Ségolène Royal, Martine Aubry, Elisabeth Guigou : ces favorites du remaniement

DÉCRYPTAGE - Selon le "Canard enchainé", dix femmes ministres sont sur la sellette. Qui pourrait les remplacer ? La parité pourra-t-elle être maintenue ?

Ségolène Royal.
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Ségolène Royal.

Les rumeurs d'un possible remaniement au gouvernement vont bon train à l'approche des élections municipales, les 23 et 30 mars prochains.
 
Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s'est d'ores et déjà dit "favorable" à un gouvernement "resserré". Selon les informations du Canard enchainé, la place d'une dizaine de femmes ministres serait ainsi menacée. La liste des "sacrifiées" comprendrait Aurélie Filippetti (Culture), Marylise Lebranchu (Réforme de l'Etat), Yamina Benguigui (Francophonie), Dominique Bertinotti (Famille), Nicole Bricq (Commerce extérieur), Marie-Arlette Carlotti (Personnes handicapées), Hélène Conway-Mouret (Français de l'étranger), Michèle Delaunay (Personnes âgées), Anne-Marie Escoffier (Décentralisation) et Sylvia Pinel (Artisanat).

A noter que Najat Vallaud-Belckacem semble être à l'abri de toute sortie du gouvernement. La ministre des Droits des Femmes a le vent en poupe. Le baromètre Clai-Metronews-LCI réalisé pour OpinionWay, la place d'ailleurs devant tous ses camarades du gouvernement en termes de popularité.

Ségolène Royal, loin des couacs du gouvernement

Reste à savoir quelles pourraient être les nouvelles têtes du gouvernement. Entre les inimités, le partage des valeurs politiques et la dimension des éventuelles candidates, le principe de parité semble difficilement tenable.

Ségolène Royal revient dans la compétition. Son avenir pourrait se dessiner au sein de l'équipe de Jean-Marc Ayrault - ou de son successeur. Le ministre du Travail, Michel Sapin, accréditait d'ailleurs l'hypothèse de son entrée au gouvernement, sur l'antenne de RTL.
 
Autre atout dont bénéficie Ségolène Royal : elle a une expérience gouvernementale en tant que ancienne ministre de l'Environnement (1992-1993), ministre déléguée à l'Enseignement scolaire (1997-2000) et ministre déléguée à l'Enfance et aux Personnes handicapées (2000-2002). Mais surtout, elle n'est pas éclaboussée par le bilan du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle a d'ailleurs pu à plusieurs reprises le critiquer quand elle le souhaitait, tout en continuant à apporter de nouvelles propositions. Pour les Français, elle n'est pas assimilée aux couacs à répétition et aux polémiques.

Martine Aubry pour renouer avec la gauche

Poids lourd du Parti socialiste, Martine Aubry dispose de l'appui des électeurs de gauche. Elle incarne, pour eux, la dernière grande réforme du parti avec le passage aux 35 heures. Selon un sondage publié par Le Parisien, 32% des Français souhaiteraient la voir intégrer le gouvernement en tant que premier ministre ou ministre.
 
L'ancienne du numéro deux du gouvernement Jospin, forte de son expérience ministérielle, a cependant un talon d'Achille. Ses relations avec François Hollande sont connues pour ne pas être des plus amicales. La maire de Lille ne viserait, en plus, que Matignon.

Élisabeth Guigou, ministre de la Justice ?

Ministre de l'Emploi sous la présidence de Jacques Chirac, Élisabeth Guigou représente à la fois la réconciliation avec la gauche et aussi l'expérience gouvernementale. Elle reste une figure du Parti socialiste, plébiscitée pour prendre la place de Christiane Taubira au ministère de la Justice, selon le site du Figaro. Selon un sondage Ifop pour Paris Match, 34% des Français préfèrent la députée de Seine-Saint-Denis à l'actuelle garde des Sceaux.

Un seul bémol pour ces trois femmes : aucune d'elles n'incarne la nouveauté. Ségolène Royal a été ministre sous François Mitterrand (1992-1993) puis Jacques Chirac (1997-2002). Idem pour Martine Aubry (1991-1993 ; 1997-2000) et Élisabeth Guigou (1990-1993 ; 1997-2000).

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7770166071
Ségolène Royal, Martine Aubry, Elisabeth Guigou : ces favorites du remaniement
Ségolène Royal, Martine Aubry, Elisabeth Guigou : ces favorites du remaniement
DÉCRYPTAGE - Selon le "Canard enchainé", dix femmes ministres sont sur la sellette. Qui pourrait les remplacer ? La parité pourra-t-elle être maintenue ?
http://www.rtl.fr/actu/politique/segolene-royal-martine-aubry-elisabeth-guigou-ces-favorites-du-remaniement-7770166071
2014-03-04 19:05:00
http://media.rtl.fr/cache/4ns_U26Bn1V-Mgv_0zOeqg/330v220-2/online/image/2014/0112/7768747045_pour-l-heure-segolene-royal-continue-l-engagement-politique-aujourd-hui-a-la-place-qui-est-la-sienne.jpg