Taxe à 75% : une décision "profondément regrettable", selon Thiriez

Le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez à l'Élysée le 31 octobre 2013. Archives

Le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez à l'Élysée le 31 octobre 2013. Archives

Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE

Le président de la Ligue de football professionnel juge "profondément regrettable" la décision du Conseil constitutionnel de valider la taxe à 75% sur les plus hauts revenus.

Les Sages ont validé la taxe à 75% sur les plus hauts revenus, au grand dam de Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP). "La décision du Conseil constitutionnel est profondément regrettable. Tout le monde reconnaît que la taxe à 75% est absurde sur le plan économique , inefficace sur le plan fiscal et injuste sur le plan social", a déclaré Frédéric Thiriez dans un communiqué.

"Je comprends que le Conseil n'a pas voulu censurer deux fois le gouvernement sur le même projet. Il a pris une décision d'opportunité plus qu'une décision juridique. Les conséquences en seront très lourdes pour nos clubs dans les années qui viennent", a-t-il ajouté. "Le football français va donc faire les frais d'une politique avant tout démagogique", a encore estimé le président de la LFP.

Un coût de 44 millions d'euros pour les clubs

La taxe à 75% est imposée aux entreprises versant à des salariés une rémunération annuelle supérieure à un million d'euros. Elle devra être payée en 2013 et 2014 et est accompagnée d'un plafond fixé à 5% du chiffre d'affaires. Promesse phare de François Hollande, cette taxe avait été retoquée l'an dernier, mettant le président et son gouvernement dans une position particulièrement inconfortable.

Selon le gouvernement, elle concernerait au total environ 470 entreprises et 1.000 dirigeants ou salariés. Le rendement attendu serait de 210 millions d'euros par an. Frédéric Thiriez estime pour sa part que ce projet touchera 13 clubs de Ligue 1 pour un montant global supérieur à 44 millions d'euros.

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

7commentaires
Signaler un abus top punaise62 le 31/12/2013 à 15h20 Il se trouve qu'il vit tout de même avec une dame dont le père est dans la grande finance, l'argent coule à flot...C'est facile de s'en prendre aux petits travailleurs sans aucun moyen de défense sauf les urnes, notamment les municipales fondement du gouvernement...Et européenne puisque notre pays obéit au doigt et à l'œil !
Signaler un abus top tropimpot le 31/12/2013 à 00h15 LE QATAR!!!!!!!!je croyais que notre Président n'aimait pas les riches!!!!!!!!!!la réflexion il y a que ....qui ne change pas d'avis est non appropriée!!!!pas à ce niveau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!juste pour faire plaisir à certaines personnes!!!!!!il nous a bien eu et eu tout le monde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Signaler un abus top Jobo01 le 30/12/2013 à 16h14 Le mot "démagogie" est magique dans ce pays. Les impôts, taxes et autres contributions augmentent, comment qualifier cet état de fait. Qui seront les plus touchés, les footballeurs millionnaires et leurs clubs ou les français "moyens" ? Incroyable !
Signaler un abus top ali_mental le 30/12/2013 à 08h31 Que voulez-vous?
Il est beaucoup plus facile de taxer les entreprises que ses amis.
Vous ne voulez tout de même pas faire payer la gauche caviar.
Un peu de sérieux SVP!
Signaler un abus top gantesse le 30/12/2013 à 07h22 Que les clubs payent comme les autres !!!!
Signaler un abus top antifraise le 29/12/2013 à 21h42 Hollande n'aime pas le Foot et pas que , il n'aime pas les grosses boites en France qui font travailler des millions de gens qui ont envies de gagner leur vie et payer leurs impôts il ne veut pas taxer la chine qui nous inonde de copie de nos produits sans parler de concurrence déloyale ? cruel dilemme l'un ne va pas sans l'autre . On fait comment les socialos ?
Signaler un abus top jeluco29 le 29/12/2013 à 21h21 On s'en fout des footballeurs. De toute façon, ils sont beaucoup trop payés pour courir après un ballon.
Voir tous les commentaires
7