Syrie : Juppé voterait "en faveur d'une intervention", même sans mandat de l'ONU

INVITÉ RTL - L'ancien ministre des Affaires étrangères est revenu sur la possibilité d'intervenir militairement contre le régime de Bachar al-Assad. Il se démarque de la position adoptée par l'UMP.

Alain Juppé était l'invité de RTL
Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
Alain Juppé était l'invité de RTL

Alain Juppé est très clair. S'il était en position de le faire, il voterait "en faveur d'une intervention en Syrie". "On ne peut pas continuer à fermer les yeux", explique l'ancien ministre des Affaires étrangères, invité de RTL. "Ce qui se passe en Syrie est inacceptable, c'est un massacre comme on n'en a pas vu depuis des décennies."

Pour lui, il s'agit d'une question de principe : "L'utilisation des armes chimiques a toujours été un tabou depuis des décennies, ce tabou a été levé." Il faut donc désormais "marquer un coup d'arrêt", estime-t-il, "dire à tous les dictateurs potentiels de la planète et au régime syrien qu'on ne les laissera pas faire n'importe quoi."

Juppé se désolidarise de l'UMP

Alain Juppé, membre de l'UMP, se désolidarise de la position adoptée par son parti, qui a décidé de ne voter en faveur d'une intervention qu'à la condition qu'elle se fasse dans le cadre d'un mandat des Nations unies.

"Dire cela, ce n'est rien faire", dénonce-t-il, car la Russie bloquera toute décision en ce sens. "Se retrancher derrière le feu vert du Conseil de sécurité, c'est en réalité se rendre complice de l'inaction." Dans ce cas cependant, Alain Juppé réclame tout de même que le Parlement puisse s'exprimer : "Le fait de s'affranchir de la décision du Conseil de sécurité justifie qu'il y ait un vote parce que c'est une décision lourde."

Peu d'attentes vis-à-vis du G20

L'ancien locataire du quai d'Orsay n'attend par ailleurs que peu de choses du G20, qui s'ouvre ce jeudi. "Je vois mal Poutine changer de position", assure-t-il, tout en se défendant d'être "pessimiste".

Alain Juppé n'accorde cependant pas totalement son satisfecit à François Hollande et se demande si la France a mis en place "toute la dynamique diplomatique qu'il faudrait". "Il me semble que non", juge-t-il. "Nous n'avons pas été assez actifs", poursuit-il, dénonçant au passage "une faillite absolument catastrophique de l'Union européenne" : "On ne demande pas aux pays de l'UE de s'engager dans une opération militaire, mais au moins une solidarité politique".

L'invite de RTL >
Alain Juppé sur la Syrie : "On ne peut pas continuer à fermer les yeux" Crédits Média : Jean-Michel Aphatie | Durée : | Date :
1/
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764307503
Syrie : Juppé voterait "en faveur d'une intervention", même sans mandat de l'ONU
Syrie : Juppé voterait "en faveur d'une intervention", même sans mandat de l'ONU
INVITÉ RTL - L'ancien ministre des Affaires étrangères est revenu sur la possibilité d'intervenir militairement contre le régime de Bachar al-Assad. Il se démarque de la position adoptée par l'UMP.
http://www.rtl.fr/actu/politique/syrie-juppe-voterait-en-faveur-d-une-intervention-meme-sans-mandat-de-l-onu-7764307503
2013-09-05 08:05:00
http://media.rtl.fr/cache/NwEeFt9bsEkPo6_0C1f9Xw/330v220-2/online/image/2013/0905/7764307569_alain-juppe-etait-l-invite-de-rtl.jpg