Les Dossiers de RTL.fr - Koh-Lanta 2013

Koh-Lanta : le témoignage qui accable la production

Aucune anomalie cardiaque ou vasculaire n'a été détectée sur le corps de Gérald Babin.

Aucune anomalie cardiaque ou vasculaire n'a été détectée sur le corps de Gérald Babin.

Crédit : Copie d'écran

Alors que les autorités cambodgiennes ont classé l'affaire, estimant que la mort de Gérald Babin est un "décès naturel", un nouveau témoignage révélé par le site "Arrêt sur Images" blâme la production de l'émission Koh-Lanta.

Ecouter, Voir

Crédit : Laurent Marsick

Que s'est-il vraiment passé sur l'île de Koh Rong ?
Gérald Babin, 25 ans, participait à la 16ème saison de Koh-Lanta, lorsqu'il a succombé le 22 mars à une crise cardiaque lors de la première journée du tournage, sur l'île de Koh Rong, au sud du Cambodge. Selon les explications d'Adventure Line Productions, qui s'occupe de l'émission, Gérald Babin aurait été pris de crampes lors du jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il aurait été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui aurait prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer. Le jeune homme aurait ensuite été victime d'une série d'arrêts cardiaques durant son transfert vers l'hôpital, où son décès aurait été constaté.

Le site Arrêt sur Images livre depuis hier une toute autre histoire. Celle d'un membre de l'équipe de production, dont le témoignage anonyme aurait été envoyé à plusieurs rédactions. Dans ce récit, la personne "met clairement en cause l'attitude de la production et du médecin Thierry Costa", révèle le site d'actu médias.

"On ne le reverra jamais vivant"
Lors de la première épreuve du jeu, "très vite, Gérald s''effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus. (...) Il a d’abord été décidé d'évacuer Gérald à l'hôpital par bateau, alors qu'un hélicoptère est théoriquement disponible, mais cela est jugé inutile et trop couteux par la production", confie ce témoin. Une évacuation en bateau est alors privilégiée par la production. Jugeant la situation très grave, le médecin Thierry Costa décide alors de transporter le jeune homme en hélicoptère mais là, un problème se pose : le numéro de téléphone du pilote est introuvable. "Il (Gérald) embarque finalement dans l'hélicoptère, des heures (au moins deux heures) après son malaise initial. On ne le reverra jamais vivant".

Gérald appelait "A l'aide"
Plus grave encore, les malaises de Gérald Babin n'auraient pas été pris au sérieux dès le départ. "Quelques minutes se passent. Le médecin présent sur place s'inquiète et demande l'autorisation à la production d'intervenir. La production refuse : pas avant que le jeu ne soit terminé. D'autres minutes se passent. Le médecin insiste. Même refus de la production. Gérald gît toujours par terre, la tête dans le sable, immobile. Certaines personnes me rapportent avoir entendu Gérald appeler "A l'aide !" (Je ne sais pas à quel moment précis). La production refuse toujours l'intervention. Finalement, le jeu se termine. Il s'est écoulé environ 10 minutes, peut-être plus, entre le moment où Gérald s'est effondré et le moment où le médecin intervient finalement", signale la source anonyme du site.

Et si cela ne suffisait pas, le membre de l'équipe de production ajoute : "L'intervention du médecin est filmée, et comme la première prise de son intervention n'est pas bonne, on lui fait "rejouer" son entrée".

La production joue au roi du silence
Contacté par Arrêt sur Images, le médecin de l'émission n'a pas souhaité répondre. L'infirmière du jeu, présente lors des arrêts cardiaques de Gérald Babin a simplement indiqué avoir "reçu pour consigne formelle de ne pas répondre aux questions". La production refuse elle aussi de réagir aux accusations de cette source anonyme : "Comme on ne sait pas d'où proviennent ces accusations, on ne répondra à aucune question".

L'affaire a elle été classée par les autorités cambodgiennes. "Nous n'enquêterons pas plus parce qu'il est mort d'une crise cardiaque", a indiqué Kol Phally, un responsable de la police locale, le 26 mars dernier. La négligence de la production de Koh-Lanta, si elle a eu lieu, risque donc d'être difficilement confirmée.
Les chiffres de Koh-Lanta

RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

35commentaires
Signaler un abus top bobo028 le 04/04/2013 à 14h46 Toute émission télévisuelle est réalisée pour faire de l'audience. Toute compétition à tendance sportive comporte une part de risque acceptée par les compétiteurs. Tout management responsable se dote de moyens réalistes pour faire face au risque.
Maintenant, au nom du principe de précaution, il faut interdire toute compétition qui peut poser problème : exit la F1, le foot, le rugby, topchef, splash et the voice, il est grand temps de reprogrammer interlude pour plaire à tous les gnian gnian !!
Signaler un abus top bp06 le 29/03/2013 à 19h25 chris 3112. Je ne vois pas le rapport entre se coucher le soir et cette émission .
Mais bon .
J'ai regardé une fois la finale d'une saison . Un de mes proches ne voulait pas manquer ça . Je n'en suis pas encore remis . J'ai l'image mentale gravée à jamais dans ma mémoire .
Signaler un abus top rirejaune le 29/03/2013 à 14h21 En fait plus on affamait les candidats, plus les épreuves sportives s'éternisaient au soleil et plus l'audience augmentait et plus les recettes pub explosaient..le probleme c'est que c'était une bombe à retardement qu'on fabriquait
Signaler un abus top chris3112 le 29/03/2013 à 10h46 @ bp06, comment pouvez vous aller vous coucher tous les soirs, tellement de gens meurent dans leur lit. Si vous jugez cette émission si débile, c'est que vous la regardez, moi je ne la connais pas
Signaler un abus top bp06 le 29/03/2013 à 08h28 Et voilà où mènent ces émissions débiles de télé réalité . Je me pose 3 questions :
Comment un cerveau humain peut il avoir imaginé ce genre d'émissions ;
comment peut on avoir envie de participer à ça et comment peut on avoir envie de regarder ça . Je ne comprends pas . JE NE COMPRENDS PAS .
Décidément ,l'être humain restera ,à jamais, une énigme ,pour moi .
Signaler un abus top cat64 le 29/03/2013 à 07h53 Cher personnel de la radio la plus écoutée, qu'avez vous encore une fois fait de mon commentaire, je sais toute vérité n'est pas toujours bonne à dire, mais il y a un minimun de droit d'expression NON.
Signaler un abus top JREO le 29/03/2013 à 01h27 (suite) L'attitude de la production n'est pas surprenante:la future audience de son émission est son unique préoccupation. Quant aux candidats ils savent parfaitement ce à quoi ils s'attendent;alors recgerche d'audience et de profit pour l'une et de notoriété pour les autres.
Au milieu un "staff" médical censé suivre les candidats mais qui ne cherchent pas à comprendre et exécutent les ordres qu'il reçoit de la production.Ils ont oublié que chercher à comprendre c'est déjà penser à désobéir.
Signaler un abus top rosilion le 28/03/2013 à 19h03 responsable ou pas la prod a bien sûr une grande part de responsabilité d'organiser ce spectacle dégradant (on se croirait revenu aux jeux du cirque de l'antiquité) et même si les candidats sont aussi responsables de leur sort!
Signaler un abus top lumisiku52 le 28/03/2013 à 18h24 Difficile de juger car les candidats qui font cette émission prennent des risques comme dans toute émission de télé réalité. Ils ne le font pas pour rien, pour l'argent et la notoriété.
La production doit prendre des précautions importantes pour la santé des candidats aussi.
Alors voilà, c'est ce qu'on pense! Mais s'ils ont voulu faire des économies sur le dos du candidat c'est terrifiant!
Signaler un abus top briollay le 28/03/2013 à 17h53 Si c'est vrai l'animateur -porté aux nues - par les pseudos sondanges est aussi coupable que les dirigeants de TF1
Voir tous les commentaires
35