1 min de lecture Ariège

VIDÉO - Une enquête ouverte après la vidéo d'un commando armé "anti-ours"

Une enquête préliminaire a été ouverte vendredi 15 septembre à la suite de la publication d'une vidéo d'un commando voulant "rouvrir la chasse à l'ours".

Capture d'écran de la vidéo des hommes cagoulés.
Capture d'écran de la vidéo des hommes cagoulés. Crédit : AFP
Océane Blanchard
Océane Blanchard
et AFP

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Foix à la suite de la publication d'une vidéo mettant en scène des hommes cagoulés et armés annonçant entrer en "résistance active contre les agents de l'État" et "rouvrir la chasse à l'ours" dans les Pyrénées.

Cette vidéo d'1 minute 47 secondes a été reçue jeudi 14 septembre par clé USB dans une enveloppe anonyme par plusieurs médias ariégeois. On y voit, de nuit, un groupe de 25 personnes, au visage masqué par des cagoules noires, tous armés de fusils de chasse.

Sur la vidéo, l'un deux prend la parole, annonçant le retour "d'une chasse à l'ours". "Nous, montagnards d'Ariège, éleveurs, randonneurs, chasseurs, élus, citoyens disons à l'État STOP ça suffit. Par l'introduction d'ours slovènes puis la création d'une pouponnière leur permettant de se multiplier, l'État français met en place une gestion du territoire où peu à peu il limite aux hommes, aux femmes de la montagne l'accès, la liberté d'être, de faire, de travailler" déclare-t-il. 

Les éleveurs en colère

Cette vidéo intervient dans un climat tendu à la suite de la mort depuis la mi-juillet en Ariège de près de 300 brebis, toutes victimes des ours. Au micro de RTL jeudi 14 septembre, un éleveur préconisait lui une solution non violente, avec la création d'une zone délimitée.

À lire aussi
Des éleveurs manifestant contre la réintégration de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2016. Ariège
Une zone spécifique pour les ours empêcherait de nouvelles attaques

"Une enquête préliminaire a été ouverte dès jeudi soir pour participation armée à une attroupement par une personne dissimulant son visage afin de ne pas être identifiée", a précisé la procureure de Foix Karline Bouisset.

"Si la vidéo est bien réelle et qu'il ne s'agit pas d'un canular, il s'agit d'une dérive dans la violence qu'il convient de réprimer", a-t-elle souligné. La peine maximale encourue est de 5 ans de prison, 75.000 euros d'amende et l'interdiction de détenir des armes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ariège Ours Pyrénées-orientales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790112025
VIDÉO - Une enquête ouverte après la vidéo d'un commando armé "anti-ours"
VIDÉO - Une enquête ouverte après la vidéo d'un commando armé "anti-ours"
Une enquête préliminaire a été ouverte vendredi 15 septembre à la suite de la publication d'une vidéo d'un commando voulant "rouvrir la chasse à l'ours".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/une-enquete-ouverte-apres-la-video-d-un-commando-arme-anti-ours-7790112025
2017-09-15 23:02:41
http://media.rtl.fr/cache/q16QmkCaaJ68HHsTSW4ETg/330v220-2/online/image/2017/0915/7790112151_capture-d-ecran-de-la-video-des-hommes-cagoules.jpg