Borloo, Copé, Mélenchon, Bayrou... : les réactions à la conférence de François Hollande

Après la conférence de presse du chef de l'État, les premières réactions politiques n'ont pas tardé. Jean-Louis Borloo s'est notamment déclaré prêt à soutenir le Pacte de responsabilité.

Jean-Louis Borloo à Chasseneuil-du-Poitou le 15 septembre 2013.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Jean-Louis Borloo à Chasseneuil-du-Poitou le 15 septembre 2013.

Après le grand oral de François Hollande devant les journalistes, de nombreuses personnalités politiques ont réagi aux différentes annonces du président de la République, notamment le pacte de responsabilité dont les contours ont été largement précisés à cette occasion.

Borloo prêt à soutenir le pacte de responsabilité

Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, s'est déclaré prêt à soutenir le Pacte de responsabilité proposé par François Hollande, "si ce texte contient des mesures concrètes, effectives et allant dans le bon sens".

Le leader centriste estime dans un communiqué que, lors de sa conférence de presse, le chef de l'Etat avait "confirmé ses aveux du 31 décembre dernier et notamment le fait d'avoir nié l'ampleur de la crise économique et sociale".

Copé s'interroge sur la crédibilité du président

Jean-François Copé s'est interrogé sur la "crédibilité" de François Hollande, après sa conférence de presse, le président de l'UMP jugeant que le président n'avait "cessé de faire l'inverse" de ce qu'il a dit mardi soir, et qualifiant en outre le Pacte de responsabilité de "nouvelle usine à gaz".

"Après 20 mois au pouvoir, il a augmenté les charges sur le travail et sur l'investissement comme jamais dans notre histoire", ajoute le président de l'UMP, en ironisant: "Le pacte de responsabilité était un nouveau slogan creux. Il lui fallait donc en inventer un nouveau (...) Voici la nouvelle formule du jour: 'le tournant social-démocrate'."

"Il faut changer de modèle économique" pour Marine Le Pen

 La présidente du FN Marine Le Pen a jugé que le président de la République "s'(illusionnait) avec sa politique de l'offre et son pacte de responsabilité" et qu'il fallait "changer de modèle économique pour relancer la machine": "La situation des entreprises ne s'améliorera pas tant que la croissance ne sera pas là et tant que nous aurons 5 millions de chômeurs".

Il faut changer de modèle économique pour relancer la machine", écrit Mme Le Pen dans un communiqué. "Son refus obstiné du patriotisme économique, de la liberté monétaire et de la protection de notre industrie le mène dans une impasse", d'après Mme Le Pen.

"Un tournant" qui aurait dû "intervenir plus tôt" pour Bayrou

Le président du MoDem, François Bayrou, a jugé que la conférence de presse de François Hollande marqu(ait) "un tournant" qui aurait dû intervenir "plus tôt" mais attend que cela se traduise "dans le réel" dans une déclaration à l'AFP. "En dépit de ses réticences à évoquer l'idée d'un changement de ligne, il a confirmé que l'analyse de la situation qui a été la sienne était inadaptée à la gravité de la situation", a-t-il dit.

"Il a enfin évoqué la nécessité de réformes structurelles profondes pour que le pays puisse se replacer dans le dynamisme qui n'aurait jamais dû cesser d'être le sien", a-t-il dit. "Il s'est placé verbalement dans la ligne de la politique réformiste que la situation de la France exige", a-t-il encore salué.

Mélenchon et Laurent vent debout

La gauche de la gauche tire à boulet rouge sur les annonces faites par François Hollande durant près de 3 heures devant la presse.

"Tromperie assumée: # Hollande et # Gattaz, c'est du sérieux. Que les élus # PS et # Verts rompent les rangs!" a twitté Jean-Luc Mélenchon, pendant la conférence de presse du chef de l'Etat. Dans un deuxième message, l'ancien candidat Front de gauche à la présidentielle écrit: "Vite, une large opposition de gauche au Parlement et dans la rue contre ce programme de droite!"

