Écotaxe : une société italienne avait déjà commencé à installer le dispositif

Un portail écotaxe à Armentières (Nord) le 27 juin 2013.

Un portail écotaxe à Armentières (Nord) le 27 juin 2013.

Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP Archives

"Le Figaro" rapporte qu'une société privée a déjà commencé à mettre en place le dispositif pour gérer le fonctionnement de l'écotaxe, qui a été suspendue ce mardi 29 octobre.

Alors que le gouvernement a décidé de suspendre l’écotaxe, le dispositif nécessaire pour son entrée en vigueur a déjà été mis en place. Le groupe Ecomouv’ avait été désigné par l’État en 2011, rapporte Le Figaro. Un consortium contrôlé à 70% par l’Italien Autostrade per l’Italia. Le reste du capital est détenu par les Français Thalès, SNCF, SFR, et Steria.

Le vice-président d'Ecomouv', Michel Cornil, indique que le montant des investissements déjà engagés et les frais financiers s'élèvent entre 800 millions et un milliard d'euros. Une somme qui devrait être remboursée par l’État si l’écotaxe était finalement abandonnée, et pas seulement suspendue.

Un centre d’appel chargé de répondre aux questions des transporteurs a déjà ouvert sur une ancienne base aérienne à Metz. 200 personnes y travaillent.  Selon une porte-parole d'Ecomouv' citée par Le Figaro, le groupe a déjà mis en place "250 bornes et 180 portiques". Le prix de chaque portique est estimé entre 500.000 et un million d'euros.

Cette société privée, créée de toutes pièces pour gérer l’écotaxe, a son siège social à Paris. Sur les onze années et demi d’exploitation et de maintenance du dispositif, l’écotaxe devait rapporter 2,8 milliards d’euros à Ecomouv’.

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

8commentaires
Signaler un abus top beneteco le 30/10/2013 à 19h43 A parce que c'est même pas français ????
Signaler un abus top Harcana le 30/10/2013 à 12h17 Biensur du coté de cergy POntoise il sont en place depuis au moins un an !!
Dans le 78 à l'entrée de la commune de Beynes il y a des bornes sur le cté de la route !!
Signaler un abus top deet le 29/10/2013 à 21h17 Hé non.... ces portiques qui étaient destinés aux camions..vont surement être reconverti pour les autos..
Signaler un abus top yt75 le 29/10/2013 à 20h24 Qualifier en permanence ces taxes d'"écologiques", n'est certainement pas la meilleure manière de communiquer l'étendue et urgence du problème ... :
http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/tran...
(c'est à dire le fait que même si l'on préfère la valse des étiquettes financières, la crise est surtout un monstrueux choc pétrolier qui ne fait hélas que commencer).
Signaler un abus top GRIBOUILLE69 le 29/10/2013 à 20h11
En 2009 c'était une chose

Depuis 5 ans.... beaucoup de taxes ont coule sous les ponts pour les entreprises. ...

Signaler un abus top rord77 le 29/10/2013 à 19h15 Le Figaro a du retard à l'allumage car il y a déjà une paire d'année que l'installation de ces portiques a commencé.
D'ailleurs ce doit être une sacrée usine à gaz car pour contrôler deux voies il n'y a pas moins de vingt dispositifs fixés sur ces portiques. Ça va être coton à mettre au point et à maintenir en bon état de fonctionnement.
J'espère que le contrat que Ecomouv a passé avec l'état est bien ficelé pour couvrir ce cas d'abandon ou retard des recouvrements.
Signaler un abus top marcomic le 29/10/2013 à 19h01 Qu'ils aillent faire des spaghettis !
Signaler un abus top fire317 le 29/10/2013 à 18h20 en plus de taxer les transporteurs francais on est même pas foutu de donner le travail de montage des portiques a des ouvriers et une societe francaise .On croit rêver ou on se fout des travailleurs francais ,est-on en FRANCE en surcharge de travail?
Voir tous les commentaires
8