VIDEO - Présidence UMP : sur RTL, Xavier Bertrand annonce qu'il votera pour François Fillon

Le député UMP de l'Aisne répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie vendredi matin. Xavier Bertrand a annoncé qu'il votera pour l'ancien Premier ministre François Fillon lors de l'élection, le 18 novembre prochain, par les militants, du nouveau président du parti. "Il me semble que François Fillon aujourd'hui, c'est l'homme du moment pour garantir l'unité de notre famille politique", a justifié l'ancien secrétaire général de l'UMP.

Xavier Bertrand était l'invité de RTL vendredi 26 octobre 2012
Crédit : RTL.fr
Xavier Bertrand était l'invité de RTL vendredi 26 octobre 2012
>
Xavier Bertrand, député UMP de l'Aisne : "François Fillon, c'est l'homme du moment pour garantir l'unité de notre famille politique" Crédits Média : Jean-Michel Aphatie | Durée : | Date :
1/

L'ex-secrétaire général de l'UMP avait recueilli les quelque 8.000 parrainages nécessaires pour se présenter à la direction du parti néo-gaulliste, mais il a préféré prendre date pour l'élection présidentielle de 2017.

Cultivant le suspense, il avait expliqué qu'il se prononcerait au lendemain du duel télévisé opposant les deux adversaires à la présidence de l'UMP, François Fillon et Jean-François Copé.

Dans une interview au "Figaro", il précisait attendre que "chacun expose clairement comment il compte faire en sorte que l'UMP renoue avec la victoire, d'abord aux Municipales de 2014".

Retrouvez l'intégralité de l’interview de Xavier Bertrand ci-dessous :

Jean-Michel Aphatie : Bonjour, Xavier Bertrand.

Xavier Bertrand :
Bonjour, Jean-Michel Aphatie.

Quand Alain Duhamel a dit tout à l'heure : "Ben, il n'y a pas de vainqueur !" ; vous avez un peu hoché la tête en disant : Ah quand même, oui, il y a un vainqueur.Je ne vous demande pas votre préférence mais il y en avait un qui était meilleur que l'autre Copé, Fillon, jeudi soir ?

Il y a un vainqueur, c'est l'UMP.

Ah, ah, ah !


Non, non ; notre mouvement, notre famille politique a montré que cet exercice démocratique, disons-le clairement, c'est quand même une première, était une réussite. Beaucoup avaient peur : moi même, après les débuts de la campagne j'avais peur qu'il y ait des dérapages, qu'il y ait des attaques, il n'en a rien été. Et nous avons montré que l'unité, le "u", c'est la première lettre de l'UMP, c'était notre ciment et les deux l'ont bien eue en tête en permanence.

Donc, l'UMP a gagné. Très bien.
Mais Copé-Fillon, est-ce que l'un a été meilleur que l'autre ?

Deux styles différents. Deux personnalités différentes. L'un qui semblait plus posé : François Fillon ; l'autre qui était plus combatif : Jean François Copé. Maintenant pour le reste,

Exercice de style. Qu'est-ce que vous avez préféré ?

Je vais vous dire , exactement quelle est ma position maintenant pour l'élection à la présidence ...   

Vous n'avez pas répondu à ma question. D'accord.
Alors, je vais vous poser la question...

Attendez, je voudrais vous dire pourquoi ...

Je vais poser la question ...


Je ne suis pas là ce matin non plus ...

Oui.

... pour jouer les arbitres ou distribuer des bons et des mauvais points ; ou alors, il fallait que je sois candidat. Donc, comprenez-moi bien ...

Vous avez été spectateur d'une chaîne... Vous avez été spectateur d'une scène. Il est légitime de vous demander lequel des deux vous a semblé le plus à l'aise, le plus allant, le plus performant. C'est légitime. Il est tout aussi légitime que vous ne vouliez pas répondre. D'accord.

Je vous dis, je n'ai pas à jouer les arbitres et les deux ont montré une chose.

Quelle est votre préférence ?

Une chose.

Oui.   

Dieu, qu'ils sont complémentaires !

D'accord.

Et avec en plus, un regret : quel dommage qu'on n'ait pas pu, qu'ils n'aient pas pu s'entendre et de faire une équipe commune et de repousser à plus tard la compétition sur l'enjeu des Primaires pour les Présidentielles. Et ce qu'on n'a pas pu faire ou su faire avant cette élection, il faut absolument que l'on puisse le faire au lendemain de cette élection et qu'on soit tous ensemble.

Pour qui le militant, Xavier Bertrand, va voter le 18 novembre ?

J'ai l'intention de voter Fillon.

Je le dis très clairement. Beaucoup me disent que comme je suis candidat aux Primaires, je ne devrais pas prendre position. Ca n'est pas dans mon tempérament de rester neutre. J'assume mon choix. J'assume ma conviction parce qu'il me semble que François Fillon, aujourd'hui, c'est l'homme du moment pour garantir l'Unité de notre famille politique. Et pour le reste, on a vu jeudi le talent de Jean François Copé, sa combativité. Nous aurons absolument besoin de lui pour justement incarner aussi cette opposition moderne. Et je tiens aussi à dire que la campagne, elle a duré longtemps ; et moi je suis impatient que maintenant, on y mette un terme très vite et que nous soyons à 100% dans notre rôle d'Opposants modernes. C'est-à-dire je m'oppose et je propose.

Parce que quand on voit la situation de notre pays, quand on voit la dérive du gouvernement, quand on voit les inquiétudes des Français, nous devons, nous, être dans un rôle d'Opposants, modernes, c'est-à-dire qui assument  ses différences et qui proposent une autre voie aux Français. Il n'y a pas que nos militants qui nous regardent. Il y a l'ensemble des Français qui nous regardent.

Donc, vous allez voter François Fillon. Vous venez de le dire sur RTL, Xavier Bertrand. François Fillon n'a pas fait mystère : s'il est candidat à la Présidence du Parti, c'est avec la volonté d'être le candidat de l'UMP, en 2017 ; donc, vous soutenez François Fillon pour ça ?

Le vote que je fais pour novembre ... Attendez, soyons sérieux. Vous savez pertinemment que je serai moi-même candidat à la Primaire pour la Présidentielle. Je l'ai dit, je ne vais pas y revenir en permanence. Les choses se savent.

Le vote que je fais aujourd'hui ne change rien à mon indépendance. C'est un vote qui vaut pour cette élection à la tête de l'UMP pour les trois ans qui viennent. Et pour une raison, je suis ancien Secrétaire Général de l'UMP, je suis peut-être plus que d'autres convaincus que c'est l'Unité qui compte dans notre famille politique.

Et je ne veux pas dire : ah, je me cacherai pour voter ; vous n'avez pas à savoir. Non, je pense qu'il faut assumer ses convictions et jouer cartes sur table. C'est donc le choix que je fais ; et pour ma part, encore une fois, il y a des différences que je peux avoir avec François Fillon, avec Jean François Copé, ces différences, ça sera aussi ce que j'entends porter dans le débat dans les années qui viennent.

Pendant le débat, François Fillon a déclaré ceci. Je vais le citer, c'est un peu long mais c'est important, on va essayer d'être précis :

"Nicolas Sarkozy a demandé à Philippe Varin, avant l'élection présidentielle qu'il repousse le plan social à PSA après l'élection. Il aurait été un peu étrange, poursuit François Fillon, que juste à la veille de l'élection présidentielle, le Président de la république qui avait tout fait pour empêcher les licenciements dans l'industrie automobile, disent à Monsieur Varin : Mais allez-y ! Je vous en prie ! C'est le moment de le faire."

Vous étiez ministre du Travail à ce moment-là, Xavier Bertrand. Vous étiez au courant de cette intervention de Nicolas Sarkozy auprès de Philippe Varin ?

Eh bien moi, je n'ai pas le même souvenir.

D'accord.

J'ai, par contre, un souvenir très clair  ;  c'est d'une constance de Nicolas Sarkozy pour dire qu'il ne voulait pas de fermeture de sites dans l'industrie automobile en France. Voilà. Voilà clairement quelle a été sa position. J'ai participé à de très nombreuses réunions ; et je n'ai pas le même souvenir.

Comment expliquez-vous que François Fillon donne cette version des choses ?


Ah, je ne suis pas commentateur, moi. J'ai été acteur à cette époque ; je vous dis exactement quel est mon souvenir.

Ca  a été un débat après l'élection présidentielle. Michel Sapin, notamment, a reproché souvent ou Jean Marc Ayrault, aussi, que le fait que le gouvernement ait fait pression sur les Industriels pour retarder les plans sociaux ...

Mais tout ça, ce sont des fariboles.

Mais que François Fillon semble confirmer.

Non, mais les fariboles de Monsieur Sapin qui cherche aujourd'hui à s'exonérer de sa responsabilité. Vous m'avez parlé des plans sociaux.

Est-ce que vous croyez, aujourd'hui, avec la place, l'omniprésence des médias, avec les informations dont disposent les syndicats, vous croyez franchement qu'il est possible de cacher des choses ? Vous pensez franchement qu'il est possible de retarder ? Ca n'est pas vrai.

