2 min de lecture Éducation nationale

La Côte-d'Or expérimente les sanctions alternatives au lycée

Le département expérimente à partir d'aujourd'hui lundi une façon inédite, de sanctionner les élèves de lycée, mais aussi de collège. Une alternative aux exclusions.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Télécharger La Côte-d'Or expérimente les sanctions alternatives au lycée Crédit Image : FRED DUFOUR/AFP | Crédit Média : Camille Crosnier | Durée : | Date :
La page de l'émission
Camille Crosnier
Camille Crosnier
Journaliste RTL

Du nouveau pour les collégiens et lycéens de Côte-d'Or, en cette rentrée des vacances de la Toussaint. Le département expérimente à partir d'aujourd'hui lundi une façon inédite, de sanctionner les élèves de lycée, mais aussi de collège. Une alternative aux exclusions.

Plutôt que d'exclure un élève plusieurs jours, il est envoyé au Secours Populaire, à la Croix Rouge, faire la lecture aux personnes âgées ou aider à encadrer des activités périscolaires avec des plus jeunes. Dix associations ont signé un partenariat avec l'académie, dont les Restos du coeur. 

Une démarche constructive et responsabilisante

Finie la sanction pour la sanction, l'exclusion bête et méchante. La démarche se veut constructive et responsabilisante. D'autant qu'exclure n'est pas rendre service à des élèves qui ont déjà du mal à s'adapter au système scolaire. Cela revient à les exclure un peu plus en leur faisant rater des heures de cours.

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer était l'invité du "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro" éducation nationale
Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

Le principe est simple. Le chef d'établissement ou le conseil de discipline propose à l'élève et à sa famille de donner jusqu'à 20 heures de son temps libre en dehors de l'école dans la limite de 3 heures maximum par jour pour l'une des associations. Sinon, la vraie sanction s'applique. Les élèves signent une charte pour formaliser la chose. Si l'élève ne va pas au bout du marché, alors, là encore, la sanction s'applique.

Au service des associations, les élèves peuvent développer l'idée qu'ils peuvent aider les autres.

Une inspectrice d'académie en Côte-d'Or
Partager la citation

"L'idée de ces mesures, c'est d'avoir une sanction alternative pour éviter que les élèves ne soient exclus et ne se retrouvent à l'extérieur de l'école pour éventuellement faire d'autres bêtises, explique Évelyne Greusard, inspectrice d'académie en Côte-d'Or. Mais surtout dans le sens de la scolarité. C'est quand même une sanction. En même temps, ils vont pouvoir développer l'idée qu'ils peuvent aider les autres. Ça peut être constructif dans leur projet".

Un bilan sera fait à la fin de l'année en espérant que d'autres départements se joindront au mouvement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Côte-d'Or Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775163296
La Côte-d'Or expérimente les sanctions alternatives au lycée
La Côte-d'Or expérimente les sanctions alternatives au lycée
Le département expérimente à partir d'aujourd'hui lundi une façon inédite, de sanctionner les élèves de lycée, mais aussi de collège. Une alternative aux exclusions.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-cote-d-or-experimente-les-sanctions-alternatives-au-lycee-7775163296
2014-11-04 07:43:00
http://media.rtl.fr/cache/N-S9ieXPwIvP1YYJiMyx_w/330v220-2/online/image/2014/0626/7772875252_000-par7908696.jpg