Les Dossiers de RTL.fr - Les otages français

Otages enlevés au Cameroun : "Tenez bon !", demandent leurs proches

DOCUMENT RTL - Quasiment deux mois jour pour jour après l'enlèvement de la famille Moulin-Fournier au nord du Cameroun, leurs proches sortent de leur silence pour la première fois. Ils racontent la longue attente de la famille et demandent aux otages de "tenir bon".

Deux mois après l'enlèvement de la famille Moulin-Fournier, leurs proches confient leur douleur et lancent un message d'espoir aux trois adultes et aux quatre enfants, âgés de 5 ans 12 ans. Ils ont été enlevée au nord du Cameroun le 19 avril sur une route longeant la frontière avec le Nigéria.

Les premiers mots des familles des otages du Cameroun

"Quand cela a commencé, mon sentiment est que cela durerait quelques jours, que chaque instant pourrait apporter un dénouement. Le constat d'aujourd'hui, c'est que nous en sommes à deux mois", explique Nicolas Moulin-Fournier, le frère de Tanguy, le père de famille, ajoutant que "si cette affaire s'installe dans la longueur, cela va être sans doute très difficile pour nos proches, là-bas d'abord, mais aussi pour nous aussi ici".

On essaie de pas trop laisser partir notre esprit dans l'imagination, sinon cela peut être vite désespérantNicolas Moulin-Fournier

Nicolas Moulin-Fournier demande à sa famille de "tenir bon". "Je les aime et je veux les voir au plus vite auprès de nous pour les serrer dans les bras. J'essaie de faire tout pour que cela arrive", lance-t-il. De son côté, Romain Striffling, l'oncle maternel des enfants, ajoute : "On les croit forts, on leur demande d'être forts. C'est une épreuve terrible. Nous sommes extrêmement nombreux à penser à eux !".

Deux vidéos, diffusées les 25 février et 18 mars, dans lesquelles s'exprime le père, Tanguy, ont constitué pour leurs proches un "véritable soulagement de les voir en vie, de les voir parler" car "tout signe de vie, c'est un pas en avant". L'une de ces vidéos montre l'ensemble des captifs entourés d'hommes en armes, se réclamant de Boko Haram et exprimant leurs revendications.

Les témoignages exclusifs recueillis par Jean-Alphonse Richard

Crédit : Laurent Bazin

Crédit : Jean-Alphonse Richard

Crédit : Jean-Alphonse Richard

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

5commentaires
Signaler un abus top raslesbasket le 19/04/2013 à 13h33 C'est une des meilleur nouvelle de ces derniers jours, car arès l'attentat de Boston et l'explosion au Texas ça fait beaucoup de victimes innocentes.
Surtout que dans notre France on ne peut pas dire que c'est le calme m^me à nos élus en viennent presque aux mains sur ce fameux mariage pour tous qu'Hollande et son gouvernement veulent faire passer en force.
Signaler un abus top GRIBOUILLE69 le 18/04/2013 à 22h15 Meme si o travaille au cameroun,

C est malin de profiter de ses congés pour amener ses enfants dans la forêt à la frontière d un pays hostile....

J ai été expat en Algérie - un des pays les plus beaux du monde

Et il fallait etre fou pour aller plus au sud de tamanrasset

A la frontière du mali

Signaler un abus top gascon40 le 18/04/2013 à 21h02 Ces malheureux ont été enlevés uniquement parce qu'ils sont blancs. Le racisme anti-blancs éxiste bel et bien messieurs des medias malgré les efforts que vous faites pour le dissimuler! Mais les Français ne sont pas duppes!!!
Signaler un abus top franlyss le 18/04/2013 à 10h49
il est loin le temps oû st pierre nolasque et sa congrégation Notre dame de la Merci proposait de prendre la place des otages les plus faibles, à l'époque des enlèvements en méditerranée par les barbaresques!!

Signaler un abus top A6parterre le 18/04/2013 à 09h45 On a le choix entre des biscottes Suédoises, ou un bateau inauguré en 1628.
( et le mec s'appelait Gustave Adolphe, c'est le pompon )
Et le musée est fermé jusqu'à la fin du mois.
J'ai rejoint Johnny Depp et Leonardo sur la dunette arrière.
Voir tous les commentaires
5