Ségolène Royal : les décolletés interdits dans son ministère ?

Selon les informations du "Point", la nouvelle ministre de l'Écologie aurait instauré un nouveau code de conduite pour faire respecter "l'étiquette" dans son ministère.

La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, à l'Élysée le 4 avril (Archives).
Crédit : AFP / Lionel Bonaventure
La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, à l'Élysée le 4 avril (Archives).

Décolletés prohibés, interdiction de fumer dans la cour et le jardin en présence de la ministre, mise en place du "co-working"... Depuis son installation à l'hôtel de Roquelaure, la ministre de l'Écologie aurait instauré des consignes orales draconiennes dans son ministère, selon Le Point.

La ministre a immédiatement démenti ces affirmations sur son compte Twitter : "Je démens bien sûr la rumeur ridicule concernant l'interdiction de décolletés dans le ministère !", a-t-elle écrit.

Annoncée par un huissier lors de son entrée

Avant d'ajouter toujours sur le réseau social : "La seule instruction donnée concerne la plus grande rigueur dans l'utilisation des fonds publics, ce que les Français attendent de nous."

De son côté, l'hebdomadaire ajoute que "le caractère draconien des messages apparaît à beaucoup comme hors norme, et précise qu'"en vérité, le personnel n'avait pas vraiment besoin de ce rappel pour adopter une tenue tout ce qu'il y a de plus décente..."

Le personnel du ministère assure au Point que Ségolène Royal "se déplacerait dans les couloirs du ministère précédée d'un huissier qui l'annonce, de sorte que le personnel doit se lever sur son passage". Selon le journal, la ministre interdit même à son cabinet d'emprunter le couloir adjacent à son salon lorsqu'elle déjeune pour "cause de nuisances sonores".

Deux personnes par bureau au minimum

Autre consigne : la ministre exige l'instauration du co-working au ministère. De sorte qu'aucun bureau - hormis le sien - ne soit occupé par une seule personne. La règle vaut également pour son nouveau conseiller spécial, Jean-Louis Bianco. Selon Le Point, ce dernier partage son bureau avec son chargé de mission.

Enfin, la ministre a également décidé de réglementer la permission de dormir dans la loge de l'hôtel particulier qui abrite officiers de sécurité et autres chauffeurs. Celui du secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, "n'a pas le droit d'y passer la nuit lorsque ce dernier est absent de Paris", explique l'hebdomadaire. Une décision qui laisse circonspect un salarié du ministère : "Cette interdiction n'a guère de sens, le chauffeur de Cuvillier habite Boulogne... Ce sont donc des déplacements en plus lorsqu'il faut aller chercher le ministre à l'aéroport".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7771401655
Ségolène Royal : les décolletés interdits dans son ministère ?
Ségolène Royal : les décolletés interdits dans son ministère ?
Selon les informations du "Point", la nouvelle ministre de l'Écologie aurait instauré un nouveau code de conduite pour faire respecter "l'étiquette" dans son ministère.
http://www.rtl.fr/actu/politique/segolene-royal-les-decolletes-interdits-dans-son-ministere-7771401655
2014-04-24 09:03:00
http://media.rtl.fr/cache/_mIAPZBr-_upZ2VAeAseeA/330v220-2/online/image/2014/0415/7771182421_la-ministre-de-l-ecologie-du-developpement-durable-et-de-l-energie-segolene-royal-ce-vendredi-4-avril-a-l-elysee.jpg