1 min de lecture RTL Soir

Benoist Apparu : "Je refuse l'islam des caves"

Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement, fait une proposition qui divise : celle que l'État finance la construction de mosquées. "Je refuse la prière dans la rue" s'est-il exclamé sur RTL. Pour lui, il ne s'agit là que d'un constat pragmatique. La France souffre d'un déficit de mosquées pour le nombre de pratiquants, dont trois millions sont Français. Cette proposition remet en cause la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État et pose la question de la place de la religion dans la société républicaine. Pour autant, l'État doit-il interférer dans cette histoire de religion ? Oui, répond le secrétaire d'État, lorsque cela devient un problème public, et c'est le cas lorsque les gens prient dans des caves. "Ce n'est pas ma tradition, ce n'est pas la tradition de la laïcité à la française. Encore faut-il qu'il y ait des mosquées pour que les fidèles puissent prier, ce qui paraît la moindre des choses" a-t-il déclaré.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Cette proposition divise la majorité. Elle a été dénoncée par des députés du mouvement de La droite populaire, l'aile droite de l'UMP, et contestée par le porte-parole du gouvernement. Benoist Apparu a néanmoins des soutiens, celui du député-maire UMP de Woippy (Moselle), François Grosdidier. "La réflexion de Benoist Apparu est juste et la réaction de La droite populaire ne l'est pas", a-t-il confié. "Comment peut-on demander aux musulmans d'édifier un 'islam de France' et non 'en France' tout en les obligeant à faire financer les mosquées par l'étranger ?", souligne-t-il.

Ce débat est notamment nourri par les propos de Nicolas Sarkozy, qui a remis la question de l'islam au centre du débat politique le 10 février dernier sur TF1, parlant de "problème". "Nos compatriotes musulmans doivent pouvoir vivre, pratiquer leur religion comme n'importe lequel de nos compatriotes. Mais il ne peut s'agir que d'un islam de France et non pas d'un islam en France", avait-il dit. L'UMP a dans la foulée décidé d'organiser le 5 avril une convention sur la laïcité et l'islam.

Lire la suite
RTL Soir Politique Islam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7662850001
Benoist Apparu : "Je refuse l'islam des caves"
Benoist Apparu : "Je refuse l'islam des caves"
Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement, fait une proposition qui divise : celle que l'État finance la construction de mosquées. "Je refuse la prière dans la rue" s'est-il exclamé sur RTL. Pour lui, il ne s'agit là que d'un constat pragmatique. La France souffre d'un déficit de mosquées pour le nombre de pratiquants, dont trois millions sont Français. Cette proposition remet en cause la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État et pose la question de la place de la religion dans la société républicaine. Pour autant, l'État doit-il interférer dans cette histoire de religion ? Oui, répond le secrétaire d'État, lorsque cela devient un problème public, et c'est le cas lorsque les gens prient dans des caves. "Ce n'est pas ma tradition, ce n'est pas la tradition de la laïcité à la française. Encore faut-il qu'il y ait des mosquées pour que les fidèles puissent prier, ce qui paraît la moindre des choses" a-t-il déclaré.
http://www.rtl.fr/actu/politique/benoist-apparu-je-refuse-l-islam-des-caves-7662850001
2011-02-24 10:30:00