EDF obligé de rembourser des milliers de clients

Malgré une loi votée en ce sens l'an dernier, EDF continue de traîner les pieds pour rembourser à ses clients des trop-perçus inférieurs à 15 euros, a pointé mercredi le médiateur national de l'énergie, en estimant que plusieurs millions de Français étaient potentiellement concernés.

Ecouter, Voir

Crédit : Lionel Top

Crédit : Lionel Top

Comme chaque année, Denis Merville, à la tête de cette autorité indépendante créée en 2006, a présenté mercredi son état des lieux des marchés de l'énergie. Une fois de plus, la tendance n'est pas à l'amélioration des relations clients-fournisseurs. Les réclamations de consommateurs auprès du médiateur ont en effet explosé en 2010, atteignant le nombre de 17.467, soit 25% de plus que l'année précédente. 

Tous les fournisseurs d'énergie sont concernés : EDF, GDF Suez, Direct Energie, Poweo, etc. Mais les deux fournisseurs historiques (EDF et GDF Suez) concentrent l'essentiel des réclamations en raison de leur écrasante domination du secteur. Épinglé à plusieurs reprises, l'ancien Gaz de France se voit cette année décerner un bon point par le médiateur, qui note "des efforts notables pour améliorer le traitement des réclamations".

Le problème de la surfacturation des "forfaits cuisine" a notamment été réglé et va permettre à 140.000 consommateurs de gaz d'économiser "au moins" 45 euros par an, se félicite ainsi le médiateur, qui avait soulevé le problème dès 2009. C'est EDF qui suscite cette année les foudres des équipes de Denis Merville. Lors d'un changement de contrat, par exemple pour un déménagement, le groupe d'électricité avait en effet pour politique de ne pas rembourser les trop-perçus inférieurs à 15,24 euros (autrefois 100 francs) si les clients n'en faisaient pas la demande expressément.

Cette pratique, jugée "inacceptable" par le médiateur, avait déjà été dénoncée lors de son précédent rapport annuel, sans pour autant susciter la moindre réaction d'EDF. Il a fallu que le Parlement vote une disposition dans la loi "Nome" du 7 décembre 2010 pour que les fournisseurs d'énergie soient désormais tenus de rembourser systématiquement les trop-perçus aux consommateurs. Mais malgré la loi, "le problème perdure en 2011 puisque depuis le 1er janvier nous avons été saisis d'une centaine de litiges sur ce thème", déplore Bruno Léchevin, délégué général du médiateur de l'énergie.

Contactée dans la matinée, un porte-parole d'EDF a affirmé que "tous les clients qui résilient leur contrat" seraient remboursés automatiquement et quelque soit le seuil"... à partir du mois de juin. Soit 6 mois après la promulgation de la loi. Puis, dans un communiqué diffusé dans l'après-midi, EDF a annoncé que ces remboursements auraient lieu "dès maintenant et de façon systématique". Selon Bruno Léchevin, "plusieurs centaines de milliers de clients" sont potentiellement concernés par ces trop-perçus chaque année.

Et les démarches peuvent durer des mois. Le rapport du médiateur cite ainsi le cas de Sébastien Laporte de Dijon (Côte d'Or) qui dit avoir dû "remuer ciel et terre" pour récupérer 6,74 euros. "Ce genre de pratiques est tout à fait inadmissible", dénonce Alain Bazot, président de l'association UFC Que Choisir. "Les Français peuvent tous regarder leurs factures des cinq dernières années pour voir s'ils sont concernés", conseille pour sa part Bruno Léchevin. Les consommateurs ont en effet un délai de cinq ans pour réclamer des avoirs en leur faveur, ce qui signifie que "des millions de Français" sont potentiellement concernés, note-t-il. Le médiateur a émis 802 recommandations en 2010, contre 279 en 2009.

(AFP)

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

8commentaires
Signaler un abus top rumpus le 26/05/2011 à 08h00 En complément :
Les personnes qui ont des problèmes de relevés EDF et GDF doivent demander les relevés confiance. Vous aurez un mail vous demandant votre consommation réelle.
Pour EDF ils envoient une carte avec un numéro de téléphone si on ne veut pas utiliser les mails.
Ce n'est pas difficile, mais il faut suivre et vous payez en temps réel uniquement ce que vous consommez.
Le problème est que tout cela n'est pas écrit sur les factures, car ce n'est pas leur intérêt.
Voilà une chose à réclamer : information claire du client.
Signaler un abus top rumpus le 26/05/2011 à 07h55 Il faut quand même se prendre un peu en charge, suivre ses comptes et réclamer son du. J'ai eu un problème avec Orange, je leur ai passé un savon et j'ai eu 30 euros de geste commercial. J'ai eu des relevés farfelus avec GDF, j'ai fait appel au médiateur GDF et j'ai obtenu les rectifications de factures.
Dans les services administratifs, on a assez à faire avec les gens qui réclament, on laisse tomber ceux qui ne disent rien. Il faut juste se bagarrer un peu quand on a raison bien sûr.
Signaler un abus top Guenillou le 26/05/2011 à 07h14 Une loi obligeant EDF à rembourser existe déjà. Il a fallu que le médiateur de l'énergie fasse état de sa non application de façon publique, pour que EDF accepte, dans sa grande clémence (sic!), de sec plier à la loi française.
Peut-être que le plus gros C.E. de France avait besoin d'argent frais pour diminuer son déficit budgétaire colossal. Pourquoi ne pas tondre une fois de plus l'usager que je suis.
Vivement que la consommation des employés EDF soit facturée à son juste prix
Signaler un abus top pepito-lm le 26/05/2011 à 06h23 et on pourrait s'attaquer a Orange qui est dans le meme cas il me doit 30 euros depuis septembre 2010 et toujours rien malgre lettres , appel telephonique déplacement dans les magasins etc en gros plein le cul mais je ne cederais pas
Signaler un abus top 842franck le 26/05/2011 à 05h23 Quand je pense qu'EDF m'a réclamé 8 euros et quelques lorsque j'ai déménagé et qu'eux même ne remboursent qu'au delà de 15, cherchez l'erreur ...
Vous rappelez vous ce guichetier de banque qui avait détourné des sommes infimes sur chaque transaction, sommes qui n'étaient dues qu'à une faille informatique et ne représentaient que quelques centimes par transaction.
Là on parle de 15 euros...100 balles !!!
Signaler un abus top caloone le 25/05/2011 à 22h33 Le Groupe EDF est dirigé, pour ma part, par l'Etat. Que fait-il ? Où va l'argent ? Y a-t-il des comptes vérifiés, et par quel organisme ?
Signaler un abus top Maurice-in-ze-bocal le 25/05/2011 à 21h20 Il suffisait de déduire la somme non remboursée par EDF (pour le logement A dernière facture) de la première facture du logement B.
Le tout en recommandé avec accusé de réception dont le montant est déduit du paiement, lui aussi.
Cela signifie clairement à EDF que vous êtes au courant de vos droits et que vous gardez une trace de tout.

De même quand les ''conso estimées d'élec'' sont énormes au regard de la conso réelle figurant sur le compteur.
Un coup de fil à bleu ciel. ''j'attends une nouvelle facture ; en attendant je ne paie pas '' .
C'est comme ça qu'une facture de 189 € est retombée à 63 €. Et EDf a attendu 3 semaines pour être payé puisqu'il a mis 15 jours à rectifier cette prétendue ''erreur''.
Comme disait une pub,
Le bonheur, c'est simple comme un coup de fil.
Signaler un abus top Don Quichotte le 25/05/2011 à 20h16 c est quand meme le minimum
Voir tous les commentaires
8