Paris : le preneur d'otages de Pôle Emploi s'est rendu

La prise d'otages aura duré près de trois heures. Après d'âpres négociations, l'homme qui retenait la directrice et le sous-directeur de l'agence Pôle Emploi de la rue Pelée, dans le XIème arrondissement de Paris, s'est rendu lundi en début d'après-midi après les avoir libérés. Le forcené a été interpellé. L'arme, avec laquelle il affirmait menacer ses victimes, était en fait factice. Cet informaticien au chômage de 45 ans, disant se nommer "Christian Denisot", avait appelé le site Internet Rue89 "d'une voix calme mais déterminée pour revendiquer son geste". Il invoquait pêle-mêle des motifs liés aux difficultés du marché du travail et la "dissolution de groupuscules sionistes violents". La Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police judiciaire était sur les lieux.

Ecouter, Voir

Crédit : Marine Loyen

Crédit : Julien Dumond

Crédit : Marine Loyen

Selon des sources policières, l'homme, portant "une arme de poing", avait pris en otage vers 11h30 la directrice et le sous-directeur de l'agence Pôle Emploi Beaumarchais de la rue Pelée. La prise d'otages n'a fait aucun blessé ; une vingtaine de personnes avait pu quitter les lieux. Tous les accès à la rue Pelée avaient été bloqués par les forces de l'ordre.

"Je m'appelle Christian Denisot, 45 ans, intelligence moyenne, culture moyenne, sans talents particuliers, Français moyen"
, a écrit le preneur d'otages, selon des extraits de sa missive publiés sur le site Internet Rue89 pour exposer ses revendications. "Depuis le début des années 2000, comme pas mal de citoyens français, je galère ; mais depuis quelques années, j'ai amorcé les étapes ultimes qui mènent à la précarité", poursuivait-il.

"Mon âge est, à l'évidence, devenu un handicap certain dans ma recherche d'emploi (en fait, dès 35 ans vous êtes trop vieux). Les CDI sont introuvables. CDD de plus en plus rares, de moins en moins qualifiés et rémunérés", ajoutait-il. Il réclamait en outre "la dissolution des groupuscules sionistes violents" en France.

Son geste était cependant motivé avant tout par un "ras-le-bol" du chômage, a-t-on précisé de source policière.

Fin décembre 2009, un trentenaire avait pris deux personnes en otage, durant une heure, dans une agence Pôle Emploi de Morteau (Doubs) pour attirer l'attention sur son cas, avant d'être interpellé en douceur.

Carte de localisation de la rue Pelée (XIème arrondissement de Paris)


RESTEZ INFORMÉ !
Voir la dernière newsletter
Vous aimerez aussi

Publicité

Ajouter un commentaire

Afin d’assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr et pour tous les blogs.

64commentaires
Signaler un abus top yoyo4205 le 18/10/2011 à 11h11 Tout ce ci n'est que le résultat des politiques passées !On promet beaucoup, trop, et face aux différents problèmes qui surgissent, notamment d'harmonisation européenne, on se retrouve à devoir faire des "choix" qui vont à l'encontre des promesses électorales. Du coup, entre les discours, les intentions, les actes et la réalité, les citoyens ne s'y retrouvent plus et c'est compréhensible !
Signaler un abus top ZARTAX le 18/10/2011 à 07h55 Je voulais réagir aussi sur le point suivant: Le preneur d'otages sera dans tout les cas pris pour un cinglé. He oui, monsieur cherche du boulot, passe son temps comme beaucoup de chômeur à joindre ou à se déplacer au POLE EMPLOI, dépense beaucoup d'argent dans ses recherches qui n'aboutissent pas, ... OUI il est cinglé de se rendre malade à voir tout ce qui évolue autour de lui sans pour autant suivre.Tout comme moi il est cinglé car nous n'arrivons pas à subvenir aux besoins de notre famille !
Signaler un abus top vdenis.1 le 18/10/2011 à 07h20 myscha et jacobs

ou est vous partis? et pourquoi venez vous faire des commentaires alors que vous avez renié votre pays?

c'est un peu trop facile
Signaler un abus top jacobsg3 le 18/10/2011 à 07h07 bravo myscha ,belle décision ,quitter la France pour une terre étrangère ,et je suis sur que comme moi vous ne regrettez de votre geste que de ne l'avoir fait plus tot .
Signaler un abus top Myscha le 18/10/2011 à 01h05 a ceux qui comme moi ont honte de la France actuelle, partez! je n avais pas un rond mais j ai fui de l autre coté de l'Atlantique ou les competences sont reconnues! je ne suis ni une evadee fiscale ni une heritiere, juste une demandeuse d emploi qui en avait par dessus la tete des gens bidons qui pretendent diriger nos vies. Rien n est encore gagné pour moi mais croyez moi, je revis! honte a tous ces gouvernants dont je sequestrerai bien patrimoine et comptes bancaires,qu'ils apprennent la vie!
Signaler un abus top Lombardie le 17/10/2011 à 23h44 La France à 5 millions de chômeurs !

Je vais demander à l'UE, d'avoir une cohérence comptable de tous les pays européens dans la façon de comptabiliser les chômeurs!

Signaler un abus top Nooneis le 17/10/2011 à 21h16 Cet homme à tout à fait raison !!! « Pôle emploi » est devenu une vaste fumisterie, un leurre pour qui cherche réellement un emploi ! Avec des « objectifs » faire baisser le nombre de demandeurs, non pas en les aidant dans leurs démarches, mais en les radiants des listes… Ce qui est bien plus facile admettons-le !!! Le seul point positif de « Pole emploi » Donner du travail (enfin un salaire, le treizième mois et des avantages... au chaud ) à ceux qui occupent les locaux derrière un bureau…
Signaler un abus top beet le 17/10/2011 à 20h06 18h09 - matcho601

Allez donc dans les grandes villes voir un peu !
Sur les chantiers de constructions, on ne voit pas certains se bousculer pour venir travailler par vent, neige, pluie pour avoir un peu du SMIC pour un travail physique et dangereux à certains égards.
Signaler un abus top rosepourpre95 le 17/10/2011 à 18h59 Quand vous avez plus de 45 ans, vous êtes un vieux, un non productif ! Alors, à 50 n'en parlons pas ! Tous ces évènements ne cesseront pas de se précipiter car le peuple a faim ; des "séniors" fouillent le soir dans les poubelles des supermarchés tout autour de chez moi, pour pouvoir manger..........
Signaler un abus top rumpus le 17/10/2011 à 18h59 18h34 - pepere91 /Vous faites une fixation sur Sarkozy. Le moindre fait divers est de sa faute. Un individu visiblement dérangé prend en otage Pôle Emploi c'est de sa faute, attendez les circonstances exactes avant de déblatérer. Sarkozy a tout gâché par des mauvaises décisions, soit, mais de là à tout lui imputer, il y a des limites. Pôle Emploi est surtout mal géré et il y a un Président, des directeurs bien payés que je sache, pour organiser les choses.
Voir tous les commentaires
79