Donc, François Fillon dit quelque chose qui est inexact ?

Je vous l'ai dit. Je n'ai pas le même souvenir.

D'accord. Très bien. Que pensez-vous du procès fait à Jean Marc Ayrault ? Incompétence ? Amateurisme ? C'est exagéré ? Vous le partagez ?

Ah, c'est partagé.

C'est partagé ; et je crois que c'est même partagé par un certain nombre de membres du gouvernement. Nous avons une situation économique très difficile pour notre pays et nous n'avons pas besoin d'un gouvernement qui au lieu de régler les difficultés et les problèmes, cause davantage de difficultés et de problèmes. Je le dis : Soit Monsieur Ayrault change, soit il faut que François Hollande le change.

Vous souhaitez la démission de Jean Marc Ayrault ?

C'est au Président de la république qui est le seul responsable qui a nommé Monsieur Ayrault de prendre ses responsabilités. On ne peut pas tous les jours avoir un couac supplémentaire, un élément de cacophonie supplémentaire. Les Français aujourd'hui ont le sentiment qu'ils ne sont pas gouvernés. Et dans un contexte qui serait un contexte normal, on pourrait parfois s'en amuser ; mais là, moi je suis inquiet parce qu'il s'agit de mon pays.

Et je ne fais pas le pari du pire quand il s'agit de la France. Je souhaite que ce gouvernement se ressaisisse, qu'il ait enfin le courage de tracer un cap et de nous permettre, à nous, d'être compétitifs, à savoir d'avoir davantage d'emplois plutôt que de baisser les bras face au chômage comme ça semble être le cas de Monsieur Sapin et de l'ensemble du gouvernement. Ce gouvernement, aujourd'hui, fait mal à la croissance, fait mal à l'emploi et fait mal à la confiance. Deux Français sur trois, 2 Français sur 3, qui ne font pas confiance au Président de la république, aussi peu de temps après son élection, c'est du jamais vu.

Puisque vous avez été dans le dernier gouvernement, ministre de la Santé, une question aussi avec une réponse rapide sur l'augmentation des taxes sur les paquets de cigarettes à partir du 1er juillet prochain. Les Auditeurs de RTL, vous en avez entendus un dans ce studio, disent "Ca suffit" !

Je suis contre l'augmentation de taxes supplémentaires tant que l'on n'a pas mis un terme à la contrebande et à une politique fiscale  au niveau européen qui n'est pas harmonisée. C'est d'ailleurs l'une de mes vraies différences par rapport à Jean François Copé et François Fillon, jeudi.

Quand on leur a posé la question : est-ce que vous voulez plus d'intégration européenne ou d'aller vers le fédéralisme ?
Ils ont dit : plutôt OUI. Moi je vous dis, aujourd'hui, que je ne ferais un pas de plus sur l'Europe que quand l'Europe aura fait deux pas de plus en avant.  Je vais voter le traité européen mais je suis beaucoup plus exigeant avec l'Europe que ne le sont et Jean François Copé, et François Fillon. L'harmonisation sociale ou fiscale, on n'a pas besoin d'un nouveau traité pour le faire. Quand vous augmentez les taxes en France, ce sont les buralistes belges et espagnols qui se frottent les mains. Je suis exigeant avec l'Europe et cela fait une différence que j'entends porter dans les années qui viennent.

Xavier Bertrand qui votera François Fillon, était l'invité de RTL ce matin. Bonne journée.

                       

par Jean-Michel AphatieJournaliste RTL
Suivez Jean-Michel Aphatie sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7753909996
VIDEO - Présidence UMP : sur RTL, Xavier Bertrand annonce qu'il votera pour François Fillon
VIDEO - Présidence UMP : sur RTL, Xavier Bertrand annonce qu'il votera pour François Fillon
Le député UMP de l'Aisne répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie vendredi matin. Xavier Bertrand a annoncé qu'il votera pour l'ancien Premier ministre François Fillon lors de l'élection, le 18 novembre prochain, par les militants, du nouveau président du parti. "Il me semble que François Fillon aujourd'hui, c'est l'homme du moment pour garantir l'unité de notre famille politique", a justifié l'ancien secrétaire général de l'UMP.
http://www.rtl.fr/actu/video-presidence-ump-sur-rtl-xavier-bertrand-annonce-qu-il-votera-pour-francois-fillon-7753909996
2012-10-26 08:12:00
http://media.rtl.fr/cache/CbJrYYhgVwLb1Enu85HweQ/330v220-2/online/image/2012/1026/7753914260_xavier-bertrand-etait-l-invite-de-rtl-vendredi-26-octobre-2012.jpg