Municipales : le FN recrute à l'UMP et au PS

Sur les 623 têtes de liste présentées par le FN lors des municipales de 2014, 94 sont des transfuges d'autres partis politiques.

Marine Le Pen à l'occasion d'un meeting en juin 2013
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Marine Le Pen à l'occasion d'un meeting en juin 2013

Le Front national entend jouer les trouble-fêtes à l'occasion des élections municipales, en mars 2014. Le parti présidé par Marine Le Pen a annoncé jeudi, par communiqué, avoir "accordé l’investiture à 623 têtes de liste pour les élections municipales de mars 2014, dont 514 dans des communes comptant plus de 3.500 habitants".

Ces élections sont l'occasion pour le FN d'illustrer la porosité qui existe désormais entre les différents partis du paysage politique français, Front national compris. Ainsi, parmi les 623 têtes de liste annoncées, 49 sont "des anciens militants, candidats ou élus locaux de l’UMP, UDF ou Modem", précise le parti de Marine Le Pen. Certains ont même déjà fait campagne sous une étiquette différente, à l'image d'André Kornmann, candidat Modem lors des municipales de 2008 et qui portera l'an prochain, à Strasbourg (Haut-Rhin), les couleurs du Front national. 

16% d'intention de vote au premier tour

La droite et le centre ne sont pas les seuls à être visés par le FN en vue des municipales. A la droite de la droite, aussi, certains désertent pour rejoindre le camp de Marine Le Pen. 18 têtes de liste sont ainsi des transfuges du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers ou de Debout la République ! de Nicolas Dupont-Aignan. L'un d'eux, Alain Verdin, a été responsable régional et membre du Conseil national de Debout la République ! Il se présentera à Poitiers (Vienne) en 2014.

La gauche est également concernée : au moins 27 têtes de listes FN lors des municipales de 2014 seront issues du Parti socialiste, de Lutte ouvrière ou du NPA. L'un d'eux, Daniel Gest, a même tenu 2 mandats de conseiller municipal à Outreau (Pas-de-Calais) sous l'étiquette du PS. Selon un sondage CSA pour BFM TV / Orange / Le Figaro, les listes du Front national recueilleraient 16% des intentions de vote au premier tour des municipales. 

La rédaction vous recommande
par Sylvain ChazotJournaliste
Suivez Sylvain Chazot sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous