Nicolas Sarkozy regrette sa sortie médiatique ratée

L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy serait "abasourdi" par la parution dans "Valeurs actuelles" de confidences lâchées, en off, à un journaliste.

Nicolas Sarkozy se voit-il en sauveur de la vie politique ?
Crédit : AFP / Archives, Eric Feferberg
Nicolas Sarkozy se voit-il en sauveur de la vie politique ?
le_fait_politique >
La guerre Sarko-Fillon Crédit : Alain Duhamel Télécharger

Pas l'effet escompté

Un possible retour en politique "par devoir", des critiques contre son successeur François Hollande sur des sujets comme l'intervention française au Mali, "le Mariage pour tous" et aussi la situation de l'UMP. Dans son édition du jeudi, l'hebdomadaire de droite "Valeurs actuelles", révèle des confidences faites par Nicolas Sarkozy.

Raillée par la gauche, et notamment par un François Hollande bien décidé à se défendre sur le Mali, cette sortie médiatique de l'ex-chef de l'Etat, très discret depuis sa défaite à la présidentielle le 6 mai dernier, n'a pas eu l'effet escompté. Surtout les propos de Sarkozy sur le Mali, le jour de la mort d'un 4ème soldat français.

Tout sauf une interview

Selon un proche collaborateur de Nicolas Sarkozy, interrogé par le JDD.fr, l'article de "Valeurs actuelles" est tout sauf une interview. L'ancien président, qui se contentait de laisser parler certains de ses proches à sa place, comme Brice Hortefeux, depuis mai dernier, aurait même été "abasourdi" par la publication de confidences faites à Yves de Kerdrel, directeur général de "Valeurs actuelles".

Nicolas Sarkozy victime d'un coup journalistique ? Chez "Valeurs actuelles", on réfute fermement. Le vice-président du magazine, Jean-Claude Dassier, est affirmatif. "Je ne me suis jamais fait de publicité sur le dos de Nicolas Sarkozy. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit d'un travail méticuleux, professionnel. Cela s'est fait de la manière la plus sérieuse qui soit, je n'ai pas d'inquiétude là-dessus", explique t-il.

Buisson et Dassier, les entremetteurs


Comment Nicolas Sarkozy en est-il arrivé là ? Selon le JDD.fr et LePoint.fr, Yves de Kerdrel serait passé par Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, également ancien patron de "Valeurs actuelles". Jean-Claude Dassier aurait également été contacté.

Pour faire quoi ? Tout simplement convaincre Nicolas Sarkozy de sortir de son silence médiatique pour faire contre-poids à la montée en puissance de François Fillon, qui ne cache pas sa volonté de tourner définitivement la page du sarkozysme, quand des Copé ou Bertrand continuent de clamer qu'ils céderont la place en cas d'un retour de Sarkozy pour 2017.

Les ambitions de Fillon responsables de cette précipitation ?

Au cours d'un déjeuner, Nicolas Sarkozy se serait montré "spontané, vachard, moqueur, quand il s'est agi de commenter l'action de François Hollande et l'état de la droite", raconte Lepoint.fr.  Un peu trop visiblement puisque au sein de l'entourage de Nicolas Sarkozy, on parle "d'une interview fiasco". Et on accuse un homme : Patrick Buisson, déjà montré du doigt pour avoir inciter l'ex-chef de l'Etat à "droitiser" à outrance son discours pendant la présidentielle 2012.

"Buisson est fou, on ne va pas pouvoir continuer comme ça avec lui", confie un collbaorateur de Nicolas Sarkozy au JDD.fr. Pourtant, selon les confidences d’un journaliste de la rédaction à lexpress.fr, la rencontre entre Sarkozy et un journaliste de Valeurs actuelles aurait été programmée depuis un certain temps. Elle aurait juste été accélérée par le "tout le monde revient au même niveau" de François Fillon dans l'optique de 2017. 

Sarkozy a renvoyé une image très négative
Mauvais timing donc mais une autre question se pose : pourquoi Nicolas Sarkozy a t-il été si virulent sur de nombreux sujets ? Dans l'entourage de Nicolas Sarkozy, on ne dément rien. On explique juste que ces propos n'étaient pas "destinés à sortir". Selon le JDD.fr, Nicolas Sarkozy aurait même été surpris de la longueur de l'article, avec "seulement quelques confidences".
Au final, Nicolas Sarkozy a semble t-il été pris à son propre jeu. Et renvoyé une image très négative, avec des propos souvent égocentriques, exagérés et brutaux. Les raisons de sa défaite en 2012.  

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous