2 min de lecture Faits divers

Seine-Saint-Denis : controverse chez Monoprix après le suicide d'un employé

Les employés ont dû rouvrir les portes du magasin, quelques heures seulement après le suicide d'un de leurs collègues sur le lieu de travail.

Marc-Olivier Fogiel RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Télécharger Seine-Saint-Denis : controverse chez Monoprix après le suicide d'un employé Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Vincent Serrano / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Serrano
et La rédaction numérique de RTL

Les employés de ce magasin de l'enseigne Monoprix sont sous le choc. Au Raincy (Seine-Saint-Denis), jeudi 5 octobre au matin, un homme qui était salarié dans ce magasin depuis 34 ans a pris son service à 6 heures. Une heure plus tard, il s'est donné la mort en sautant du toit, a révélé le Bondy Blog. Malgré le drame et l'émotion, ses collègues ont dû ouvrir les portes, comme si de rien n'était.

En arrivant pour prendre sa caisse, Nathalie a vu le corps sans vie de cet employé qui gisait depuis plus d'une heure. "Tous les grands pontes de la société sont venus, nous ont convoqué en nous disant : 'Fermez votre bouche vis-à-vis des journalistes. On va rouvrir d'ici peu parce que, de toute manière, on est là pour ça !'", s'insurge cette employée au micro de RTL.

À lire aussi
La mère de Mohamed et Abdelkader Merah, Zoulikha Aziri, entendue à la barre lors du procès d'Abdelkader Merah, mercredi 18 octobre Mohamed Merah
Procès Merah : "Mon fils Abdelkader est innocent", clame la mère

À 11 heures, une fois le corps évacué, les portes du magasin ont rouvert avec tout le monde à son poste pour servir les clients. Une cellule psychologique a été mise à la disposition des employés qui n'ont aucun doute sur les causes du drame.

On ne sait pas s'il arrivera pas un autre problème.

Une salariée de Monoprix
Partager la citation

"C'est la pression, le harcèlement qu'il a subi, et que l'on a subi, pendant X années", dénonce Nathalie. "Bien sûr qu'on l'a plus ou moins vu venir. Mais on ne pensait pas qu'il irait jusque-là", témoigne une autre salariée. "On est des esclaves. On est des pauvres gens, et on ne sait pas s'il arrivera pas un autre problème un de ces quatre", s'agace une autre.

La direction de Monoprix affirme tomber des nues en apprenant ces accusations liées aux conditions de travail. Pour elle, tout allait bien dans ce magasin. "Nous nous sommes entretenus toute la journée avec les collaborateurs et la direction. Je peux vous dire que c'est un magasin où tout va bien, où les collaborateurs sont unis et où l'ambiance est plutôt bonne", a affirmé la directrice de communication de l'enseigne, contactée par Le Bondy Blog. Il y a un an, pourtant, cet employé avait signalé le mal-être qui le rongeait au travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Seine-Saint-Denis Monoprix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790401524
Seine-Saint-Denis : controverse chez Monoprix après le suicide d'un employé
Seine-Saint-Denis : controverse chez Monoprix après le suicide d'un employé
Les employés ont dû rouvrir les portes du magasin, quelques heures seulement après le suicide d'un de leurs collègues sur le lieu de travail.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/seine-saint-denis-controverse-chez-monoprix-apres-le-suicide-d-un-employe-7790401524
2017-10-06 20:56:00
http://media.rtl.fr/cache/exRVKkVS9CXAaQh5BxHVOg/330v220-2/online/image/2017/0703/7789206038_un-supermarche-monoprix-a-paris-en-2013-illustration.jpg