De son côté, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a qualifié de "pacte d'irresponsabilité sociale" le contrat proposé par François Hollande aux entreprises et dont il a précisé les contours mardi lors de sa conférence de presse. "C'est un véritable +pacte d'irresponsabilité sociale+ qu'a présenté François Hollande", écrit le numéro un des communistes, dans un communiqué.

Les ténors du PS sous le charme

Jean-Pierre Bel (PS), président du Sénat, "salue l'offensive courageuse lancée par le président de la République dans la bataille pour l'emploi, fondée sur un contrat social ambitieux entre les pouvoirs publics, les entreprises et les salariés et sur un effort poursuivi de simplification".

Dans un communiqué, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) affirme qu'il s'agit d'"un message d'autorité, de stabilité et de confiance qu'a adressé le président. François Hollande, plus que jamais, tient son cap, connaît les escales et se fait une idée précise de la destination: une France solidaire et compétitive", indique-t-il. "Pour ceux qui en doutaient, le président est apparu tel qu'il est: décidé, offensif et tenace, négligeant l'accessoire pour aller à l'essentiel, le destin de la France", a commenté Bruno Le Roux (président du groupe PS).

Quant à François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, qui avait notamment critiqué le statut de première dame au micro de RTL ce mardi, "le cap de sa politique est maintenu, mais (François Hollande) veut aller plus loin et plus vite. Dans le contexte personnel particulier où cette conférence de presse s'est déroulée, le Président de la République a montré par sa vision et sa détermination, sa stature d'homme d’État."

Réactions mitigées à l'UDI

À l'instar de Jean Arthuis, l'UDI est partagée à l'issue de la conférence de presse du président. Si le sénateur UDI-UC "salue la décision annoncée de supprimer les cotisations d'allocations familiales sur les salaires comme sur les revenus des travailleurs indépendants", il note qu'il "reste à en assurer le financement (il manque 15 milliards). La simplification souhaitée est contredite par les actes du gouvernement depuis son installation". "Quant à la réduction des dépenses publiques, la création de comités, de conseils et d'observatoires a toutes les allures d'un nouvel enfumage", déplore-t-il.

Pour Jean-Marie Bockel, sénateur UDI-UC, "il faut surtout aller plus loin et mettre en oeuvre sans tarder les réformes sociales-libérales dont notre pays a besoin (...). Si François Hollande, que j'ai connu en social-libéral aux côtés de Jacques Delors avant qu'il ne devienne l'homme de la synthèse impossible à la tête du PS, semble avoir pris conscience de l'intérêt de cette démarche, les écueils dogmatiques, comme la fuite en avant des emplois publics, doivent plus que jamais être évités."

"Une politique de soumission à Bruxelles" pour Dupont-Aignan

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan a vu dans la prestation du chef de l'État une soumission à l'Europe. "Sarkozy l'a rêvé, Hollande le fait: ils font la politique de leur maître, une politique de soumission a Bruxelles. Hollande va plonger la France dans une cure d'austerité, comme en Grèce ou en Espagne. Il n'aura pas les moyens d'offrir ces allégements de charges. Il reviendra nous dire dans un an que ça n'a pas marché", a affirmé le président de Debout la République, dans les couloirs de l'Assemblée.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7768846988
Borloo, Copé, Mélenchon, Bayrou... : les réactions à la conférence de François Hollande
Borloo, Copé, Mélenchon, Bayrou... : les réactions à la conférence de François Hollande
Après la conférence de presse du chef de l'État, les premières réactions politiques n'ont pas tardé. Jean-Louis Borloo s'est notamment déclaré prêt à soutenir le Pacte de responsabilité.
http://www.rtl.fr/actu/politique/conference-de-presse-de-francois-hollande-reactions-politiques-7768846988
2014-01-14 19:50:00
http://media.rtl.fr/cache/SXxmwUB9nqCOpw_m28EXKg/330v220-2/online/image/2013/1221/7768158434_jean-louis-borloo-a-chasseneuil-du-poitou-le-15-septembre-2013.jpg