1 min de lecture Politique

Le gouvernement minimise les états d'âme de Bernard Kouchner sur les Roms

Y a-t-il un malaise au sein même du gouvernement face au durcissement de la politique à l'égard des Roms ? Assurément, à réécouter les propos tenus lundi matin sur RTL par Bernard Kouchner. Invité de Jean-Michel Aphatie, le ministre des Affaires étrangères a déclaré avoir "pensé" à démissionner face à la polémique. Il a finalement décidé de rester à son poste, car "s'en aller, c'est déserter". Le patron du Quai d'Orsay a tente malgré tout de justifier la politique du gouvernement. "Cohérent", dit la Majorité ; "humiliant", entend-on dans les rangs du Parti socialiste.

Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Envoyez vos photos/vidéos sur Témoins RTL

Logo Témoins


Le gouvernement a insisté sur le fait que le chef de la diplomatie française était resté solidaire de son action. "Non seulement Bernard Kouchner n'a pas démissionné mais il a fait devant les ambassadeurs (français réunis à Paris, Ndlr la semaine dernière un discours défendant la politique du gouvernement", a dit le Premier ministre François Fillon sur France Inter.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, en visite dans les Alpes-Maritimes, a abondé dans le même sens. "Bernard Kouchner a indiqué qu'il ne l'avait pas fait (démissionner, Ndlr) parce qu'il souhaitait continuer son œuvre au gouvernement", a-t-il expliqué.

Écoutez aussi :
-
Bernard Kouchner sur RTL : "Oui, j'ai pensé à démissionner face à la polémique sur les Roms..."
- Fillon s'étonne des critiques de Morin sur les expulsions de Roms


Lire la suite
Politique François Fillon Gouvernement
Restez informé
article
5949528278
Le gouvernement minimise les états d'âme de Bernard Kouchner sur les Roms
Le gouvernement minimise les états d'âme de Bernard Kouchner sur les Roms
Y a-t-il un malaise au sein même du gouvernement face au durcissement de la politique à l'égard des Roms ? Assurément, à réécouter les propos tenus lundi matin sur RTL par Bernard Kouchner. Invité de Jean-Michel Aphatie, le ministre des Affaires étrangères a déclaré avoir "pensé" à démissionner face à la polémique. Il a finalement décidé de rester à son poste, car "s'en aller, c'est déserter". Le patron du Quai d'Orsay a tente malgré tout de justifier la politique du gouvernement. "Cohérent", dit la Majorité ; "humiliant", entend-on dans les rangs du Parti socialiste.
http://www.rtl.fr/actu/politique/le-gouvernement-minimise-les-etats-d-ame-de-bernard-kouchner-sur-les-roms-5949528278
2010-08-30 19:10:00