Les Dossiers de RTL.fr - Présidentielle 2012

Alain Juppé : "La France va maintenir la pression sur le régime syrien"

Alain Juppé sur RTL le 8 novembre 2011

Alain Juppé sur RTL le 8 novembre 2011

Crédit : RTL

VIDEO - Le ministre d'Etat, ministre français des Affaires étrangères, répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie mardi matin. La situation des journalistes étrangers se trouvant dans la ville syrienne de Homs est "toujours bloquée" mais l'état de santé de la Française Edith Bouvier semble "stabilisé", a déclaré Alain Juppé. Interrogé sur la volonté du socialiste François Hollande de taxer à 75% les contribuables les plus riches, s'il est élu, il a dénoncé "une fuite en avant fiscale".

Ecouter, Voir

Crédit : Jean-Michel Aphatie

Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères : "La France va maintenir la pression sur le régime syrien"

Crédit : RTL

Jean-Michel Apathie : Bonjour, Alain Juppé.

Alain Juppé : Bonjour, Jean-Michel Apathie.

Pouvez-vous nous dire quelle est la situation dans la ville de Homs en Syrie, ce matin, ville assiégée par l'armée de Bachar Al Assad, et où sont toujours bloqués plusieurs reporters, parmi lesquelles Edith Bouvier, reporter au "Figaro" et gravement blessée ?

Toujours bloquée, et c'est une immense frustration, bien sûr, que je ressens. Nous travaillons avec les autorités syriennes pour obtenir des garanties de sécurité . Nous travaillons avec la Croix Rouge pour permettre l'évacuation de nos blessés. Nous n'y sommes pas encore arrivés et les bombes continuent à tomber sur Homs..

Le Président de la république nous disait hier matin que peut être une solution allait intervenir dans la journée. Il avait l'air confiant, et puis finalement non ?

Elle est à tout instant toute proche, si je puis dire; Mais vous connaissez la façon dont je traite ce genre d'affaires. Je ne veux pas laisser naître des espoirs prématurés. Nous y travaillons d'arrache-pied. Et quand je parlais de frustration, vous l'avez vu, moi j'essaie de tout faire pour arrêter ce massacre. J'étais au Conseil de sécurité des Nations Unies. On est allé à l'assemblée générale des Nations Unies. On est allé à Tunis avec quatre-vingt délégations.

Hier j'étais au Conseil des droits de l'homme à Genève ; j'ai demandé que la communauté internationale étudie les conditions dans lesquelles on pourra traduire devant la Cour Pénale Internationale ceux qui se rendent coupables de crimes contre l'humanité. Je ne renonce pas et nous allons continuer à exercer la pression. Il y aura une autre réunion des Amis de la Syrie dans quinze jours ou trois semaines à Istanbul...

... Trop tard disent certains...

Bien sûr, bien sûr que c'est trop tard

Un massacre à Homs peut se produire demain, après-demain...

Bien sûr que c'est trop tard. Le massacre se produit tous les jours mais nous ne pouvons pas passer en force et nous ne pouvons pas  provoquer une conflagration avec la Russie qui continue  à bloquer. Il faut quand même désigner les responsabilités dans cette affaire. Nous avons fait le maximum et nous n'avons pas encore bien sur atteint la pression et nous allons continuer à l'accentuer.

Imaginez-vous que justement la Russie change d'attitude après l'élection présidentielle qui doit se dérouler dimanche prochain?

C'est possible et il est incontestable que le climat préélectoral en Russie conduit le régime à prendre des positions nationalistes, extrêmes d'une certaine manière. Mais ils s'isolent de plus en plus et dans le monde arabe, la Russie est aujourd'hui profondément isolée et incomprise surtout.

Certains évoquent une possibilité d'action militaire de la Ligue Arabe seule...

Je l'ai dit, l'option militaire pourrait avoir des conséquences catastrophiques dans la région, parce qu'on n'est pas en Libye. On est en Syrie. Le risque de guerre civile entre des communautés  qui sont prêtes à s'affronter, les Alaouites, les Sunnites, les Chiites, les Kurdes, les Chrétiens, font que la situation est très différente de celle que nous avons connue en Libye.

Avez-vous des nouvelles au moins de l'état de santé, par exemple, d'Edith Bouvier ?

Oui, nous avons des informations. On a été très inquiet à un moment donné sur les risques qu'elle encourait. Il semble que sa situation de santé soit stabilisée ; mais il faut qu'elle puisse être évacuée le plus vite possible. On ne peut pas vivre indéfiniment avec une fracture du fémur comme celle qu'elle a vraisemblablement.

Il faut d'ailleurs dire, le degré de sauvagerie est tel que même les corps des journalistes tués mercredi dernier sont encore dans les ruines à Homs et ne peuvent pas être évacués pour un enterrement digne...

Absolument, on a franchi toutes les limites de la barbarie. Les chiffres qui circulent sont validés par les organisations internationales. On est aux alentours de 8.000 morts, des centaines d'enfants qui ont été tués, et même torturés. Et quand je vois le président syrien dans un bureau de vote à Damas avec ce référendum bidon, c'est une indignation profonde bien sur qui s'empare de tous ceux qui voient ce spectacle.

On peut dire aujourd'hui que la communauté internationale est impuissante, Alain Juppé ?

Oui bien sûr, tant qu'on n'a pas arrêté le massacre, on est impuissant. Mais on n'est pas inactif et on continue à agir sur tous les fronts où on peut le faire.

Quel est le prochain rendez-vous important. Il n'y en a pas ? Ce sont des discussions, ce sont des pressions ?

Kofi Annan vient d'être désigné par le secrétaire général des Nations Unies. C'est un homme courageux, très respecté, très sage. Je l'ai rencontré hier à Genève et il a déjà pris des contacts pour essayer d'arrêter le massacre. Une résolution à vocation humanitaire pour un cessez le feu humanitaire et l'accès de l'aide humanitaire dans les sites les plus menacés est en cours de discussion au Conseil de sécurité. On peut espérer que sur cette résolution-là, la Chine et la Russie ne mettront pas leur veto.

Pendant ce temps-là, Alain Juppé, la campagne électorale française se poursuit pour l'élection présidentielle...

J'y participe aussi... J'étais à Cluses, hier soir, pour faire un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy.

Il vous reste un peu de temps et de disponibilité pour y participer ?

Je m'organise pour le faire et Nicolas Sarkozy  viendra prochainement à Bordeaux donc nous l'accueillerons avec enthousiasme...

... En fin de semaine, je crois...

Oui !

Hier, le candidat François Hollande a indiqué son souhait de taxer à 75 % les revenus annuels supérieurs au million d'euros. Quelle est votre réaction, Alain Juppé ?

C'est la fuite en avant fiscale, la confiscation fiscale. Et chaque jour, François Hollande invente un impôt supplémentaire, parce qu'il en a annoncé deux hier. Celui-là, mais un autre aussi pour financer la dépendance, une nouvelle cotisation. Le problème avec le programme de François Hollande, c'est qu'il ne tient pas la route, son programme budgétaire et fiscal. Il affirme qu'il reviendra à l'équilibre budgétaire en 2017, avec une prévision de croissance que même ses amis ne cautionnent pas.

Il dit que c'est la même prévision de croissance que le gouvernement...

Non, c'est inexact. Il repose sur 2,5%, nous c'est 2%. C'est une erreur, Et deuxièmement, pour arriver à cet objectif, il faut qu'il trouve 90 milliards d'euros. Il ne propose pas un centime d'économie, sauf la réduction de 30% du salaire du  Président de la République et des ministres. OK c'est très bien, cela fait deux millions d'euros d'économies par an et il faut en trouver 90 milliards. Et par ailleurs c'est une accumulation de taxes supplémentaires.

Le Président de la République, hier, a fait une proposition qui me parait beaucoup plus pertinente et qui consiste à dire que ces rémunérations doivent être transparentes désormais. Que dans le comité des rémunérations des grandes entreprises il doit y avoir un représentant des salariés et que c'est l'assemblée générale, qui de façon publique doit valider ou invalider ce genre de rémunérations. Ça c'est la bonne solution et on a l'impression que ...

Les auditeurs de RTL ont un avis beaucoup plus partagé. Après tout, des gens gagnent beaucoup d'argent, nous sommes dans une situation difficile. Les déficits sont importants, il faut contribuer... Les gens sont partagés.

Bien sûr qu'il faut contribuer. Moi aussi je trouve que ces rémunérations excessives sont scandaleuses et je vous rappelle que le gouvernement a décidé d'une tranche à 45% sur les hauts revenus. C'est voté, et monsieur Hollande donne le sentiment qu'il rame là pour suivre le flux de Sarkozy. Je ne sais pas si Sarkozy a du toupet, mais en tout cas, ce que je sais c'est qu'il dit la vérité. Et puis alors, je vois aussi 

Je voulais juste vous poser une question...

Vous me la poserez après... Je vois aussi une contradiction extraordinaire dans le programme de monsieur Hollande. Il considère que ce qui a été fait depuis cinq ans est nul et non avenu, que le bilan de Nicolas Sarkozy est une catastrophe cataclysmique et puis j'ouvre la page d'un grand journal du soir et qu'est-ce que je vois ? une page entière de réformes que nous avons faites depuis cinq ans et que François Hollande se propose de conserver. Par exemple : les peines plancher, la réforme de la carte judiciaire, la réforme des retraites, la réforme territoriale. Tout ça c'est un satisfecit extraordinaire, ça veut dire qu'on a bien travaillé !

Pour une fois qu'il y a quelque chose dans un journal qui plait à un responsable politique !

Ah non non, moi je ne critique pas systématiquement la presse. Ça m'arrive de la critiquer parce qu'elle est aussi critiquable, comme les hommes politiques le sont d'ailleurs...

