Garde à vue toujours en cours pour Georges Tron

La garde à vue de Georges Tron, qui a commencé lundi à 14 heures, se prolongeait mardi matin à la police judiciaire de Versailles. L'ancien secrétaire d'État à la Fonction publique est actuellement visé par une enquête judiciaire après des accusations d'agression sexuelle. Deux anciennes employées de la mairie de Draveil ont déposé plainte contre lui il y a quelques semaines. Brigitte Gruel, maire adjointe à la culture qui aurait assisté Georges Tron lors des séances improvisées de "réflexologie", une pratique qui consiste à soigner le corps en agissant sur les pieds, a également été placée en garde à vue dans le cadre de la même affaire.

L'avocat de Georges Tron, Me Olivier Schnerb, a simplement confirmé que son client, qui n'a pas été mis en examen dans cette affaire, était "actuellement entendu", assurant que "cela va nous permettre d'établir notre riposte".
  
En outre, une perquisition s'est déroulée à la mairie de Draveil, selon une source judiciaire.
  
Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evry après le dépôt de plaintes pour harcèlement sexuel de la part de deux anciennes employées de la mairie visant Georges Tron.

L'élu avait quitté le gouvernement quatre jours après la révélation des plaintes. Dans sa lettre de démission à Nicolas Sarkozy, il avait prévenu qu'il ferait de la démonstration de son innocence "une affaire personnelle".

Vendredi dernier, le conseil municipal de Draveil, présidé par Georges Tron, avait été perturbé par une manifestation d'élus de l'opposition qui réclamaient son départ. Les opposants accusent notamment le maire d'avoir installé un cabinet de réflexologie à côté de son bureau municipal.

Fin mai, son avocat avait défendu l'attrait de son client pour la réflexologie qui le conduirait à proposer des massages des pieds: "Il est de notoriété publique que le maire encourage les médecines douces et la réflexologie. C'est insolite, inhabituel. Mais si vous saviez le nombre de hobbies surprenants dans nos mairies françaises, vous seriez stupéfaits", avait-il dit.
Georges Tron

RETROUVEZ LE DOSSIER DE LA REDACTION DE RTL :L'AFFAIRE GEORGES TRON
Tron Bandeau dossier promo

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous