1 min de lecture Faits divers

L'Académie de médecine relance le débat sur l'adoption en France

L'Académie de médecine relance le débat sur l'adoption en France. Dans un rapport, qui doit être adopté mardi 22 févier en séance plénière, l'institution dénonce les failles du dispositif français qui laisse des enfants en souffrance, délaissés par leurs parents sans pour autant être adoptables. Le constat est sévère. Dans un rapport voté mardi 22 février en séance plénière, l'Académie de médecine lance un appel à réformer l'adoption nationale en France, qui concerne aujourd'hui quelque 800 enfants par an, soit une adoption pour cinq adoptions internationales.

Un bébé à la maternité
Un bébé à la maternité Crédit : DR
La rédaction numérique de RTL

Complexité du dispositif, dilution des responsabilités, lenteur des procédures : pour son rapporteur, le professeur Jean-Marie Mantz, qui a présenté les conclusions de ses travaux la semaine dernière, les conséquences sont graves.Même lorsque le délaissement parental est avéré ou que des maltraitances sont constatées, les enfants ne sont pas pour autant adoptables. Un grand nombre, estime-t-il, passe donc de famille d'accueil en famille d'accueil sans pouvoir établir un lien affectif stable et construire leur avenir (30 % des sans-abri ont été placés dans leur enfance, rappelle le rapporteur).

Dans sa présentation, ce professeur émérite de réanimation médicale a notamment mis en exergue deux chiffres éloquents : alors que 20 000 enfants maltraités sont signalés chaque année, seuls 132 enfants « en danger » ont été adoptés en 2008.La question du délaissement parental n'est pas nouvelle et pas simple à évaluer. Il y a trois ans, Jean-Marie Colombani, l'ancien directeur du quotidien Le Monde, déplorait déjà dans un rapport le faible usage de l'article 350 du code civil qui permet d'engager une "demande en déclaration judiciaire d'abandon", lorsque les parents d'un enfant placé s'en « sont manifestement désintéressés" l'année précédente.

Faute de possibilité en France, beaucoup de parents se tournent naturellement vers l'étranger..Il y a 5 adoptions à l'étranger pour une adoption nationale.Dans de nombreux pays, l'adoption d'enfants délaissés est plus simple.La filiation biologique passe au second plan quand le désintérêt est manifeste.

Lire la suite
Faits divers Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7662423330
L'Académie de médecine relance le débat sur l'adoption en France
L'Académie de médecine relance le débat sur l'adoption en France
L'Académie de médecine relance le débat sur l'adoption en France. Dans un rapport, qui doit être adopté mardi 22 févier en séance plénière, l'institution dénonce les failles du dispositif français qui laisse des enfants en souffrance, délaissés par leurs parents sans pour autant être adoptables. Le constat est sévère. Dans un rapport voté mardi 22 février en séance plénière, l'Académie de médecine lance un appel à réformer l'adoption nationale en France, qui concerne aujourd'hui quelque 800 enfants par an, soit une adoption pour cinq adoptions internationales.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-academie-de-medecine-relance-le-debat-sur-l-adoption-en-france-7662423330
2011-02-22 09:58:00
http://media.rtl.fr/cache/XZrSTP8ZDuRqXotG6pISUg/330v220-2/online/image/2011/0208/7658378735_un-bebe-a-la-maternite.jpg