Nicolas Sarkozy de retour en politique ? "Pas par envie, par devoir"

Il y pense, et pas seulement en se rasant. Dans le magazine "Valeurs Actuelles", Nicolas Sarkozy affirme qu'il ne souhaite pas particulièrement revenir en politique, mais qu'il pourrait être "obligé d'y aller". Et d'ajouter : "Pas par envie, par devoir. Uniquement parce qu'il s'agit de la France". A part ça, l'ancien Président explique que le monde politique lui procure un "ennui mortel".

Nicolas Sarkozy se voit-il en sauveur de la vie politique ?
Crédit : AFP / Archives, Eric Feferberg
Nicolas Sarkozy se voit-il en sauveur de la vie politique ?
>
Les propos de Nicolas Sarkozy à "Valeurs Actuelles" vont sans doute beaucoup faire parler à droite Crédits Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date :
1/

Nicolas Sarkozy n'a pas de désir d'avenir
"Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : 'Avez-vous envie ?' mais 'Aurez-vous le choix ?' (...) Dans ce cas, je ne pourrai pas continuer à me dire : je suis heureux, j'emmène ma fille à l'école, et je fais des conférences partout dans le monde. Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d'y aller. Pas par envie. Par devoir. Uniquement parce qu'il s'agit de la France", déclare l'ancien chef de l'Etat, battu par François Hollande le 6 mai 2012, selon l'hebdomadaire de droite qui doit paraître jeudi.

Dans le même temps, Nicolas Sarkozy n'a "pas envie d'avoir à faire au monde politique qui (lui) procure un ennui mortel", selon d'autres propos rapportés dans l'article. "Et puis, regardez comment j'ai été traité ! Lorsqu'on m'a convoqué pour treize heures d'interrogatoires, à propos de l'affaire Bettencourt (...) Sans compter la manière dont ils ont traité ma femme. Interdite de chanter pendant cinq ans", assure-t-il.

Revanche ?
Interrogé pour savoir s'il veut prendre sa revanche, il répond que "c'est un très mauvais sentiment". "Et puis quelle revanche ce serait ? Pour reprendre la France dans l'état où les socialistes la laisseront. Tu crois que je ne sais pas que je vais mourir ? Donc franchement est-ce que j'ai envie de revenir ? Non", affirme-t-il également.

Mi-février, Alain Juppé avait confié qu'il croyait "sentir" chez Nicolas Sarkozy, dont il a été le ministre des Affaires étrangères, une envie de se présenter en 2017. Une information démentie à l'époque par l'entourage de l'ancien président. Et contestée par le maire de Bordeaux mercredi matin sur RTL. "Il y a quelques temps, on m'a interrogé pour savoir ce que je pensais des intentions de Nicolas Sarkozy. J'ai dit : 'Je pense qu'il s’intéresse toujours à la politique'. Et c'est devenu une heure après : 'Alain Juppé annonce le retour de Nicolas Sarkozy' ! Je suis donc prudent", a-t-il déclaré au micro de Jérôme Chapuis.

On est maintenant curieux de savoir ce que pensent Jean-François Copé et François Fillon de ce sens du devoir...

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7759149021
Nicolas Sarkozy de retour en politique ? "Pas par envie, par devoir"
Nicolas Sarkozy de retour en politique ? "Pas par envie, par devoir"
Il y pense, et pas seulement en se rasant. Dans le magazine "Valeurs Actuelles", Nicolas Sarkozy affirme qu'il ne souhaite pas particulièrement revenir en politique, mais qu'il pourrait être "obligé d'y aller". Et d'ajouter : "Pas par envie, par devoir. Uniquement parce qu'il s'agit de la France". A part ça, l'ancien Président explique que le monde politique lui procure un "ennui mortel".
http://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-sarkozy-de-retour-en-politique-pas-par-envie-par-devoir-7759149021
2013-03-06 06:26:00
http://media.rtl.fr/cache/UtWv1YP3HnVbmJjbQmYbtA/330v220-2/online/image/2013/0306/7759149117_nicolas-sarkozy-se-voit-il-en-sauveur-de-la-vie-politique.jpg