1 min de lecture Élection présidentielle

Présidentielle 1988 : la campagne la plus violente de la Ve République

LES PRÉSIDENTIELLES - Le journaliste Alain Duhamel se remémore les surprises et rebondissements des précédents scrutins présidentiels de la Ve République.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Télécharger Présidentielle 1988 : la campagne la plus violente de la Ve République Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Alain Duhamel | Durée : | Date : La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel et Ludovic Galtier

En 1988, François Mitterrand se lance dans la course à sa réélection deux mois seulement avant le premier tour d'une élection présidentielle inédite. La campagne se déroule en effet en période de cohabitation. "C'est la première fois qu'il y a un président d'une sensibilité, en l’occurrence de gauche, avec une majorité législative de droite élue en 1986 et conduite par Jacques Chirac", rappelle Alain Duhamel, éditorialiste à RTL, avant de préciser l'état du rapport de force. "Au commencement de la cohabitation, François Mitterrand est marginalisé. Par habileté, il reprend progressivement l'ascendant et attend le dernier moment pour se présenter, comme l'avait fait le général de Gaulle."

Le candidat à un second mandat, alors en rémission, ne mena pas une campagne de terrain : il se contenta de quelques grands meetings. Pour Alain Duhamel, "à ce moment-là, il choisit d'être le président naturel". Parce qu'il s'agissait de cohabitation, parce qu'il y avait deux personnalités dominatrices l'une et l'autre, 1988 "aura été la campagne présidentielle la plus violente de toute la Ve République."

Alain Duhamel illustre l'ampleur de cette violence avec un souvenir personnel : le dernier meeting de Jacques Chirac, qui a eu lieu à Strasbourg dans l'entre-deux tours. "On a fait une émission, Le Club de la presse, avec Jacques Chirac, qui était dans un état de nervosité tel que j'ai dû arrêter l'émission au milieu avec de la publicité pour permettre à chacun de reprendre ses esprits. Il y avait une espèce de fébrilité extraordinaire. Il y avait énormément de monde pour soutenir Chirac, qui néanmoins a été nettement battu. Et puis, il faut se rappeler ce qu'a été le duel télévisé de l'entre-deux tours."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élection présidentielle Jacques Chirac François mitterrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786524659
Présidentielle 1988 : la campagne la plus violente de la Ve République
Présidentielle 1988 : la campagne la plus violente de la Ve République
LES PRÉSIDENTIELLES - Le journaliste Alain Duhamel se remémore les surprises et rebondissements des précédents scrutins présidentiels de la Ve République.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-1988-la-campagne-la-plus-violente-de-la-ve-republique-7786524659
2016-12-31 11:30:42
http://media.rtl.fr/cache/f3nEU07Gd788vYOTnDsJYQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346776_alain-duhamel.jpg