2 min de lecture Présidentielles

Le rapprochement avec Bayrou, Ségolène Royal y avait déjà pensé en 2007

L'ancienne candidate à la présidentielle rappelle qu'elle avait déjà proposé une alliance au centriste, refusée à l'époque.

Ségolène Royal et François Bayrou pendant l'entre-deux tours, le 28 avril 2007
Ségolène Royal et François Bayrou pendant l'entre-deux tours, le 28 avril 2007 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet

"J'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés". Lorsque Ségolène Royal prononce cette phrase en janvier 2009, beaucoup l'avait accusé de manquer de modestie. L'ancienne candidate à la présidentielle se trouvait à l'époque à Washington, pour l'investiture de Barack Obama. Ses propos faisaient référence au séjour en France de l'équipe du démocrate, venue étudier le fonctionnement de son site Internet Désirs d'avenir. "Chez nous, ils ont enregistré les idées de 'gagnant-gagnant', de 'citoyen-expert'", avait estimé Ségolène Royal. Elle avait ensuite affirmé avoir répondu à une question "amicalement provocatrice (...) de façon humoristique".

Jeudi 23 février, au lendemain de l'annonce de l'alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron, la ministre de l'Environnement a rappelé qu'elle était là aussi déjà à l'origine d'une proposition d'alliance avec le candidat centriste, en 2007. "Cela nous ramène à 10 ans en arrière. J’avais déjà eu cette volonté de dépasser les clivages et j’avais fait cette proposition à François Bayrou. Il a mis 10 ans de réflexion finalement, mieux vaut tard que jamais", a glissé Ségolène Royal au micro de Public Sénat

Ça fait 10 ans que cette possibilité-là était ouverte et je regrette que ça n’ait pas eu lieu, et lui aussi, je pense l’a regretté, c’est pour ça qu’il se rattrape

Ségolène Royal
Partager la citation

Le sourire aux lèvres, la ministre poursuit : "Quand j’entends dire que c’est vraiment la modernisation de la vie politique… Non, ça fait dix ans que cette possibilité-là était ouverte et je regrette que ça n’ait pas eu lieu, et lui aussi, je pense l’a regretté, c’est pour ça qu’il se rattrape", a ajouté l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes. 

À lire aussi
Le Président d ela Russie Vladimir Poutine à Moscou le 29 novembre 2017. Russie
Élections en Russie: Vladimir Poutine brigue un quatrième mandat

Lors de l'entre-deux tours de 2007, Ségolène Royal s'était rendue jusqu'au domicile de François Bayrou, qui était arrivé 3ème du premier tour avec près de 19% des suffrages, pour lui proposer un accord. La candidate l'appelle au téléphone depuis sa voiture, mais François Bayrou refuse de lui ouvrir. Il s'était expliqué sur ce rendez-vous manqué dans l'émission Tout et son contraire, diffusée en 2015 sur France info. "Ce qui s'est passé est assez simple. Ségolène Royal me dit 'on va se voir' mais je ne veux pas que ce soit public. Elle me dit que personne ne le saura. Mais la veille du débat, cela me parait un peu risqué, à moi mais aussi à mes proches. Du coup, la rencontre n'a pas eu lieu".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielles Ségolène royal François Bayrou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787407191
Le rapprochement avec Bayrou, Ségolène Royal y avait déjà pensé en 2007
Le rapprochement avec Bayrou, Ségolène Royal y avait déjà pensé en 2007
L'ancienne candidate à la présidentielle rappelle qu'elle avait déjà proposé une alliance au centriste, refusée à l'époque.
http://www.rtl.fr/actu/politique/le-rapprochement-avec-bayrou-segolene-royal-y-avait-deja-pense-en-2007-7787407191
2017-02-24 16:09:54
http://media.rtl.fr/cache/Wop8iidAKUI3a5N5IgGl6w/330v220-2/online/image/2017/0224/7787407229_royal-bayrou.jpg