Une maire refuse de célébrer un mariage gay : "Nous avons la hargne", témoignent les deux femmes

REPORTAGE - Au nom de sa "conscience", la maire d'extrême droite de Bollène a refusé de marier deux femmes. Angélique et Amandine expriment leur indignation, et assurent qu'elles se battront jusqu'au bout.

Deux mariées
Crédit : AFP
Deux mariées

Vendredi, la maire de Bollène (Vaucluse), Marie-Claude Bompard, s'est à nouveau opposée au mariage pour tous, refusant que l'union de deux jeunes femmes soit célébrée, au nom de sa "conscience". Son mari Jacques Bompard, maire d'Orange, avait lui aussi refusé de marier deux personnes de même sexe mais avait toutefois délégué son pouvoir à un conseiller municipal. Jacques Bompard est le fondateur de la Ligue du Sud, parti politique d'extrême droite dont son épouse est membre.

Nous avons maintenant la hargne, on a envie de se battre

Angélique et Amandine, le couple que Marie-Claude Bompard a refusé de marier

Le refus de Marie-Claude Bompard a été notifié vendredi à Angélique et Amandine, à quelques jours seulement de leur mariage. Si toutes deux avaient des appréhensions - elles savaient qu'elles étaient le premier couple homosexuel à vouloir s'unir à Bollène - elles ne s'attendaient, toutefois, pas à une telle réaction.

"Nous avons été très surprises et très déçues. Nous avons maintenant la hargne, on a envie de se battre et on va aller jusqu'au bout. Mais logiquement, on ne devrait pas avoir à se battre", se révolte au micro de RTL Amandine. Et d'ajouter au sujet de la maire de la ville : "Elle a une fonction civique et non une fonction religieuse, elle est totalement hors la loi, nous vivons quand même dans une République ! "

La rédaction vous recommande
>
Le couple homosexuel qui a été empéché de mariage par la maire de Bollène exprime sa "hargne" Crédit Média : L. Maucci

La maire risque jusqu'à trois ans de prison

En effet, sans compromis trouvé, un maire qui refuse de marier un couple de même sexe risque jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45.000 d'euros d'amande.

Je n'interdis pas que la loi s'applique dans la commune

Marie-Claude Bompard

Marie-Claude Bompard justifie, de son côté, sa décision au micro de RTL : "Déléguer, c'est accomplir moi-même l'acte en quelque sorte. C'est ma conscience qui m'interdit de le faire, mais je n'interdis pas que la loi s'applique dans la commune."

Le préfet de la région a ainsi été saisi pour nommer une personne qui célébrera ce mariage, afin qu'Angélique et Amandine puissent, malgré tout, se dire "oui" le 10 septembre prochain.


Agrandir le plan
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7764021922
Une maire refuse de célébrer un mariage gay : "Nous avons la hargne", témoignent les deux femmes
Une maire refuse de célébrer un mariage gay : "Nous avons la hargne", témoignent les deux femmes
REPORTAGE - Au nom de sa "conscience", la maire d'extrême droite de Bollène a refusé de marier deux femmes. Angélique et Amandine expriment leur indignation, et assurent qu'elles se battront jusqu'au bout.
http://www.rtl.fr/actu/politique/une-maire-refuse-de-celebrer-un-mariage-gay-nous-avons-la-hargne-temoignent-les-deux-femmes-7764021922
2013-08-25 15:52:00
http://media.rtl.fr/cache/JQ1mg0wBlUd4Q7uj9EuFMw/330v220-2/online/image/2013/0825/7764024378_deux-mariees.JPG