Cahuzac, épilogue 03/04

Constatons, ce matin, quelques évidences. Cela ne fait jamais de mal.


1/ Médiapart avait raison : Jérôme Cahuzac a menti. Beaucoup. Gravement. A tout le monde. L’image demeurera de sa prestation dans l'hémicycle de l’Assemblée nationale, le 4 décembre dernier : "Je n’ai pas, monsieur le député, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant, ni auparavant". Le dégoût que provoque ce mensonge devant la représentation nationale ruine à jamais la réputation et la crédibilité de Jérôme Cahuzac.

2/ Les dégâts, ce matin, sont considérables. Le poids du mensonge pèse sur l'ensemble des élus. Il mine la confiance, déjà faible, qui doit souder les citoyens à leurs élus. Aux effets de la crise économique, se rajoutent ceux de la crise morale, latente depuis longtemps dans notre pays. Une candidate du Front national avait déjà capitalisé ces sentiments, dans l’Oise, à l'occasion d’une élection législative partielle. L'inévitable scrutin qui se déroulera dans quelques semaines à Villeneuve-sur-Lot pourrait reproduire une photo semblable.

3/ Au bout de ce mensonge d'Etat, Médiapart, le site d’informations présidé par Edwy Plenel, triomphe. Il a parlé le premier du compte en Suisse. La justice et l’aveu lui donnent raison. Il faut rendre cet hommage à Médiapart d'avoir fait triompher la vérité sur le mensonge, ce qui est un grand service rendu à la démocratie.

4/
Pour un temps, je crois le déceler à quelques indices, Médiapart sera dans le paysage de l’information une référence et une force à qui le Premier ministre lui-même a rendu hommage.

 5/
Ceci n'épuise ni ne clôt le débat sur les pratiques du journalisme. Jamais, je n'ai défendu Jérôme Cahuzac. J’ai toujours dit et écrit que je ne savais pas s’il possédait ou non un compte bancaire secret, et que c’était bien là le problème que posait l’enquête elle-même.

6/ Début décembre, Médiapart produit, à l’appui de son enquête, un enregistrement attribué à Jérôme Cahuzac, où est évoqué le fameux compte en Suisse. Et c’est sur cet élément, non authentifié lors de la révélation, que Médiapart affirme que le ministre du Budget a possédé un compte en Suisse dont les avoirs auraient été transférés à Singapour.

7/ Le site d’informations possédait-il les preuves de ses affirmations ? Si oui, pourquoi ne les a-t-il pas publiées ? Si non, comment a-t-il pu affirmer l’existence des dits comptes ?

8/
Je sais bien qu’à l’heure où la chute d’un ancien ministre provoque un énorme fracas, ces questions demeurent inaudibles. Ce sont elles que j’ai posées pendant plusieurs semaines. Et ce sont elles qu’il faudra regarder un jour, calmement, sereinement.

A lire aussi :
> Cahuzac accepte la transmission de ses documents bancaires à la France
> Jérôme Cahuzac avoue avoir eu un compte à l'étranger
> Jérôme Cahuzac : Pierre Moscovici récuse toute "complaisance" du gouvernement
> Jean-Marc Ayrault sur l'affaire Cahuzac : "Je suis profondément meurtri pour les Français"
> Jérôme Cahuzac : les aveux font la Une de la presse

VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7771228538
Cahuzac, épilogue 03/04
Cahuzac, épilogue 03/04
Constatons, ce matin, quelques évidences. Cela ne fait jamais de mal.
http://www.rtl.fr/actu/politique/aphatie-cahuzac-epilogue-03-04-7771228538
2013-04-03 11:07:00