Ikea : licenciée pour avoir refusé d'espionner ses collègues

TEMOIGNAGE - Une enquête préliminaire de police a été ouverte jeudi sur des pratiques présumées d'espionnage d'employés et de clients du géant de l'ameublement suédois Ikea en France. Des pratiques étonnantes que révèle aujourd'hui Anne au micro RTL de Jacques Hardouin. Cette femme de 33 ans travaillait depuis près d'un an dans le magasin de Tourville-la-Rivière, en Seine-Maritime, quand elle a été licenciée "sur le champs" en mars 2009 pour ne pas avoir voulu "fliquer" ses collègues.

Ecouter, Voir

Crédit : Jacques Hardouin

Les grands chiffres du spécialiste du meuble en kit

Une société de détectives privés

Selon les révélation du "Canard Enchaîné" daté du mercredi 29 février, Ikea ferait ainsi appel depuis près de dix ans à une petite société de sécurité privée parisienne, capable de dénicher pour quelques dizaines d'euros le moindre petit antécédent de n'importe quel citoyen dont le nom figure dans les gigantesques fichiers de la police. Tout ça, de façon totalement illégale. Et c'est justement pour cette raison que des avocats de salariés ont déposé plainte.

Au sein de la direction d'IKEA, on jure avoir découvert l'affaire en lisant la presse ce matin... Pour le moment, Pierre Deyrisse, le directeur de la communication du géant suédois, ne dément pas cette histoire, mais condamne fermement ces méthodes présumées de barbouzes... Dans l'après-midi, le groupe a réagi en annonçant qu'il lançait une enquête et mettait en disponibilité la "personne concernée" sans la nommer, Le Canard Enchaîné mentionnant le nom d'un directeur de la gestion du risque chez Ikea France.

Un responsable suspendu

"Nous prenons la parution des ces accusations très au sérieux. Nous avons lancé une enquête avec l'aide de conseillers indépendants pour obtenir la vision la plus complète de ce qu'il s'est passé dans les faits", indique Ikea France. "Par respect de la présomption d'innocence, la personne concernée est mise en disponibilité durant ces investigations", indique le groupe dans un communiqué. "Le respect de la vie privée des personnes compte parmi les valeurs les plus fortes du groupe et nous désapprouvons vigoureusement toute pratique portant atteinte à cette valeur", affirme Ikea.

Le feuilleton judiciaire s'apprête donc à démarrer, avec un premier dépôt de plainte auprès du parquet de Versailles. L'affaire semble déjà embarrasser au plus au point : Sûrété International, entreprise chargée de lutter contre la criminalité organisée, et dont IKEA figure d'ailleurs toujours sur sa liste de clients, sonne dans le vide depuis ce matin.

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

26commentaires
Signaler un abus top karlito94 le 03/03/2012 à 15h48 http://youtu.be/UARmXqG6iXE de mieux en mieux
Signaler un abus top Mirus78 le 03/03/2012 à 13h16 IKEA joue la veuve effarouchée, mais est bien au courant du "problème" puisque le flicage se fait à leur demande, et c'est eux qui paient les officines...PEUGEOT, CITROEN faisaient déjà cela dans les années 75-80, un membre de ma famille en a été victime en tant que ex délégué syndical CGT, et embauché comme intérimaire !! alors...
EURODISNEY ne doit pas étre loin non plus du carton rouge dans ce domaine!!
Signaler un abus top Monique140 le 03/03/2012 à 11h59 C'est hélas une pratique courante dans beaucoup de grandes entreprises. Si l'on veut de l'avancement, c'est malheureusement l'un des prix à payer.
Signaler un abus top assurancetourisk le 03/03/2012 à 11h51 Ikéa vient de perdre 1 client, j'espère qu'il y en aura d'autres....
Signaler un abus top beatnic le 02/03/2012 à 19h08 les français se plaignent d'etre espionné!!
mais vont sur fesse bouc..
non vous vivez pas dans un monde de bisounours!!

sinon management stupide de ikéa..
plutot qu'espionner!!
interresser les vendeurs ..
au chiffre d'affaire!
et leur fixer des objectifs..
mais évidemment il faut casquer..
mieux vaut la carotte que le baton ou le flicage..

mes bons vendeurs gagnent bien..
les autres ;les mauvais dégagent d'eux meme...


Signaler un abus top breton92 le 02/03/2012 à 19h01 au plus au point ??
Signaler un abus top JLC92 le 02/03/2012 à 18h41 Le magasin Ikea aurait fait merveille sous le régime de Vichy ... Il aurait pu être décoré de la Francisque !... Il est certain que je ne l'éviterai pas par hasard ....
Signaler un abus top chatinou le 02/03/2012 à 17h53 Bien fait pour Ikéa !!! Je déteste !!! MDR.
Plus sérieux c'est la continuité de ce qui se passait sous le règne de Mitterrand 1er (et Dernier) qui mettait tout le monde sur écoute et espionnait tout le monde !!!
On va voir si je vais être censurée...Mdr.
Signaler un abus top michellzh50 le 02/03/2012 à 16h30 @aldonz (15h59), vous au moins vous ne vous cachez pas contre de l'argent de pratiquer la mème chose! Sachez que sur le site où je suis il y a un réglement intérieur où il est spécifié interdiction absolue d'usage de portables, i phones et j'en passe à usage personnel sur le temps du travail! Il y a eu des licenciements secs pour ceux qui ont fait çà et ce n'est certainement pas la CGT qui ira vous défendre devant votre DRH et votre Directeur! Le règlement intérieur doit etre respecté!
Signaler un abus top aldonz le 02/03/2012 à 15h59 moi je suis pré a fournir tous renseignement quand il a du fric a me proposé allé voir chez les grande usine automobile et les banques la plupart des cadre des colabo con ce le dise aussi caméra partout
Voir tous les commentaires
26