1 min de lecture Police

Affaire des fuites au 36 : une erreur de la police des polices a failli compromettre l'interpellation de Petit

INFO RTL / REPLAY - Un coup de téléphone passé à la mauvaise personne a mis la puce à l'oreille de Bernard Petit, l'ancien patron de la PJ.

Stéphane Carpentier RTL Petit Matin Stéphane Carpentier
>
Affaire des fuites au 36 : une erreur de la police des polices a failli compromettre l'interpellation de Petit Crédit Image : AFP | Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date : La page de l'émission
Georges Brenier et La rédaction numérique de RTL

Un incident est qualifié d'hallucinant par nombre d'enquêteurs, sidérés qu'une telle bévue ait pu être commise. Tout commence bien, pourtant, ce 3 février. Il est six heures du matin lorsque des membres de la police des polices s'apprêtent à arrêter Philippe Lemaître à son domicile.

L'homme est soupçonné d'avoir récemment demandé à Bernard Petit, alors directeur de la PJ parisienne, de précieuses informations sur une affaire en cours. Premier problème : la sonnette du portail est cassé. Plutôt que de défoncer la porte de l'appartement, l'un des bœuf-carottes prend son téléphone portable pour appeler le suspect.

Un mauvais coup de fil

Deuxième problème, beaucoup plus embêtant, dans le noir total, l'enquêteur se trompe de numéro et appelle finalement Bernard Petit, en personne. Le patron du 36, qui ne sait pas du tout qu'il est dans le collimateur, décroche. Le membre de l'IGPN comprend vite son erreur et raccroche au nez du grand flic.

À lire aussi
Un véhicule de la police nationale (Illustration) société
Marguerite, policière à Paris

Intrigué, Bernard Petit fait identifier ce numéro inconnu et la réponse tombe très vite : c'est l'IGPN. Il envoie alors, paniqué, un SMS à sa collaboratrice de la police des polices. Elle lui promet qu'il s'agit d'une banale et vieille affaire qui nécessite simplement quelques éclaircissements, de façon laconique et forcément embarrassée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776889491
Affaire des fuites au 36 : une erreur de la police des polices a failli compromettre l'interpellation de Petit
Affaire des fuites au 36 : une erreur de la police des polices a failli compromettre l'interpellation de Petit
INFO RTL / REPLAY - Un coup de téléphone passé à la mauvaise personne a mis la puce à l'oreille de Bernard Petit, l'ancien patron de la PJ.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/affaire-des-fuites-au-36-une-erreur-de-la-police-des-polices-a-failli-compromettre-l-interpellation-de-petit-7776889491
2015-03-05 08:12:00
http://media.rtl.fr/cache/n0dHBFZxbGDJ7rP0E5bxEw/330v220-2/online/image/2015/0204/7776463228_le-patron-de-la-pj-parisienne-bernard-petit.jpg