Les Dossiers de RTL.fr - La réforme des retraites

Retraites : Mélenchon estime que le gouvernement "sera sanctionné" par l'opinion

Jean-Luc Mélenchon, invité de RTL le 10 septembre 2013

Jean-Luc Mélenchon, invité de RTL le 10 septembre 2013

Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr

INVITÉ RTL - Le co-président du Parti de Gauche a dénoncé le projet de réforme des retraites du gouvernement Ayrault.

Jean-Luc Mélenchon milite pour que la mobilisation de ce mardi 10 septembre soit massive, mais il se garde bien de faire un quelconque pronostic chiffré. "Les temps sont si difficiles que l'idée de perdre une journée de travail est très lourd dans un budget familial", argumente-t-il ce mardi matin sur RTL.

Cette journée d'action est en tout cas plus que nécessaire, selon le co-président du Parti de gauche, pour dénoncer les arbitrages rendus par l'exécutif dans le cadre de la réforme des retraites à venir. "S'il y a une manifestation qui est puissante, si le gouvernement voit que l'opinion est assez mobilisée pour s'opposer à lui, il modifiera le texte", assure-t-il. "Les parlementaires ne sont pas que des caisses enregistreuses."

Si le gouvernement voit que l'opinion est assez mobilisée, il modifiera le texteJean-Luc Mélenchon

"Un gouvernement de droite peut se moquer du fait que des militants syndicalistes lui soient hostiles mais un gouvernement qui se réclame de la gauche, pour lui, c'est beaucoup plus dangereux", estime Jean-Luc Mélenchon.

Augmenter la durée de cotisation, une "aberration"

L'ex-candidat à la présidentielle affirme que "le gouvernement sait qu'il sera sanctionné pour ce qu'il est en train de faire par les syndicalistes et l'opinion progressiste". Dans sa ligne de mire, une mesure du projet de réforme des retraites le fait particulièrement bondir : "Rallonger le temps de travail est une aberration qui a un contenu réactionnaire."

Le gouvernement prévoit, en effet, de porter la durée de cotisation à 43 ans dans les années à venir. "La crise c'est eux", juge Jean-Luc Mélenchon. "C'est avec ce genre de méthodes qu'on l'aggrave."

Pas de "ras-le-bol fiscal", mais un "ras-le-bol de la crise"

Le député européen ne décolère pas non plus en ce qui concerne le financement de cette réforme. "Les cotisations sociales des employés vont augmenter donc le salaire net va baisser, tout ça parce que c'est la crise", alerte-t-il. "Y a que les salariés qui payent !" "Ce que les patrons devaient donner va leur être immédiatement compensé, c'est le joli mot pour ne pas dire que c'est tous les autres qui vont payer", poursuit-il. Jean-Luc Mélenchon voit là une "atteinte au pouvoir d'achat".

Y a que les salariés qui payent !Jean-Luc Mélenchon

Il conteste en revanche l'existence d'un "ras-le-bol fiscal" chez les Français. "Quand vous payez un impôt qui sert à quelque chose, vous ne protestez pas. (...) Là, c'est pour rien.", explique-t-il. "Cette augmentation d'impôts ne va faire qu'aggraver la crise. (...) Ce n'est pas un ras-le-bol fiscal, c'est un ras-le-bol de la crise." S'il conteste la hausses de la fiscalité, Jean-Luc Mélenchon ne souhaite pas pour autant revenir à une exonération des heures supplémentaires, mesure instaurée sous Nicolas Sarkozy, supprimée par François Hollande.

