Racisme et antisémitisme : la méfiance et le rejet progressent en France

La Commission nationale consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) admet dans son rapport annuel que les actes et menaces à caractère raciste, antisémite et antimusulsman ont connu "une forte augmentation" en France en 2012.

>
Les explications de Julien Dumond

L'affaire Merah et le pic de mars
+23% en 2012.  La Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) a jeté un pavé dans la mare en publiant jeudi son rapport annuel sur les actes racistes, antisémites et aussi sur ceux envers la communauté musulmane. 1.539 actes et menaces ont été dénombrés par les services de police et de gendarmerie l'an passé, d'après le rapport 2012 sur le "Racisme, antisémitisme et la xénophobie en France". 

S'agissant de l'antisémitisme, la CNCDH constate "l'existence de pics en mars, dans la foulée de l'affaire Merah et en octobre-novembre, au moment des regains de tensions entre Israël et les territoires palestiniens".  Mais l'affaire Merah a aussi eu un impact sur le racisme antimusulman, souligne la commission, qui relève également "une forte augmentation" en septembre-octobre "au moment de la diffusion du film "L'innocence du musulman" et de la parution des caricatures du prophète Mahomet (...)". 

Troisième année de hausse
"Pour la troisième année consécutive", la CNCDH constate que "les indicateurs de racisme sont en hausse, que l'intolérance augmente. Le phénomène s'ancre dans la durée, et cette évolution est particulièrement préoccupante", écrit la Commission, en se basant sur un sondage réalisé fin 2012 par l'institut CSA auprès de 1.029 personnes. 

L'enquête souligne une "augmentation toujours plus marquée de la méfiance à l'égard des musulmans" et "un rejet croissant des étrangers, perçus de plus en plus comme des parasites, voire comme une menace".  55% des personnes interrogées estiment que les musulmans forment "un groupe à part dans la société" (+4 points par rapport 2011) et 69% des personnes déclarent qu'"il y a trop d'immigrés aujourd'hui en France", soit +10 points par rapport à 2011.   "On assiste à une dangereuse banalisation des propos racistes", insiste la commission. 

La faute à Internet ?
Et selon elle, "Internet contribue grandement à cette banalisation". Mais, précise la Commission, "elle s'alimente également de l'instrumentalisation dans le discours politique de certaines thématiques (immigration, religion-laïcité), ainsi que de certains dérapages et des polémiques qui ont suivi". 

Si "le racisme" connaît une "relative stabilité" (+2%), "le racisme" antimusulman (+30%) et surtout, "l'antisémitisme" (+58%), ont cependant enregistré les plus fortes hausses.  La CNCDH est une institution nationale indépendante de promotion et de protection des droits de l'homme qui assure un rôle de conseil et de proposition auprès du gouvernement. 

Hollande : "L'antisémitisme, c'est la détestation de la France"
François Hollande a fustigé mercredi l'antisémtisme qui "n'est pas seulement la haine des juifs" mais aussi "la détestation de la France", participant pour la première fois en qualité de chef de l'Etat au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). "Comment admettre qu'au début du 21e siècle, la police soit conduite à protéger des écoles, comment supporter l'idée que des enfants puissent redouter de se rendre à l'école et des parents de les y envoyer", s'est interrogé le président de la République, évoquant les tueries de Toulouse et de Montauban qui avaient fait 7 morts, dont quatre juifs, un an plus tôt, en mars 2012.

"La République sera en paix avec elle-même lorsque cette peur-là aura définitivement disparu", a-t-il enchaîné sous les applaudissements d'un parterre de plusieurs centaines de personnes parmi lesquelles une dizaine de ministres en exercice et des dizaines d'anciens ministres, de responsables politiques et de représentants des principaux cultes.  Pour François Hollande, la lutte contre l'antisémitisme passe par l'éducation et l'enseignement de la Shoah qui "doit pouvoir être enseignée partout, dans tous les collèges et les lycées de France, dans nos villages, dans nos cités, dans nos banlieues". "Ce n'est pas un enseignement à option que les maîtres hésiteraient à professer dans certaines circonstances ou devant certains élèves", a-t-il insisté.
Hausse des actes racistes et antisémites : les chiffres de la CNCDH

VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7759711452
Racisme et antisémitisme : la méfiance et le rejet progressent en France
Racisme et antisémitisme : la méfiance et le rejet progressent en France
La Commission nationale consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) admet dans son rapport annuel que les actes et menaces à caractère raciste, antisémite et antimusulsman ont connu "une forte augmentation" en France en 2012.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/racisme-et-antisemitisme-la-mefiance-et-le-rejet-progressent-en-france-7759711452
2013-03-21 08:15:00