Nicolas Sarkozy a mis ici hier, en cause la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiller, parce qu'elle travaille sur une chaine de télévision dirigée par Vincent Bolloré. "Ce n'est pas élégant", a dit François Hollande hier soir. Comme vous même vous  êtes marié à une journaliste, je me demandais ce que vous en pensiez ?

Non, ma femme n'est plus journaliste depuis 15 ans et justement elle a abandonné son métier lorsque je suis devenue ministre. Un grand traumatisme pour elle.

"C'est pas élégant", a dit François Hollande !

Oh, écoutez en matière d'élégance je vais vous citer ce que disais...

... Non elle n'est pas là ma question..

Non mais je vais vous répondre... Je réponds comme il me plait !

Bien sûr

Je vais vous citer une des porte paroles de François Hollande. Nicolas Sarkozy, c'est un mélange de Berlusconi et de Poutine, un produit de contrebande imaginé par des cerveaux d'extrême droite et revenu par des valets sans morale. Alors là en termes d'élégance, le seuil est franchi... Comment on dit dans le "Canard Enchainé" ? "Le déconomètre est franchi" ?

Nicolas Sarkozy en mettant en cause Valérie Trierweiller : élégant ou pas ?

Il a dit une vérité, c'est tout.

Il a dit la vérité ?

 D'ailleurs il a dit que cela ne le choquait pas.

Confessons que nous avons manqué Alain et moi de répartie.. parce que ça arrive mais il faut rappeler que Nicolas Sarkozy a été sur le yacht de Vincent Bolloré juste après son élection et on aurait lui dire hier matin et ça m'a échappé

Oui... C'était l'objet de votre question. Personne n'a pas compris, si je puis dire, que c'était ça que vous aviez dans l'esprit.

Eh bien non, je ne l'avais pas... Sinon je vous l'aurais dit !

Mais c'était très clair dans votre propos, je dois vous le dire. Et c'est pour ça d'ailleurs que la réponse vous a pris par surprise !

Alain Jupé était l'invité de RTL.   
2012 et vous

Votre avis
Info

Les dirigeants européens sont-ils impuissants face à la crise de la zone euro ?

.

.

.

Sondage ouvert le 06/12/2011

* sondage à valeur non scientifique Tous les sondages RTL
RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

8commentaires
Signaler un abus top CHICOP le 28/02/2012 à 16h13 M.Hollande veut taxer les riches:c'est l'arbre qui cache la foret:il cherche a faire oublier que l'on est riche à partir de4000euros selon ses propres dires Il ne faut pas oublier que ce sont les socialistes qui ont cree la csg..Regardez travailleurs ce que vous laissez chaque mois pour cette taxe creee afin de faire du social à tout va! Vous devez vous attendre à payer encore plus d'impots avec les socialistes!Il est vrai que les Français ont la memoire courte!.
Signaler un abus top breton92 le 28/02/2012 à 12h26 Ca y est Alain Juppé (pourtant le meilleur d'entre eux selon J.Chirac) se met au niveau de son seigneur et maitre : c'est pas votre question? Tant pis c'est ma réponse!! C'est pas comme cela qu'il ramera en 2017 les brebis égarées de 2012.
Signaler un abus top breton92 le 28/02/2012 à 12h23 Alain Juppé (pourtant lee meilleur d'entres eux selon J.Chirac) se met au niveau de son seigneur et maitre c'est parti pour les réponses a la con. C'est pas votre question? Tant pis c'est ma
Signaler un abus top 122622 le 28/02/2012 à 12h00 Excellent ce Juppé, l'a rien lâché! Dans un autre registre,il est évident que le président hier a souligné volontairement que le chien de garde à Hollande était employé par Bolloré!C'était totalement conscient.Fier de lui!Et nous donc!N'est ce pas à cause de Bolloré que les médias déferlent sur Sarko depuis 5 ans!Aussi que l'illusionniste joue les offusqués!!Il reste le Fouquet's à lui servir à lui aussi car il ne s'en prive pas mais le cache! Hollande,sale hypocrite,menteur,fourbe et tricheur!
Signaler un abus top leglobule le 28/02/2012 à 11h53 ça doit être impressionnant, la "pression" de la France... El Assad , Moscou et Pékin doivent être dans leurs petits souliers!
Signaler un abus top malolou le 28/02/2012 à 11h07 il est bien ce juppé
Signaler un abus top eva 17 le 28/02/2012 à 10h45 Dans ses buts ce matin le JMA.
Difficile de couper la parole à A Juppé. Enfin, des réponses claires à des questions sournoises.
Quant à NS il a bien fait de dire hier que la copine du candidat ps travaillait pour Bolloré.
Assez des insultes de la gauche et des médias (le patron de marianne encore hier soir dans ORLM) vis à vis de la droite.
Signaler un abus top Slyper le 28/02/2012 à 10h30 Juppé a bien mouché Apathie aujourd'hui. Les intervenants Juppé et Guaino ont autrement plus d'arguments que Guedj, Mélenchon et co.
Voir tous les commentaires
8