1 min de lecture Seine-Saint-Denis

Eric Raoult : "Je suis suspecté d'harceler, mais on ne soupçonne pas une fille d'aguicher"

Accusé de harcèlement moral et sexuel, le maire UMP du Raincy accuse à son tour son ancienne collaboratrice de l'avoir aguiché. "Elle n'hésitait pas à montrer son corps", confie-t-il à "L'Express".

Eric Raoult, maire UMP de Raincy (Seine-Saint-Denis)
Eric Raoult, maire UMP de Raincy (Seine-Saint-Denis) Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL

Eric Raoult contre-attaque. Accusé de harcèlement moral et sexuel par une ancienne collaboratrice à la mairie du Raincy, le maire UMP de la commune de Seine-Saint-Denis accuse à son tour Agnès Desmarest de l'avoir aguiché. "Elle n'hésitait pas à montrer son corps, lâche-t-il à L'Express. Moi, je suis suspecté d'harceler. Mais on ne soupçonne pas une fille d'aguicher".

"Entre le moment où elle a été engagée et le moment où je l’ai rencontrée, elle a fait refaire sa poitrine et sa physionomie a changé"
, confie-t-il par ailleurs au Parisien. L'édile du Raincy ne conteste pas les messages, plus de 15.000 selon Le Figaro, qu'il a envoyé à Agnès Desmarest. "Pour la majorité, il s'agissait d'échanges professionnels", se justifie-t-il sur le site internet de L'Express. Tout juste reconnaît-il "des échanges" où il a "pu dire qu'elle était jolie".

Un "moment de faiblesse"

"Maintenant, c’est vrai, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette fille mais je jure qu’il ne s’est rien passé, précise-t-il au Parisien. C’est un moment de faiblesse qui est arrivé pendant mon premier accident vasculaire cérébral. Certains textos étaient écrits sur le ton de l’humour", indique l'élu, alors en proie à plusieurs hospitalisations et à une plainte de sa femme pour violence conjugale, affaire dans laquelle il a été relaxé en février 2013. "C'est la seule qui m'a tendu la main, la seule qui m'envoyait des textos alors que je n'avais pas de nouvelles de ma femme", confie-t-il à L'Express.

À lire aussi
Un véhicule de la police nationale (illustration) faits divers
Seine-Saint-Denis : des jeunes tabassent un collégien qu'ils accusent de viol

En revanche, Eric Raoult nie toute vengeance de sa part sur la carrière de son ancienne collaboratrice. Selon lui, l'affaire n'a pas d'autre but que de le déstabiliser à quelques jours du premier tour des municipales, où il brigue un nouveau mandat dans sa ville. "Je suis victime d'un véritable acharnement qui relève d'une chasse à l'homme", écrit-il dans un communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis UMP Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770561076
Eric Raoult : "Je suis suspecté d'harceler, mais on ne soupçonne pas une fille d'aguicher"
Eric Raoult : "Je suis suspecté d'harceler, mais on ne soupçonne pas une fille d'aguicher"
Accusé de harcèlement moral et sexuel, le maire UMP du Raincy accuse à son tour son ancienne collaboratrice de l'avoir aguiché. "Elle n'hésitait pas à montrer son corps", confie-t-il à "L'Express".
http://www.rtl.fr/actu/politique/eric-raoult-je-suis-suspecte-d-harceler-mais-on-ne-soupconne-pas-une-fille-d-aguicher-7770561076
2014-03-18 22:15:00
http://media.rtl.fr/cache/N0QAf0b-svGT3eG2PqsIQw/330v220-2/online/image/2014/0317/7770538253_eric-raoult-maire-ump-de-raincy-seine-saint-denis.jpg