafic d'armes est une priorité du ministère".

L'arsenal découvert à Chèvremont, à quelques kilomètres de Belfort, contenait notamment 38 fusils d'assaut, dont des M16, des Uzi et une kalachnikov, 150 armes de poing (des HK et des Glock), des grenades offensives et défensives, plus de 200 kg de cartouches et 500 grammes d'explosifs, selon des sources judiciaire et policière.

Chez sa belle-mère

Le tout était dissimulé dans trois armoires fortes au domicile de la belle-mère du suspect, âgé de 46 ans, inconnu des services de police et qui s'est présenté comme "gérant de pharmacie", selon une source policière.

Dans la planque de Chèvremont, petite commune rurale de 1.500 habitants du Territoire de Belfort, les policiers de l'Oclco ont également mis la main sur un total de 38.000 euros.

Placé en garde à vue, cet homme "pourrait être une "nourrice"", terme désignant dans le jargon policier une personne chargée de stocker des produits interdits, armes ou stupéfiants, selon une source policière qui juge que ce dossier pourrait donner lieu à de "nouveaux développements".

Dans le cadre de cette instruction conduite depuis mai par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris, trois hommes soupçonnés d'être impliqués dans ce vaste trafic d'armes avaient été mis en examen fin septembre pour infraction à la législation sur les armes, notamment pour acquisition, détention et cession d'armes en bande organisée, transport d'armes et association de malfaiteurs.

Qui sont les suspects ?

Le premier suspect est un homme se présentant comme un collectionneur qui a admis avoir "remilitarisé" et vendu entre 150 et 200 armes de guerre en un an, avait expliqué à l'époque le procureur de Paris François Molins.

Le deuxième est un homme vivant dans le Val-de-Marne, condamné à une dizaine de reprises et fiché au grand banditisme. Le troisième un quadragénaire originaire de Haute-Corse, interpellé lors d'une transaction avec le collectionneur dans la banlieue de Belfort.

Le client corse est connu de la justice pour des affaires de droit commun et avait été entendu dans des affaires liées à Armata Corsa, groupe armé nationaliste corse aujourd'hui disparu. M. Molins avait alors précisé que les armes étaient "vraisemblablement destinées à alimenter le milieu du banditisme dans le sud de la France et en région parisienne."

Une vingtaine de kalachnikov, 9 fusils d'assaut M16, 4 pistolets mitrailleurs, 20 kg de TNT avaient été saisis lors des premières interpellations, de même que 33 kg de munitions et un total de 50.000 euros.

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

15commentaires
Signaler un abus top crmr78 le 21/10/2012 à 12h15 et taubira qui dit "il faut laisser s'amuser les jeunes entre eux, ce n'est pas grave, il faut que jeunesse se passe" quelle gauche laxiste, il faut qu'elle démissionne d'urgence c'est une incapable comme ses copains
Signaler un abus top jcschiltigheim le 20/10/2012 à 22h41 Pharmacien çà eu payé,mais çà paye pu!
Normalement le pharmacien vend
des produits pour alléger la souffrance,
celui là vend pour éliminé....
il a du confondre avec ses pastilles....
suivez la ligne jaune!
Signaler un abus top denbas le 20/10/2012 à 11h52 Question:
Faut il commencer à penser à s'armer pour défendre ses biens et sa famille ?
Signaler un abus top bcas le 20/10/2012 à 11h25 La police est sur le bon chemin...
Pour les apprentis policiers , revoir la video publiée sur les chaines télés il y a qq semaines ou comment transporter par autobus de lignes régulieres de l ´ancienne Yougoslavie a Paris Kalash , etc en toute sécurité , en passant par l´Autriche .
Si c´est partout sur le net , c´est que c´est une information publique depuis longtemps et que nos services de Douanes et Polices sont particulierement inefficaces depuis de nombruex mois : Y a encore du boulot
Signaler un abus top bcas le 20/10/2012 à 11h20 La police est sur le bon chemin...
Pour les apprentis policiers , revoir la video publiée sur les chaines télés il y a qq semaines ou comment transporter par autobus de lignes régulieres de l ´ancienne Yougoslavie a Paris Kalash , etc en toute sécurité , en passant par l´Autriche .
Si c´est partout sur le net , c´est que c´est une information publique depuis longtemps et que nos services de Douanes et Polices sont particulierement inefficaces depuis de nombruex mois : Y a encore du boulot
Signaler un abus top flemming le 20/10/2012 à 09h35 Le pharmacien execute juste l'ordonnance de Raoûl (Tontons Flingueurs):Non mais t'as déjà vu ça? En pleine paix. Y chante et puis crac, un bourre-pif! Mais il est complètement fou ce mec! Mais moi, les dingue j'les soigne. J'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère ! J'vais lui montrer qui c'est Raoûl. Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi quand on m'en fait trop, j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile.
B. Blier
Signaler un abus top mimi18240 le 19/10/2012 à 23h05 pffff on va même plus être tranquille a la campagne si ils "delocalisent" leurs planque d'armes...
Signaler un abus top roertanmieux le 19/10/2012 à 20h09 bravo à la police!!
quand à valls, aucun mérite!
l'enquète date pas d'hier!!!
Signaler un abus top jeanpierre14 le 19/10/2012 à 19h40 Sur le territoire du "che". Y a pas à dire, les Francs-comtois y sont forts.
On n'a pas trouvé de schnouf? Zarbi!
Signaler un abus top marcomic le 19/10/2012 à 19h01 BRAVO et ENCORE BRAVO !
Si les armes sont vendues aux enchères ça m’intéresse.
Voir tous les commentaires
15