Éric Ciotti : "On a eu un débat constructif avec le nouveau garde des Sceaux"

REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes se dit satisfait du dialogue établi avec Jean-Jacques Urvoas.

Éric Ciotti, invité de RTL, le 4 mars 2016 >
Éric Ciotti : "On a eu un débat constructif avec le nouveau garde des Sceaux" Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr | Crédits Média : Olivier Mazerolle | Durée : | Date :
1/

Crise des migrants, gestion européenne, projet de loi contre le terrorisme, projet de renommer le ministère de la Famille... Les sujets qui font réagir vigoureusement les membres de l'opposition ne manquent pas. Le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti accueille avec positivisme une partie des premières actions du nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas. Il déplore en revanche l'influence allemande, qu'il juge trop prégnante, sur les actions de l'Union européenne.
Jeudi 3 mars, dans le Financial Times, tandis que François Hollande s'apprêtait à rencontrer David Cameron, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a menacé de Premier ministre britannique d'annuler les accords du Touquet et d'autoriser les migrants à se rendre en Grande-Bretagne sans attendre le résultat du référendum britannique. "Cela ne résoudrait absolument rien, lance Éric Ciotti. Abroger les accords du Touquet ne ferait que déplacer le problème" qui, selon lui, se trouve "au niveau européen". "L'axe Merkel-Hollande marque son impuissance coupable", glisse le député. Au moins, selon lui, "le couple Merkel-Sarkozy était équilibré".

La garantie de l'humanité, c'est la fermeté

Éric Ciotti

Angela Merkel se rend à l'Élysée ce vendredi 3 mars. Au menu de sa rencontre avec François Hollande : la Turquie, qui veut renégocier son entrée dans l'UE, abolir les visas pour les Turcs qui veulent venir en Europe, en échange du maintien des migrants chez eux. "Depuis le départ, Madame Merkel fait fausse route", estime Éric Ciotti. "Je crains que l'on cède au chantage turc, c'est-à-dire 'la Turquie se rapproche de l'Europe et en échange elle ne nous envoie pas les migrants'. Il y a une erreur allemande et une faiblesse française". Pour la réparer, Éric Ciotti affirme qu'il veut voir revenir Nicolas Sarkozy à l'Élysée.

Sur la question de l'immigration, Éric Ciotti prône la rigueur. "La garantie de l'humanité, pour les migrants c'est la fermeté, c'est régler le problème à la source, veiller à ce qu'il y ait des moyens pour les Nations-Unies dans les pays qui entourent les théâtres de guerre, comme le Liban, la Jordanie, la Turquie", propose le député.

Face aux menaces qui pèsent sur notre pays, [François Hollande] s'occupe de changer un nom de ministère.

Éric Ciotti

L'Assemblée nationale doit voter mardi prochain le projet de loi contre le crime organisé et le terrorisme. Le gouvernement a accepté un certain nombre de propositions émanant de l'opposition : peine incompressible pour les terroristes, contrôles administratifs pour les individus qui rentrent du jihad, assouplissement des règles d'utilisation de leurs armes par les policiers... Éric Ciotti va-t-il voter la loi ? "Je ne m'y opposerai pas. On a eu un débat constructif avec le nouveau garde des Sceaux. C'est un état d'esprit radicalement différent de celui qu'avait Christiane Taubira, qui refusait toutes les propositions faites par l'opposition". 

Jean-Jacques Urvoas a par exemple accepté la proposition sur le renseignement pénitentiaire. Éric Ciotti qualifie cela de "mesure de bon sens". "La prison est souvent un milieu de radicalisation", justifie le député. "Soit nous voterons le texte, soit certains s'abstiendront, moi je ne m'y opposerai pas. Le groupe déterminera cela mardi matin", annonce-t-il.

Sur la décision de François Hollande, annoncée dans son interview à Elle, de renommer le ministère de la famille en ministère des Familles, Éric Ciotti est catégorique : "C'est ridicule". "Face aux menaces qui pèsent sur notre pays, il s'occupe de changer un nom de ministère. En plus, c'est une conception de la famille que je récuse. Le président de la République n'aime pas la famille. C'est ridicule sur la forme, mais sur le fond cela traduit une idéologie qui me paraît dangereuse", a conclu le député.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782185109
Éric Ciotti : "On a eu un débat constructif avec le nouveau garde des Sceaux"
Éric Ciotti : "On a eu un débat constructif avec le nouveau garde des Sceaux"
REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes se dit satisfait du dialogue établi avec Jean-Jacques Urvoas.
http://www.rtl.fr/actu/politique/eric-ciotti-on-a-eu-un-debat-constructif-avec-le-nouveau-garde-des-sceaux-7782185109
2016-03-04 09:21:00
http://media.rtl.fr/cache/R1tf09sH47OMlDG1dQ7_qg/330v220-2/online/image/2016/0304/7782185209_eric-ciotti-invite-de-rtl-le-4-mars-2016.jpg