Un lanceur de billes et de tomates se cache à l'Elysée

Une policière en faction rue du faubourg Saint-Honoré à Paris, juste en face du palais de l'Elysée, a été prise pour cible jeudi après-midi par des tirs de billes et un jet de tomate. Touchée à une joue, elle va voir les gendarmes en poste à l'entrée de l'Elysée qui lui indiquent que le tireur est vraisemblablement... Louis Sarkozy, le dernier fils du président, qui reçoit à ce moment-là un ami. La gardienne de la paix a rédigé un rapport mais n'a pas souhaité porter plainte. Elle n'a pas été blessée. Le directeur de cabinet du préfet de police a rencontré les policiers en poste à l'Elysée peu après les faits. Le président de la République lui-même a rencontré hier matin la policière pour lui présenter ses excuses. Si elle en fait la demande, elle pourra être mutée par l'administration.

>
Une policière en faction devant l'Elysée a reçu jeudi une pluie de billes et de tomates. Le principal suspect se nomme Sarkozy... Louis Sarkozy Crédit : Julien Dumond

Excuses présidentielles

La policière voit d'abord une première petite bille jaune tomber à ses pieds. Surprise, elle cherche d'où vient le projectile lorsqu'une tomate atterrit juste à côté d'elle. Puis une nouvelle bille, qui la touche cette fois à la joue.

Elle traverse la rue, interroge les gendarmes en poste à l'entrée de l'Elysée. Ces derniers lui désignent alors un suspect, qui n'est autre que Louis, le dernier fils du Président. L'adolescent (bientôt 15 ans) joue dans la cour avec un ami. La gardienne de la paix rédige un rapport administratif mais indique immédiatement qu'elle ne souhaite pas déposer plainte.

A l'Elysée, comme à la Préfecture de police, l'affaire est immédiatement prise en main. Le directeur du cabinet du préfet rencontre la policière et ses collègues, les appelant à la plus grande réserve compte-tenu de la période électorale. Aucune consigne sur un éventuel dépôt de plainte n'est en revanche donnée.

Soucieux d'éviter toute polémique, le Président-candidat Nicolas Sarkozy a reçu la gardienne vendredi matin et lui a présenté ses excuses.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous