Violence à Marseille : "Le maire a couvert l'inaction de Nicolas Sarkozy", accuse Harlem Désir

INVITÉ RTL - Après le 13e règlement de comptes depuis janvier dans la cité phocéenne, le premier secrétaire du Parti socialiste dénonce l'action du maire UMP de la ville, Jean-Claude Gaudin.

Un homme de 25 ans a été abattu ce lundi 19 août à Marseille.
Crédit : Boris Horvat - AFP
Un homme de 25 ans a été abattu ce lundi 19 août à Marseille.

Les visites se suivent et se ressemblent dans la cité phocéenne. Le 6 septembre 2012, Jean-Marc Ayrault se rendait à Marseille pour présenter une stratégie globale contre le crime. Moins d'un an plus tard, le Premier ministre est revenu ce mardi, toujours pour parler sécurité, après le 13e règlement de comptes depuis janvier.

Pour Harlem Désir, ces séries de meurtres ne sont pas synonymes "d'échec" pour le gouvernement et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls. "Marseille n'est pas un territoire hors de la République", martèle-t-il au micro de RTL. "A situation exceptionnelle, il faut une mobilisation exceptionnelle".

Le premier secrétaire du Parti socialiste a au contraire salué "la ténacité de Manuel Valls et celle de Jean-Marc Ayrault" sur la sécurité, le développement économique et la présence des services publics à Marseille.

La "responsabilité" de Jean-Claude Gaudin

Seul responsable de la situation actuelle, selon lui : le maire UMP de la ville, Jean-Claude Gaudin. A quelques mois seulement des élections municipales, Harlem Désir tire à boulets rouges sur l'élu. "Sa responsabilité est immense", assure-t-il. "Il a couvert l'inaction des gouvernements précédents et de Nicolas Sarkozy. Je l'accuse de non-assistance à Marseillais en danger."

Des quartiers entiers de Marseille ont été délaissés par la municipalité

Harlem Désir

Selon le socialiste, des quartiers entiers de la ville "ont été délaissés par cette municipalité". "Le maire, parce qu'il était de la même famille politique que le président de la République de l'époque, n'a pas fait ce qu'il fallait pour que l’État se mobilise."

Pas question donc, pour Harlem Désir, de blâmer le gouvernement actuel pour les problèmes à Marseille. Selon lui, c'est la passivité de la droite, comprendre du précédent président, qu'il faut dénoncer.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763933686
Violence à Marseille : "Le maire a couvert l'inaction de Nicolas Sarkozy", accuse Harlem Désir
Violence à Marseille : "Le maire a couvert l'inaction de Nicolas Sarkozy", accuse Harlem Désir
INVITÉ RTL - Après le 13e règlement de comptes depuis janvier dans la cité phocéenne, le premier secrétaire du Parti socialiste dénonce l'action du maire UMP de la ville, Jean-Claude Gaudin.
http://www.rtl.fr/actu/politique/violence-a-marseille-le-maire-a-couvert-l-inaction-de-nicolas-sarkozy-accuse-harlem-desir-7763933686
2013-08-21 08:12:00
http://media.rtl.fr/cache/HffRsD52FyEfpkEOw6WxZg/330v220-2/online/image/2013/0821/7763934384_un-homme-de-25-ans-a-ete-abattu-ce-lundi-19-aout-a-marseille.jpg