Vincent Peillon : "300 à 400 millions d'euros" réaffectés aux ZEP

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Education nationale veut réduire l'écart de performances scolaires entre les élèves de ZEP et les autres.

Vincent Peillon, invité de RTL, jeudi 16 janvier 2014
Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr
Vincent Peillon, invité de RTL, jeudi 16 janvier 2014

"Les résultats des zones d'éducation prioritaire ne sont pas bons". Le constat est sans appel : selon Vincent Peillon, les ZEP créées en 1981, sont un échec qu'il faut endiguer au plus vite. Premier symptôme de ces mauvais résultats, l'acquisition des compétences de base à la sortie de la 3ème. "En fin de 3ème, 79% des élèves hors éducation prioritaire maîtrisent les compétences de base telles que la lecture. Ils ne sont que 42% en ZEP", constate amèrement le ministre de l’Éducation nationale.

>
Vincent Peillon : "Les résultats des zones d'éducation prioritaire ne sont pas bons" Crédit Média : Jean-Michel Aphatie Télécharger


Le gouvernement a donc décidé de donner la priorité aux zones d'éducation prioritaire. "On fait croire que l'on donne davantage aux ZEP mais c'est faux. On consacre aujourd'hui 50% d'argent public en plus pour un élève du centre parisien que pour un élève de Créteil", affirme-t-il. Cent millions d'euros supplémentaires ont été affectés par Bercy aux professeurs de ZEP. Ce sont donc "300 à 400 millions d'euros" qui seront au total réaffectés à ces zones en difficulté. Selon le ministre, cette somme ne représente "pas un euro de plus par rapport à la loi de programmation de l'école" mais il s'agit bien d'une redistribution des moyens déjà engagés.

Réduire l'écart de performances scolaires


Vincent Peillon entend dégager du temps pour les professeurs en les faisant bénéficier de décharges horaires de deux heures hebdomadaires. Une mesure qui sera d'abord testée dès septembre 2014 pour une centaine de collèges de ZEP, avant de s'étendre à un plus grand nombre d'établissements dès 2015. Les professeurs affectés à ces zones devront également bénéficier d'une meilleure formation et de l'encadrement d'un tuteur.

Le recrutement est d'ailleurs l'une des priorités de Vincent Peillon, 7 000 des 54 000 créations de poste prévues pour le quinquennat étant destinés à améliorer le taux d'encadrement - "plus de professeurs que de classes" - afin d'arriver au taux optimum que le ministre évalue à "20/25 élèves par classe" . L'objectif final du ministre est de "réduire l'écart de performances scolaires (entre les jeunes hors éducation prioritaires et élèves de ZEP) de 10%". Cet écart serait actuellement de 30%.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7768888601
Vincent Peillon : "300 à 400 millions d'euros" réaffectés aux ZEP
Vincent Peillon : "300 à 400 millions d'euros" réaffectés aux ZEP
INVITÉ RTL - Le ministre de l'Education nationale veut réduire l'écart de performances scolaires entre les élèves de ZEP et les autres.
http://www.rtl.fr/actu/politique/vincent-peillon-300-a-400-millions-d-euros-reaffectes-aux-zep-7768888601
2014-01-16 08:11:00
http://media.rtl.fr/cache/Uhd99r0scJSryz_IMsClfA/330v220-2/online/image/2014/0116/7768888582_vincent-peillon-invite-de-rtl-jeudi-16-janvier-2014.jpg