Marine Le Pen déclenche une polémique sur la viande halal

Marine Le Pen a affirmé samedi à Lille, lors de sa convention présidentielle, que "l'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal". Une affirmation démentie dimanche par le ministère de l'alimentation : "La viande qui est distribuée en Ile-de-France ne provient pas exclusivement d'abattoirs d'Ile-de-France, parce qu'il y en a très peu et que ce sont de tout petits abattoirs", a expliqué un porte-parole. Marine Le Pen compte pourtant porter plainte contre quelques grandes enseignes pour "tromperie sur la marchandise". Le "halal" désigne un procédé d'abattage des bêtes : ces dernières sont égorgées vivantes, sans être préalablement étourdies.

"Absolument faux"

Le président de l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev), Dominique Langlois, a réfuté l'idée que toute la viande vendue en Ile-de-France serait "halal".
  
"Dire que toute la viande commercialisée à Paris ou en région parisienne est d'origine halal, c'est absolument faux. C'est une déclaration qui se veut à mon avis strictement politique, qui ne correspond absolument pas à la réalité des choses", selon M. Langlois.

"On trouve en Ile-de-France une très grande majorité de viande qui n'est pas abattue selon le rite halal ou le rite casher. Par contre, il peut se trouver que des pièces ou des morceaux de viande soient issus de carcasses abattues selon ce rite, mais ça ne change en rien la qualité de la viande et cela ne modifie pas du tout les qualités du produit", a-t-il ajouté, en déplorant un débat "qui ne peut que nuire à la fois à l'industrie française et à la production française, qui n'en a pas besoin".

Même son de cloche du côté de Claude Guéant. Le ministre de l'Intérieur a expliqué sur RTL qu'il y avait "en Ile-de-France des abattoirs qui sont habilités à faire des abattages selon le rite et qui sont destinés à une consommation spécifique" et bien "identifiée comme telle". "Les services vétérinaires veillent à ce que les abattoirs acheminent leur production halal vers le public qui souhaite consommer halal".

Pas d'abattage selon le rite halal "de manière mécanique"

Le ministère de l'Alimentation est sur la même ligne, rappelant que selon un décret paru le 28 décembre 2011 et en application depuis début janvier, l'abattage selon le rite halal ne peut avoir lieu que "sur commande, et non de manière mécanique ou systématique". "Cela doit répondre à une commande spécifique", a souligné le porte-parole.
  
Quant à savoir si tous les abattoirs d'Ile-de-France abattent leur viande selon le rite halal ou casher,  le porte-parole du ministère a dit ne pas avoir "d'informations précises" à ce sujet.

Mais encore une fois, ce sont de petits abattoirs, des abattoirs de proximité. S'ils sont près d'une communauté musulmane ou d'une communauté juive, ils peuvent avoir à approvisionner telle ou telle communauté, et donc travailler en fonction du rituel d'abattage halal ou casher", a dit le porte-parole.

Cette polémique intervient après la diffusion, lors de l'émission "Envoyé spécial", d'un reportage sur la filière "viande" jeudi dernier. Les journalistes y expliquaient que certaines structures pratiquent un abattage "halal" systématique, par mesure d'économies.
2012 et vous OK

VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous