Tuerie de Nantes : un e-mail prémonitoire du père ?

C'est un document exceptionnel que s'est procuré Julien Dumond pour RTL : un courrier électronique (email) que Xavier Dupont de Ligonnès a adressé à sa maîtresse en janvier 2010, un peu plus d'un an avant de disparaître, soupçonné d'avoir tué ses quatre enfants et de sa femme. Dans ces lignes, le père de famille semble à bout, avoue qu'il est "ruiné au fond du trou comme jamais" et envisage de "fuir de façon radicale et définitive". Il explique également qu'il fait des "insomnies avec des idées morbides" et qu'il ne veut plus de cette vie de famille avec Agnès (sa femme) qu'il "n'aime pas".

Les principaux extraits de cet email :

"Ma XXX (la femme souhaite rester anonyme),
Avant toute chose, j'aimerais vraiment que tu comprennes quel est mon état d'esprit, quelles sont mes motivations réelles et que tu ne me prennes ni pour un manipulateur, ni pour un hypocrite, ni pour un menteur, ni pour un escroc.
(...)
La plupart du temps je ne suis pas dans un rêve mais dans un cauchemar...et je ne peux pas fuir, sauf, bien sûr, de façon radicale et définitive.
Mon envie, mon but, ma motivation: Non seulement être avec toi pour les années à venir mais également construire quelque chose avec toi, partager des projets communs.
(...)
Cela me ferait plaisir de partager avec toi un projet commun.
Je parle juste de partager un projet: il ne s'agit pas d'être associés dans des affaires (avec les emmerdes que cela peut devenir en cas de pépin), ni d'avoir une relation patronne/employé (avec les problèmes hiérarchiques que cela peut entraîner).
(...)
Le projet initial était simple, et basé sur des Tickets Crystals que j'avais en stock, donnant droit à "une boisson au cours d'un repas".
Il ne restait plus qu'à vendre des Tickets Crystals pour obtenir des recettes. La Route des commerciaux gagnait 1 euro par Ticket Crystal...ce qui peut, au niveau France, faire des recettes faramineuses (des dizaines de milliers d'euros par jour)...
Ton prêt de 50.000 euros me servait à dégager du temps chaque mois pour me consacrer à ce projet et visiter des restaurants...
Tout cela était beau et parfait...mais il y a eu deux grains de sable qui ont enrayé la mécanique:
-La TVA en restauration est passée de 19,6 à 5,5% sauf sur les boissons alcoolisées! (...)
- La DGCCRF (...)
Bref arrêt du projet faute de trésorerie.
Mais le pire restait à venir...
Venons en à ma situation actuelle...
(...)
Je suis ruiné au fond du trou, comme jamais je ne l'ai été.
J'ai 4 mois de loyers impayés, je n'ai pas pu payer l'école d'Arthur, ma voiture est tombée en panne, j'ai été obligé de demander à maman de quoi acheter des cadeaux de Noël aux enfants (et je dois la rembourser), je n'ai pas pu payer mes cotisations URSSAF et ASSEDIC, j'ai de nouveaux huissiers aux fesses, je peux être expulsé de chez moi dès la fin de l'hiver, et je n'ai pas de quoi finir le mois de janvier...
Il me reste à ce jour 100 euros pour mes frais de retour à Nantes et 500 euros pour faire des courses de bouffes d'ici la fin du mois.
Et je dois théoriquement sortir 15.000 euros d'ici 15 jours (loyers, assedic, urssaf, maman, écoles, assurances, eau, etc) et il suffirait de 10.000 euros de plus pour faire imprimer mes Tickets Crystals, mes enveloppes et les vendre!
Et évidemment, je ne peux trouver personne pour m'avancer 25.000 euros.
Je n'en dors plus, je fais des insomnies presque chaque nuit avec des idées morbides (foutre le feu à la maison après avoir donné un somnifère à chacun, me foutre dans un camion pour qu'Agnès touche 600.000 euros), je me réveille tous les matins avec des crises d'angoisses insupportables dont certaines durent jusqu'à midi avec des difficultés à respirer et de la tachychardie.
Je ne connais pas pire que ces crises d'angoisse.
(...)
Et le pire c'est que j'enrage car il suffirait que je gagne 25.000 euros par mois au cours des 5 prochains mois pour que tout soit réglé et que j'attaque une nouvelle vie.
(...)
Tu dois être extrêmement déçue par ce courrier:
Tu attendais Zorro ou Tarzan qui aurait réussi à redorer son blason...
Et tu tombes sur un homme écrasé qui ne peut être sauvé que par toi...
Et que tu vas soupçonner de se prêter à de la manipulation, du chantage sentimental etc...
Ce n'est pourtant pas le cas.
J'ai encore la pêche, je suis encore capable de faire des projets et de les réaliser...mais j'ai envie de les réaliser avec toi et grâce à toi.
Je ne veux plus de cette vie de famille avec Agnès que je n'aime pas.
Mes enfants sont presque tous grands et deux d'entre eux vivent déjà de leur côté, moralement indépendants (même si c'est moi qui paie).
J'ai envie d'une nouvelle vie et je ne l'imagine pas sans toi.
De toute façon ma vie actuelle se terminera dans les quelques mois à venir si je ne trouve pas 25.000 euros immédiatement: je ne peux pas continuer à vivre sans payer les loyers, l'électricité, l'eau, les écoles, l'urssaf etc...
Je sais parfaitement que tu peux m'avancer ces 25.000 euros et les rajouter à ma dette en cours...mais je n'ose même pas imaginer la tête que tu fais en lisant cette lettre...
Tu dois être remplie de déception, de dégoût et tu dois même t'imaginer que je t'ai manipulée pour organiser notre journée d'hier dans le but de t'emprunter du fric...
(...)
Il s'agit purement et simplement d'un sauvetage.
(...)
J'ai besoin d'une aide importante et urgente.
Je ne peux plus m'en sortir seul et je le reconnais même si ma fierté en prend un sacré coup.
Je t'aime ma XXX"

Ce mail a été envoyé en janvier 2010 à sa maîtresse, celle à qui Xavier Dupont de Ligonnès avait emprunté 50.000 euros quelques mois auparavant. Lorsqu'il tentera de reprendre contact avec elle après la tuerie, elle déposera plainte inquiète pour sa vie.

Les corps des quatre enfants de Xavier Dupont de Ligonnès âgés de 13 à 20 ans et leur mère, Agnès, 48 ans, ont été découverts dissimulés sous la terrasse du jardin de leur maison familiale nantaise le 21 avril. Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir soigneusement préparé l'assassinat de ses proches, allant jusqu'à envoyer des lettres pour expliquer leur disparition par un départ à l'étranger dans le cadre d'un programme de "protection de témoins". L'homme, âgé de 50 ans, qui est sous le coup d'un mandat d'arrêt international, reste introuvable depuis la dernière trace qu'il a laissée, le 15 avril, dans un hôtel du Var.

Voir le dernier courrier glaçant que Xavier Dupont de Ligonnès avait envoyé à plusieurs membres de sa famille et à certains de ses amis que RTL vous avait révélé il y a un peu plus d'un mois (le 5 mai 2011).

Bannière vidéo M6 OK

par Julien DumondJournaliste
Suivez Julien Dumond sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7693143697
Tuerie de Nantes : un e-mail prémonitoire du père ?
Tuerie de Nantes : un e-mail prémonitoire du père ?
C'est un document exceptionnel que s'est procuré Julien Dumond pour RTL : un courrier électronique (email) que Xavier Dupont de Ligonnès a adressé à sa maîtresse en janvier 2010, un peu plus d'un an avant de disparaître, soupçonné d'avoir tué ses quatre enfants et de sa femme. Dans ces lignes, le père de famille semble à bout, avoue qu'il est "ruiné au fond du trou comme jamais" et envisage de "fuir de façon radicale et définitive". Il explique également qu'il fait des "insomnies avec des idées morbides" et qu'il ne veut plus de cette vie de famille avec Agnès (sa femme) qu'il "n'aime pas".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/quand-xavier-dupont-de-ligonnes-parlait-de-fuir-de-facon-radicale-7693143697
2011-06-08 20:50:00