Une juge d'instruction tente d'élucider un meurtre grâce à un chien

INFO RTL - L'animal a été examiné par un spécialiste chargé de voir s'il était capable de reconnaître le meurtrier de son maître.

Jamel Leulmi, le séducteur de l'Essonne est jugé à partir de ce lundi 28 avril pour assassinat et escroquerie à Evry. (image d'illustration)
Crédit : AFP / Franck Fife
Jamel Leulmi, le séducteur de l'Essonne est jugé à partir de ce lundi 28 avril pour assassinat et escroquerie à Evry. (image d'illustration)

Incroyable histoire judiciaire et canine. Une juge d'instruction de Tours a tenté d'élucider un meurtre en interrogeant... un chien. Tango, un labrador de neuf ans, était l'animal de compagnie d'un homme de 27 ans. Selon ses parents, le chien ferait des cauchemars depuis le décès de son maître.

La juge a donc décidé de mandater un expert vétérinaire pour "faire parler" Tango. Une situation qui déplaît fortement à l'avocat du suspect, Me Grégoire Lafarge. "Selon que Tango lèverait la patte droite, remuerait la babine gauche ou remuerait la queue, il reconnaîtrait ou non mon client", ironise-t-il.

Un échec

Pour ce faire, Tango était accompagné de Norman, même race et même âge, afin de comparer leurs réactions face au suspect, sommé de les menacer avec une batte. "Ça me parait très inquiétant pour la justice française. Si le juge ne répond plus aux commandements de la raison et s'entoure d'experts qui sont déraisonnables, alors la justice devient très dangereuse", s'inquiète Grégoire Lafarge.


L'expérience a finalement été un échec total. L'avocat a même alerté le procureur, estimant que la juge avait maltraité Tango, déjà traumatisé, et Norman, qui n'avait rien demandé à personne.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous