2 min de lecture Nathalie Kosciusko-Morizet

NKM : "Bertrand Delanoë n'a pas envie de laisser les rênes à Anne Hidalgo"

INVITÉE RTL - La candidate de l'UMP à l'élection municipale de Paris a vivement critiqué le système socialiste à la mairie de Paris.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Nathalie Kosciusko-Morizet : "Delanoë n'a pas l'intention de laisser les rênes à Hidalgo" Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
La rédaction numérique de RTL

Nathalie Kosciusko Morizet a réagi fortement aux propos que le maire de Paris a tenu hier sur sa candidature. Bertrand Delanoë, a assuré hier qu'une victoire de NKM dans la capitale signifierait une "restauration" d'un ordre de droite ancien.

Quand Bertrand Delanoë parle de restauration, on a quand même envie de lui faire remarquer qu'il a organisé avec François Hollande le dauphinat. Ils ont choisi, à deux, l'héritière de leur système, Mme Hidalgo

Nathalie Kosciuko Morizet
Partager la citation

La candidate UMP à la mairie de Paris en rajoute en poursuivant la métaphore historique : "On peut même parler de régence, parce qu'on sent bien que Bertrand Delanoë n'a pas envie de laisser les rênes à Anne Hidalgo. On voit bien que c'est sous tutelle."

À lire aussi
Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de RTL, mardi 7 février Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet aimerait que Penelope Fillon s'exprime

NKM a évoqué avec ironie la suite de la campagne "Aujourd'hui, c'est Delanoë qui attaque. Mais il va y avoir des débats, est-ce que Anne Hidalgo va venir accompagnée? ou dois-je envisager de débattre avec M. Delanoë?"

A moins de trois mois du premier tour de l'élection municipale, Bertrand Delanoë qui était resté discret jusque là a attaqué directement la principale adversaire d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris. Il a agité le spectre de "la restauration" alors que "Paris a rompu en 2001 avec des décennies d'une certaine culture démocratique et d'un certain déclin" - à l'époque c'est Jean Tibéri qui était maire de la capitale.

"La mauvaise gestion, ça suffit"

Ce lundi 6 janvier, NKM a retourné l'argument contre Bertrand Delanoë : "L'argument de la restauration, c'est l'argument des conservateurs, de ceux qui n'imagineraient pas qu'on puisse faire autrement".

Nathalie Kosciuko Morizet s'est ensuite lancée dans une critique de la mauvaise gestion du PS à la tête de Paris pour terminer sur une énumération qui a valeur de programme :

"Est-ce que c'est vouloir la restauration, que de dire qu'on veut une police de quartier pour mettre fin à explosion des cambriolages de l'incivilité ? Est-ce que c'est vouloir la restauration que de dire qu'il faut que les services publics soient ouverts aux heures où les Parisiens en ont besoin? Enfin, est-ce que c'est vouloir la restauration que de dire que la lutte contre la pollution ce n'est pas des paillettes mais des choses sérieuses?". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nathalie Kosciusko-Morizet Info Nathalie Kosciusko-Morizet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7768559752
NKM : "Bertrand Delanoë n'a pas envie de laisser les rênes à Anne Hidalgo"
NKM : "Bertrand Delanoë n'a pas envie de laisser les rênes à Anne Hidalgo"
INVITÉE RTL - La candidate de l'UMP à l'élection municipale de Paris a vivement critiqué le système socialiste à la mairie de Paris.
http://www.rtl.fr/actu/politique/nkm-bertrand-delanoe-n-a-pas-envie-de-laisser-les-renes-a-anne-hidalgo-7768559752
2014-01-06 08:23:00
https://media.rtl.fr/cache/0zl7dI4MLKK5ldg6Rk1CLw/330v220-2/online/image/2014/0106/7768559751_nathalie-kosciusko-morizet-invitee-de-rtl-lundi-6-janvier-2014.jpg