2 min de lecture Ukraine

Ukraine : Emmanuel Macron "ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée"

Le président français s'est dit "attaché à la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues", lors d'une conférence commune avec Petro Porochencko, lundi 26 juin à l'Élysée.

Emmanuel Macron et son homologue ukrainien, Petro Porochenko, lundi 26 juin 2017 à l'Élysée.
Emmanuel Macron et son homologue ukrainien, Petro Porochenko, lundi 26 juin 2017 à l'Élysée. Crédit : ALAIN JOCARD / POOL / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

L'époque des poignées de mains chaleureuses entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron sous les ors du Château de Versailles appartient désormais au passé. La relation entre les deux chefs d'État pâtit de la déliquescence du conflit en Ukraine. L'hôte de l'Élysée, qui recevait lundi 26 juin son homologue ukrainien Petro Porochenko, a assuré avec fermeté que "la France ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée" pour Moscou.

"La France est attachée à la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues", a ajouté le président français, non sans répéter son attachement au processus des accords de Minsk, signés au terme de longues négociations en 2015 entre l'Ukraine, la Russie, la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk. Le texte ambitionne notamment un cessez-le-feu bilatéral immédiat.

"J'ai réaffirmé au président Porochenko ma volonté de poursuivre le processus de Minsk et d'obtenir avant le G20 un échange nourri dans le format Normandie (qui inclut en plus de la France et de la Russie, l'Ukraine et l'Allemagne, ndlr), avec la présence pour un temps de l'OSCE", a poursuivi Emmanuel Macron, au terme d'une rencontre d'une heure avec le chef de l'État ukrainien.

À lire aussi
Une explosion lors de l'incendie d'un dépôt de munitions en Ukraine le 27 septembre. Ukraine
VIDÉO - Ukraine : un gigantesque incendie dans un dépôt de munitions

Lors du prochain échange au format Normandie fin juin ou début juillet, il veut que soient "mises sur la table une série de préconditions pour faire évoluer les choses : le retrait de toutes les forces à proximité de la frontière, avec une présence de l'OSCE ou une capacité internationale pour la sécuriser, une avancée sur la question du blocus (économique) et une sur les prisonniers", avec, "sous les auspices de l'OSCE, des informations sur la réalité de ce qui se passe aux frontières".

J'ai beaucoup plus d'optimisme

Petro Porotchenko, président ukrainien
Partager la citation

"Ma volonté est d'avoir des réunions avec des objectifs clairs et des résultats concrets, même si ces résultats peuvent paraître limités", a-t-il ajouté."Il faut qu'on se donne encore quelques mois pour réussir dans le cadre de ces accords." De son côté, le président ukrainien a souhaité "une présence de l'OSCE 24 heures sur 24 sur la ligne de contact". "J'ai beaucoup plus d'optimisme" après la rencontre avec Emmanuel Macron, a-t-il indiqué, dans l'espoir d'un "plan de paix et de désoccupation de l'Ukraine".

L'Ukraine est en proie depuis 2014 à un conflit armé entre des séparatistes prorusses dans l'est du pays et les forces de Kiev, qui a fait plus de 10.000 morts. Les États-Unis et leurs alliés européens, qui ont imposé des sanctions à la Russie, réclament avant de lever ces sanctions l'application des accords de paix de Minsk conclus en 2015 et censés instaurer une trêve des combats, mais qui pour l'instant n'ont jamais permis de mettre un terme au conflit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ukraine Emmanuel Macron Petro Porochenko
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789115111
Ukraine : Emmanuel Macron "ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée"
Ukraine : Emmanuel Macron "ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée"
Le président français s'est dit "attaché à la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues", lors d'une conférence commune avec Petro Porochencko, lundi 26 juin à l'Élysée.
http://www.rtl.fr/actu/politique/ukraine-emmanuel-macron-ne-reconnaitra-pas-l-annexion-de-la-crimee-7789115111
2017-06-26 18:15:59
http://media.rtl.fr/cache/d90LBYShiQnmHTzUy_lO7A/330v220-2/online/image/2017/0626/7789115642_000-py6fz.jpg