1 min de lecture Politique

Rejet des comptes de campagne de Sarkozy : l'UMP annonce un recours

Le trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, le député Philippe Briand, a confirmé vendredi dans un communiqué le rejet des comptes de la campagne 2012 de l'ancien chef de l’État et a annoncé un recours auprès du Conseil constitutionnel. Le député Philippe Briand indique notamment qu'il conteste "le mode de calcul" de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) qui a rejeté les comptes de Nicolas Sarkozy.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Le mode de calcul est contesté

Dans son communiqué, le trésorier confirme en substance les informations de L'Express selon lesquelles la CNCCFP a réintégré dans les comptes de campagne des dépenses antérieures à la déclaration officielle de candidature de M. Sarkozy
, le 15 février 2012. Ces frais supplémentaires entraînent du coup un dépassement du plafond de dépenses autorisé, qui avait été fixé à 22.509.000 euros pour un candidat parvenant au second tour.

Mais selon M. Briand, "le montant du dépassement est peu significatif (1,6%) et ne saurait à lui seul entraîner le rejet du compte. Il provient par ailleurs d'un mode de calcul de la commission que nous contestons". Le député ajoute que "les dépenses réintégrées par la Commission ont toutes été payées par l'UMP et retracées dans ses comptes, en toute transparence. La sincérité du compte ne peut donc être mise en cause". "Enfin, la Commission considère que certaines activités de Nicolas Sarkozy, en qualité de président de la République, antérieures à sa déclaration de candidature auraient eu un caractère électoral. Je ne peux retenir cette analyse sauf à considérer qu'un président de la République en exercice doit cesser toute activité dans l'année qui précède le scrutin", ajoute Philippe Briand.

"Pour l'ensemble de ces raisons, nous ferons appel de cette décision sans précédent - dont l'origine provient d'une saisine d'élus de gauche et qui n'est donc sans doute pas dénuée d'arrières pensées politiques - devant le Conseil Constitutionnel, juge de cette élection", conclut-il. Interrogé un peu plus tôt par l'AFP, Philippe Briand avait indiqué que si le Conseil constitutionnel confirmait ce rejet, cela entraînerait "automatiquement le rejet du remboursement" de l'Etat s'élevant à près de 11 millions d'euros.

Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy

Lire la suite
Politique Élection présidentielle Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756147555
Rejet des comptes de campagne de Sarkozy : l'UMP annonce un recours
Rejet des comptes de campagne de Sarkozy : l'UMP annonce un recours
Le trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, le député Philippe Briand, a confirmé vendredi dans un communiqué le rejet des comptes de la campagne 2012 de l'ancien chef de l’État et a annoncé un recours auprès du Conseil constitutionnel. Le député Philippe Briand indique notamment qu'il conteste "le mode de calcul" de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) qui a rejeté les comptes de Nicolas Sarkozy.
http://www.rtl.fr/actu/rejet-des-comptes-de-campagne-de-sarkozy-l-ump-annonce-un-recours-7756147555
2012-12-21 16:11:00