L'Assemblée nationale ouvre la porte à des funérailles laïques

La chambre basse du Parlement a donné son feu vert à des cérémonies funéraires laïques organisées dans les locaux des mairies.

Un cercueil (illustration).
Crédit : ALBERTO PIZZOLI / AFP
Un cercueil (illustration).

L'Assemblée nationale a donné son aval pour l'autorisation d'un nouveau rituel laïque. Après le mariage civil ou le baptême républicain, les députés se sont accordés pour voter des "funérailles républicaines", qui se dérouleraient dans les locaux des mairies. Une proposition de loi qui émane de la majorité socialiste, et qui concernerait les municipalités disposant d'un espace "adaptable" pour cette cérémonies, qui serait gratuitement mis à disposition des proches du défunt. Sans que cela ne soit obligatoire, un officier d'état civil pourra conduire la cérémonie.

Ces funérailles civiles ne sont néanmoins pas une nouveauté. Depuis la fin du XIXe siècle, la loi reconnaît cette faculté mais les communes n'ont pas pour obligation d'accueillir la cérémonie. Ce qui a provoqué le fait que la plupart du temps, les familles s'adressent "aux services de pompes funèbres, qui relèvent aujourd'hui majoritairement d'entreprises privées", et sont souvent contraintes "d'accepter des obsèques religieuses", soutient le rapporteur du texte Hervé Féron.

Une alternative pour les personnes athées ou non-croyantes

Près de quatre Français sur dix se proclament athées ou non-croyants. Ainsi, la volonté des parlementaires à l'origine du texte est de faire que "les citoyens qui ne se réclament d'aucune religion se trouvent démunis et attendent de notre République qu'elle leur offre des perspectives pour accompagner leurs morts", explique Estelle Grelier, secrétaire d'État en charge des Collectivités. Selon une étude réalisée par les pompes funèbres générales, la part de cérémonies civiles est passée de 25% en 2008 à 30% en 2013.

À droite, ce texte fait grincer des dents. Si le député apparenté Les Républicains Jean-Pierre Decool estime qu'il s'agit d'une ambition "louable", il pense qu'il s'agit là d'une nouvelle charge pour les maires, hors de leurs compétences. Pour le député-maire d'extrême droite d'Orange, Jacques Bompard, il s'agit tout bonnement d'un projet "foncièrement idéologique". Le républicain Pierre Lellouche a quant à lui jugé bon d'ironiser. "Les personnes intéressées pour rendre hommage à François Hollande pourront se retrouver autour d'un rituel funèbre civil", "saluons tous cette belle avancée". À présent, le Sénat doit se prononcer sur la proposition de loi

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786070019
L'Assemblée nationale ouvre la porte à des funérailles laïques
L'Assemblée nationale ouvre la porte à des funérailles laïques
La chambre basse du Parlement a donné son feu vert à des cérémonies funéraires laïques organisées dans les locaux des mairies.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-assemblee-nationale-ouvre-la-porte-a-des-funerailles-laiques-7786070019
2016-12-01 13:34:01
http://media.rtl.fr/cache/FFrT2gFVM0OVQCxR9sz6cg/330v220-2/online/image/2015/0806/7779324818_un-cercueil-illustration.jpg