Viande halal : l'embarras du ministère de l'Agriculture

Mange-t-on de la viande halal sans le savoir ? 'Non', répond le ministère de l'Intérieur, 'oui' assument les professionnels du secteur, après les propos de Marine Le Pen ce week-end à Lille. Selon certains bouchers, une certaine quantité de viande halal produite en France arrive bien dans des boucheries classiques. Entre les deux, le ministère de l'Agriculture a l'air embarrassé.

>
Les propos de Marine Le Pen sur la viande halal continuent de faire polémique Crédits : Thomas Prouteau | Durée : | Date :
1/

L'embarras du ministère de l'Agriculture

Un embarras dû à l'impossibilité de chiffrer les quantités de viandes concernées, car il n'existe aucune obligation légale d'indiquer le mode d'abattage au moment de la vente en boutique - sur l'étiquette.

Exemple avec les moutons. Paul Mennecier, chef du service de l'alimentation : "Il y a à peu près 60% de moutons qui sont abattus rituellement, mais je peux pas vous dire ce qui est consommé".

Dans l'Hexagone, on ne recense ni les consommateurs musulmans, ni les produits halals (étiquetés ou non), sans compter les importations et les exportations.

Le ministère de l'Agriculture rappelle cependant que l'égorgement rituel (sans assommer l'animal) est une dérogation à la loi.

Le chef du service alimentation souligne qu'un décret a été pris fin décembre visant à mieux encadrer le secteur, une reconnaissance en creux de ces pratiques : "Compte tenu du fait que cette pratique est une dérogation qui a tendance à être utilisée sans doute largement, il est nécessaire de veiller à ce que les produits soient commercialisés en répondant à une demande de produits abattus rituellement".

D'ici le 1er juillet prochain, tous les abattoirs qui font du halal ou du casher devront renouveler leur autorisations et démontrer qu'ils s'adressent au marché confessionnel, reste à savoir ce que cela veut dire.

Marine Le Pen à l'origine de la polémique

Marine Le Pen avait annoncé samedi à Lille, lors de sa convention présidentielle, sa volonté d'engager une procédure judiciaire contre "quelques grandes enseignes de la grande distribution en Ile-de-France" pour "tromperie sur la marchandise". "Il s'avère que l'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal. Cette situation est une véritable tromperie, le gouvernement est informé de cette situation depuis des mois", avait-elle dit en assurant détenir des "preuves".

La polémique fait suite à la diffusion jeudi d'un reportage d'Envoyé Spécial sur France 2. François Hallepée, directeur de la Maison de l'Elevage d'Ile-de-France (qui regroupe les éleveurs) y indiquait que les abattoirs de la région "abattent tous selon le rite musulman, donc 100% de l'abattage est halal en Ile-de-France".

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous