Découvrez le nouvel album de Roberto Alagna, "Pasion" en partenariat avec RTL

Robert Alagna

Robert Alagna

Besame Mucho, Piensa en mi, La Cumparsita, Historia de un amor, Quizás, quizás, quizás, LaLlorona… Chacun connait ces mélodies immortelles qui sont le meilleur des musiques populaires d’Amérique latine. Dans Pasión, Roberto Alagna propose une extraordinaire promenade dans le boléro cubain, la ranchera mexicaine et le tango argentin.

De grand classique en grand classique, il tutoie le mythe de ses immenses prédécesseurs dans ces répertoires : Carlos Gardel, Pedro Infante, Jorge Negrete, Agustin Lara… Et c’est pourquoi on n’entendra pas de vastes effets opératiques ni d’immenses performances de ténor dans cet album. « Ces musiques viennent de la terre, ce sont des musiques de
paysans, de vachers, de gauchos, explique Alagna. Elles sont faites pour danser et on ne peut pas les écouter assis et immobile. C’est pourquoi il ne faut pas les dénaturer en changeant la couleur et les intentions de l’arrangement.Il faut que la voix reste instrumentale, joue avec le feeling et avec le swing mais pas avec l’intimité qui est une des plus grandes forces de ces chansons. »
Alagna

Gagnez le nouvel album de Roberto Alagna :  " Pasion " !

 Il a d’abord retrouvé ces chansons quand il a porté à la scène le succès énorme de l’album Roberto Alagna chante Luis Mariano. Il s’agissait d’abord d’étoffer son tour de chant en reprenant des chansons en espagnol chantées par le grand ténor populaire des années 50 et 60.« Comme pour les chansons siciliennes que j’ai enregistrées ou que
je chante sur scène, j’y suis allé à l’instinct : toutes ces chansons me parlent immédiatement, comme elles parlent immédiatement au public, De plus, il dispose d’une palette de couleurs vocales et d’expressions absolument unique. Cela le dispense de chanter toujours avec une voix très affirmée et très puissante, et lui permet d’aborder chaque chanson de manière singulière. »

Roberto Alagna


Roberto a fait la rencontre d’une grande interprète avec la chanson Historia de un amor – « c’est la cerise sur le gâteau ». Au commencement, la fille du ténor lui suggère d’écouter une chanson de la bande originale du film Frida chantée par Lila Downs, plus grande voix féminine du Mexique d’aujourd’hui. Quand Alagna en parle à Cassar, celui-ci découvre qu’elle chante trois jours plus tardà Paris. Les deux complices vont l’écouter à la Cigale et la rencontrer en coulisses. Quelques jours après, Roberto lui propose un duo sur la chanson Historia de un amor. « À l’origine, la chanson évoque un amour défunt. J’ai modifié les paroles pour en faire l’histoire d’un couple qui s’est aimé et s’aime peut-être encore, une histoire théâtrale qui ressemble à un opéra. »


Réservez vos places de spectacle au château de Versailles:

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

0commentaire

Soyez le premier à réagir à cet article !

1