Viande de cheval : l'un des "traders" avait déjà été condamné pour tromperie

Le circuit de commercialisation de la viande de cheval roumaine introduite dans des plats 100 % pure boeuf est complexe. Il passe par de nombreux intermédiaires, dont des traders installés à Chypre et aux Pays-Bas. Ce dernier intéresse particulièrement les enquêteurs : il a déjà été condamné aux Pays-Bas pour tromperie.

seul le Secours Populaire reconnaît avoir recommencé à donner plusieurs tonnes de conserves en provenance des centres Leclerc et de William Saurin
Crédit : AFP
seul le Secours Populaire reconnaît avoir recommencé à donner plusieurs tonnes de conserves en provenance des centres Leclerc et de William Saurin
>
Les dirigeants de la société normande avaient connu quelques déboires avec ce "trader" et ne sont pas surpris par cette nouvelle affaire Crédits : Frédéric Veille | Durée : | Date :
1/

Condamné à 12 mois de prison avec sursis
Jan Fasen a fourni la société Sphanghero. Il y a quelques jours, le directeur de Draap Trading affirmait avoir bel et bien vendu de la viande de cheval à Spanghero: "J'étais 100% sûr que j'achetais du cheval. Nous l'avons vendu à Spanghero en France ainsi qu'à des clients en Belgique et aux Pays-Bas. Ca a été vendu comme du cheval. C'est très clair" affirme-t-il.

Mais il n'en est pas à sa première affaire en France. Il y a trois ans, une entreprise familiale du Calvados, "Chiron ACVF" a eu des problèmes avec lui. C'était à l'époque la vente de viande de cheval argentin labellisé bœuf "halal" qui était en cause. Jan Fasen a été condamné en janvier 2012 aux Pays-Bas à 12 mois de prison avec sursis pour tromperie.

De nouveaux pays concernés, Spanghero visé
Le scandale a continué à faire tache d'huile en Europe. De nouveaux pays, l'Autriche et la Norvège, ont découvert des traces de viande de cheval dans des produits prétendument préparés avec du bœuf. L'Union européenne a approuvé vendredi une campagne de tests ADN pour vérifier que des plats à base de bœuf ne contiennent pas de cheval.

Par ailleurs, Spanghero s'est vu retirer provisoirement l'agrément qui lui permet de traiter la viande. Si ses dirigeants plaident toujours la bonne foi, des documents mis au jour samedi prouvent que l'entreprise savait qu'elle avait acheté du cheval.


par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous