Education : les syndicats saluent le "signal fort" de Hollande

Le président François Hollande, tout juste investi, a adressé "un signal fort" au monde éducatif en consacrant mardi aux Tuileries son premier discours à l'École publique, se sont réjouis les principaux syndicats des personnels de l'Éducation nationale présents à la cérémonie.

François Hollande lors de son discours au jardin des Tuileries
Crédit : DR
François Hollande lors de son discours au jardin des Tuileries
>
Le président élu a rendu un hommage à Jules Ferry, le fondateur de l'école publique et a dédié ses premiers mots aux enseignants Crédit : Olivier Geay

"Je l'ai remercié, le jour de son investiture, d'avoir fait un discours sur l'Ecole publique. C'est un signal fort qui est donné. C'est le premier président de la République qui fait ça. Maintenant, il faut très vite se mettre au travail", a déclaré Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération syndicale du monde éducatif.

"Il est important que le premier acte du président de la République soit un message adressé à tous les personnels de l'Education nationale, on a beaucoup apprécié", a réagi Laurent Escure, numéro un de la deuxième fédération, l'Unsa Education.

"Il a mis très haut la barre du changement pour une école plus juste, on sera pour cela des partenaires à la fois attentifs et exigeants", a-t-il ajouté, tandis que Thierry Cadart, pour le Sgen-CFDT, a parlé d'"un symbole qu'on apprécie".

Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, a lui salué "un discours important de célébration de l'Ecole et de ses acteurs". "Je retiens les mots de confiance et de volonté de réduire les inégalités sociales", a-t-il ajouté.

En rendant hommage à Jules Ferry, devant l'imposante statue aux Tuileries de l'auteur des grandes lois républicaines sur l'école "gratuite, laïque et obligatoire", François Hollande a adressé ses "premiers mots de président de la République" à tous les personnels de l'éducation, pour lesquels il a demandé "confiance" et "considération".

Il a rappelé les grands axes de son programme en la matière: création de 60.000 postes en cinq ans, rétablissement de la formation professionnelle des enseignants, priorité aux écoles des zones en difficulté ("quartiers populaires", "zones rurales oubliées").

par La rédaction de RTLJournalistes RTL
Suivez La rédaction de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous