Contre-enquête sur l’affaire de Broglie

REPLAY - Le 24 décembre 1976, le prince Jean de Broglie est assassiné dans le XVIIe arrondissement de Paris. La nouvelle provoque un immense fracas médiatique.

>
L'affaire de Broglie Crédit Média : Jacques Pradel Télécharger

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, une des grandes affaires criminelles de la cinquième République : L’assassinat, rue des Dardanelles à Paris, le 24 décembre 1976, du Prince Jean de Broglie.

Ancien ministre du général de Gaulle, il avait été l’un des Fondateurs du mouvement des Républicains indépendants, le parti du Président Valéry Giscard d’Estaing, dont il était le cousin !

Jamais une affaire criminelle n’aura été aussi vite enterrée. Cinq jours après le drame en effet, le ministre de l’intérieur Michel Poniatovski, révélait au cours d’une conférence de presse l’identité de l’assassin, Gérard Frêche, le nom d’un complice, l’inspecteur principal Guy Simoné et ceux des commanditaires, Pierre de Varga et Patrick de Ribemont, des associés de la victime, qui auraient voulu récupérer son assurance-vie.

Guy Simoné, sera condamné à 10 ans de prison, malgré ses protestations d’innocence. Il accuse encore aujourd’hui les plus hautes autorités de l’Etat, de n’avoir rien fait pour empêcher le drame, alors que sa hiérarchie était au courant du projet d’assassinat.

Mon invité, Christian Chatillon, spécialiste des affaires policières, a mené une contre-enquête sur ce que l’on compare parfois à un Watergate à la Française

40 ans après, le meurtre de Jean de Broglie reste un mystère

Le 24 décembre 1976, vers 9 heures, Jean de Broglie sort du domicile de son conseiller fiscal Pierre de Varga, résidant au 2, rue des Dardanelles dans le XVIIe arrondissement de Paris. Il est abattu, en pleine rue, de trois balles dans la tête

Quelques jours seulement après l'assassinat, le ministre de l'Intérieur de l'époque, Michel Poniatowski, donne une conférence de presse au 36, quai des orfèvres. Il y annonce publiquement les noms des responsables ainsi que le mobile du meurtre : c'est une histoire de prêt entre de Broglie et de Varga qui aurait provoqué l'assassinat. Ce dernier en aurait été le commanditaire. Un petit malfrat, Gérard Frêche, aurait été le tireur. Il aurait été recruté par un inspecteur de police, Guy Simoné. Une quatrième personne, Patrick de Ribemont, est citée parmi les coupables. La rapidité de ces conclusions laisse tout le monde perplexe...

Michel Poniatowski

Le scénario et le mobile, qui semblent à de nombreux observateurs bien légers, intriguent la presse et l'opinion publique. Finalement, le scandale éclate lorsque l'on apprend que la police était au courant des risques qu'encourait Jean de Broglie mais avait décidé d'arrêter la surveillance des suspects.

De Varga



Le 23 décembre 1981, Pierre de Varga est condamné à dix ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris. Gérard Frêche et Guy Simoné écopent de la même peine. De Ribemont obtient quant à lui un non-lieu. 

Simoné

40 ans après le meurtre pourtant, beaucoup de questions restent sans réponses, concernant la mort du Prince de Broglie.

Nos invités

Christian Chatillon, reporter, spécialiste des affaires criminelles. Auteur du livre Contre-enquête sur l’affaire de Broglie (Editions de l’Artilleur / 2 novembre 2015) ; Eric Yung, ancien inspecteur de police devenu journaliste.

Contre-enquête sur l'affaire de Broglie
L'équipe de l'émission vous recommande
par Jacques Pradel
Suivez Jacques Pradel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780433654
Contre-enquête sur l’affaire de Broglie
Contre-enquête sur l’affaire de Broglie
REPLAY - Le 24 décembre 1976, le prince Jean de Broglie est assassiné dans le XVIIe arrondissement de Paris. La nouvelle provoque un immense fracas médiatique.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/contre-enquete-sur-l-affaire-de-broglie-7780433654
2015-11-09 11:29:00
http://media.rtl.fr/cache/OpB2mpD9ceZeq92jUe5enA/330v220-2/online/image/2013/0409/7760227631_une-de-l-express.jpeg