Jean-Luc Mélenchon, invité de la matinale

Crédit : Jean-Michel Aphatie

Jean-Luc Mélenchon : "Il y a un ras-le-bol de la crise"

Crédit : RTL

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

46commentaires
Signaler un abus top kiki26410 le 17/09/2013 à 12h01 C'est la première fois ou je suis d'accord avec Mélenchon.
J'espère qu'en 2014, le FN, le Front de Gauche et pourquoi pas Bayrou prennent un maximum de mairie.
Signaler un abus top Jabassougoulu le 14/09/2013 à 21h06 @ hommedelarue (suite)
Donc,un député touche 1200€ de retraite mensuelle pour un unique mandat de 5 ans,tandis que quelqu'un comme moi aura certainement moins que cela au bout de plus de 40 ans de cotisations.Est-ce normal? Bien sur que non!! C'est pour ça que J.L.Mélenchon doit être élu,pour réparer toutes les inégalités existantes et pour redresser le pays,il a les solutions pour redresser la France,et ces solutions sont parfaitement réalistes(il les a chiffré).Avec lui,c'est l'humain d'abord
Signaler un abus top Jabassougoulu le 14/09/2013 à 20h54 @ hommedelarue
ne t'inquiètes pas,un jour il va y travailler pour la France,quand tous les déçus de Le Pen se rendront à l'évidence qu'elle les a bien enfumé naïfs que vous êtes.... Si Mélenchon était au pouvoir,la réforme des retraites aurait été complètement différente,il se serait certainement attaqué aux régimes spéciaux dont bénéficient nos chers élus,car pour lui,tout le monde doit participer à l'effort en temps de crise.Un député faisant 5 ans de mandat touche une retraite de 1200€.
Signaler un abus top hommedelarue le 13/09/2013 à 20h18 VA s'attaquer à sa future retraite, aux grands avantages des élus, retraite qui devrait pour lui être confortable mais c'est vrai que ce monsieur a beaucoup travaillé pour la France...
Signaler un abus top dam9738 le 13/09/2013 à 10h27 @cjp Bonne nouvelle , n'attendez plus Melenchon a publié son patrimoine 10X en dix ans la dernière fois il y a 4 mois. Et il est loin de se taire face au gouvernement. VOus vivez dans quel monde?
@constellation55 : n'ouvliez pas quand meme que la retraite à 60 ans , les congés payés , la sécu etc c'est la gauche qui vous l'a donné... Le FN s'y est toujours opposé ayant pour modéle Reagan. Qui enfume qui?
Signaler un abus top Jabassougoulu le 12/09/2013 à 00h23 @ cjp.Il y a 30 ans le PS était un vrai parti de gauche qui a fini,il y a quelques années par se scinder en plusieurs courants.Mélenchon,comme Emmanuelli faisaient parti du courant de gauche de ce parti,courant qui est devenu minoritaire.Mélenchon en ayant marre de se battre contre le courant dominant en pure perte a choisi de quitter un parti dans lequel il ne se reconnaissait plus,et dans lequel il n'était pas entendu,grand bien lui en a pris! Et sache que Mélenchon ne s'est jamais tu.........
Signaler un abus top cjp le 11/09/2013 à 21h58 Défendre la retraite à 60 ans...lorsqu'on est né en 51, c'est bien..Mélenchon n'a jamais été un rapide (30 ans pour se rendre compte qu'il n'était pas socialiste), mais on attend toujours son patrimoine...mais les municipales arrivent, il va rejoué le rôle "anti-fn"que le PS lui a attribué et se taire vis à vis du gouvernement sinon les "cocos" vont le lâcher.
Signaler un abus top constellation55 le 11/09/2013 à 15h34 C'est évident sauf qu'à 60 ans je ne cesse de dire que ces gens ( Droite Gauche) sont secrétement d'accord entre eux, POURVU qu'ils se refile les clefs tous les Cinq ans.
Ils ont enfumé nos parents ainsi que ma génération (1953) et ça continue...
Une autre voix s'impose, celle du FN et à juste raison !!!
Signaler un abus top jacobsg4 le 11/09/2013 à 10h57 voila un grand prophète ,
Signaler un abus top veillegarde le 11/09/2013 à 08h15 qu'en pense monsieur MELENCHON de quel côté était il en 2002 et avant ont ils changer la loi BALLADUR cela concerne des salariés du privé retraite à 60ans à condition d'avoir ses trimestres validés 180 trimestres payés 150 50%régime général toujours les mêmes aux pouvoir en 2002 minimum contributif régime général 533euros pour 40ans mini contributif fonctionnaire 944euros pour 25ans qui est FRANCAIS qui ne l'est pas un seul régime règlerez toutes les injustices
Voir tous les commentaires
46